L'éducation au Malawi

Le secteur de l'éducation a connu des progrès tangibles au Malawi. Dans le primaire, les effectifs ont augmenté de 16 % entre 2008 et 2013, avec un taux de croissance annuel moyen de 4 %. Pourtant, le secteur fait face à des défis multidimensionnels tels que des infrastructures inadaptées, des ratios élèves/enseignant élevés, un faible taux de réussite scolaire et un énorme manque de capacité en termes d'inspection et de supervision des écoles.

Ainsi par exemple, plus de 70 % des enfants admissibles n'ont accès à aucune forme d'éducation de la petite enfance. Le taux moyen d'élèves par classe est passé de 105 en 2011/2012 à 124 en 2012/13. Le ratio élève par enseignant qualifié est passé quant à lui de 92/1 en 2011/12 à 95/1 en 2012/13, et les taux de réussite au Certificat d'éducation de fin d'études primaires (PSLCE) ont diminué chaque année entre 2006/07 et 2011/12, passant de 74,4 % en 2006 à 68,9 % en 2011.

Pour résoudre ces problèmes, le Malawi a élaboré son Plan de mise en œuvre du Secteur de l'éducation II (2013/14 - 2017/18), qui comprend cinq sous-secteurs avec leurs objectifs clés respectifs :

  1. L'éducation de base englobe le développement de la petite enfance, l'éducation de base complémentaire qui permet aux enfants marginalisés, non scolarisés et aux adultes d'avoir accès à l'éducation de base et à l'enseignement primaire général. Il vise à :
    • s'assurer que 50 % des enfants atteignent un niveau d'alphabétisation et de numératie standard à l'horizon 2017,
    • mettre à disposition du matériel d'enseignement et d'apprentissage et veiller à ce que les manuels soient non seulement disponibles, mais également, utilisés de manière optimale,
    • mettre à disposition des salles de classe supplémentaires,
    • assurer l'inclusion de tous les apprenants,
    • employer un personnel enseignant motivé et performant,
    • augmenter l'efficacité interne de l'enseignement primaire, et
    • améliorer la gestion / l'efficacité des ressources.
  2. Pour l'enseignement secondaire, il s'agit de :
    • augmenter l'accès,
    • améliorer la qualité et l'équité des établissements d'enseignement secondaire en réduisant l'écart entre les établissements conventionnels et les établissements secondaires communautaires,
    • améliorer la gestion des établissements d'enseignement secondaire.
  3. La formation des enseignants du primaire et du secondaire vise à :
    • améliorer la qualité de la formation des enseignants du primaire,
    • améliorer l'accès à la formation des enseignants du secondaire,
    • améliorer la qualité de la formation des enseignants du secondaire.
  4. L'enseignement technique et professionnel et l'enseignement supérieur visent à :
    • augmenter l'accès aux établissements d'enseignement technique,
    • rendre les établissements d'enseignement technique plus adaptés aux besoins du marché du travail,
    • fournir un cadre politique et réglementaire mieux coordonné,
    • assurer la qualité de l'enseignement supérieur,
    • améliorer la mobilisation des ressources financières, et
    • introduire un système complet de gestion de l'information.
  5. Les services de soutien, qui incluent la gouvernance du système, la gestion, l'élaboration des politiques et les services d'inspection et de conseil. Leur objectif principal est de veiller à ce que les services soient planifiés, budgétisés et livrés à temps.

Le plan traite également de trois questions transversales à savoir : les besoins spéciaux, la santé scolaire et la nutrition et le genre.

Au cours des cinq dernières années, le gouvernement du Malawi a manifesté son engagement continu envers le secteur de l'éducation avec l'allocation de plus de 20 % du budget national à l'éducation.

Blogs et actualités

13 juin 2017
Rihanna, dans son rôle d'ambassadrice mondiale du GPE, s'est rendue au Malawi lors d'un voyage organisé par le GPE et Global Citizen. Elle a visité des écoles et a rencontré des enseignants et des...
Rihanna, ambassadrice mondiale du Partenariat mondial pour l'éducation, s'est jointe à Julia Gillard et Hugh Evans, Directeur exécutif de Global Citizen, pour une visite au Malawi en janvier 2017.
08 juin 2017
Rihanna, ambassadrice mondiale du GPE, a rejoint Julia Gillard et Hugh Evans, PDG de Global Citizen, lors d'une visite au Malawi en janvier 2017. Au cours de ce voyage, Rihanna a passé du temps avec...
Rihanna, Hugh Evans et Julia Gillard assistent à un cours dans une classe de niveau 1 au Malawi. Crédit: Evan Rogers
08 juin 2017
Rihanna a visité le Malawi avec Julia Gillard et Hugh Evans début 2017. Pendant son séjour, elle a rencontré des élèves, des enseignants, des représentants du gouvernement et de la société civile.

Dernier financement

Une enseignante expliquant un exercice à une élève au tableau.

CREDIT: GPE/Govati Nyirenda
Objectif de développement: améliorer l'équité et la qualité de la prestation des services d'enseignement primaire dans les premières années de scolarisation, en mettant l'accent sur l'amélioration de la responsabilisation et du fonctionnement au niveau des écoles.
Allocation:44 900 000 $US
Années:2016-2020
Agent partenaire:BIRD
Décaissements:16 000 000 $US

Le Malawi a reçu 44,9 millions de dollars en soutien au projet d'amélioration du secteur de l'éducation au Malawi (MESIP) qui couvre la période 2016-2020. Le financement vise à « améliorer l'équité et la qualité de la prestation des services d'enseignement primaire en début de scolarité en mettant l'accent sur une plus grande responsabilisation et un meilleur fonctionnement de l’école en » :

  1. rendant l'accès plus équitable pour les plus défavorisés, en particulier les filles
  2. améliorant les taux de rétention et de réussite dans les petites classes du primaire
  3. améliorant l'efficacité des interventions au niveau de l'école, de la classe et de la communauté pour de meilleurs résultats d'apprentissage
  4. supprimant les obstacles à l'éducation des filles pour une meilleure rétention dans les classes de second cycle du primaire.

Les principales composantes du financement sont les suivantes :

  1. Financements pour l'amélioration des écoles basés sur les performances, en vue d'améliorer les taux de réussite et de rétention. L’objectif est de tester la faisabilité de l’amélioration des taux de réussite en remédiant aux inefficacités liées au redoublement et à l’abandon scolaire dans le primaire.
  2. Améliorer l'équité pour les plus défavorisés, notamment les filles. Cette composante vise à aider à augmenter les ratios d'élèves par salle de classe du primaire dans huit des districts les plus défavorisés du Malawi. Elle soutiendra également la construction de salles de classe, de blocs de latrines et de points d'eau. Toutes les nouvelles installations dans les écoles seront construites pour que les enfants handicapés puissent y accéder. Le projet formera également les communautés ou les artisans locaux à la construction et la gestion de classe, afin d'encourager le sentiment d'appartenance et d'implication au niveau local.
  3. Améliorer les acquis scolaires, la responsabilisation et la rentabilité au niveau scolaire. Cette composante permettra de piloter des interventions rentables ciblant les enseignants et les directeurs d’école sur la façon d'améliorer la gestion des classes dans un environnement aux ressources limitées.
  4. Gestion de projet, soutien et coordination des programmes sectoriels. Cette composante financera les activités, les consultants et les coûts récurrents liés à la gestion du projet et à la facilitation du programme sectoriel.

Pour la partie variable du financement (30 %), le Malawi a sélectionné les indicateurs suivants à mettre en œuvre dans huit des districts les plus défavorisés :

Equité

  • Augmentation de 10 % du ratio femmes/hommes pour les enseignants intervenant dans les classes des niveaux 6 à 8

Efficience

  • Réduction de 10 % du taux de redoublement de la 1ère à la 4ème année

Acquis scolaires

  • Réduction de 20 % du ratio élève par enseignant qualifié en 1ère et 2e année

Source : World Bank Project Appraisal Document. August 2016

Financements

Tous les montants sont en dollars US.

Type de financement Années Allocations Décaissements Agent partenaire  
Mise en œuvre d'un programme 2016-2020 44 900 000 7 500 000 BIRD Rapport d'avancement
2010-2015 90 000 000 90 000 000 BIRD Rapport de fin d'exécution
Préparation d'un plan sectoriel 2013 250 000 - BIRD  
Préparation d'un programme 2015 319 114 313 569 BIRD  
  TOTAL 135 469 114 97 813 569    

Évolution du secteur éducatif

Les graphiques ci-dessous montrent l'évolution générale dans le secteur de l'éducation du pays. Pour les résultats plus détaillés de l'appui du GPE, veuillez consultez les rapports d'avancement dans la section sur les financements.

Accès

Taux d’achèvement du primaire

Taux d’achèvement du 1er cycle du secondaire

Taux d’enfants non scolarisés en âge du primaire

Taux d’adolescents non scolarisés en âge du 1er cycle du secondaire

Taux brut d’inscription au préscolaire

Indice de parité entre les sexes pour le taux d’enfants non scolarisés – Primaire et 1er cycle du secondaire

Dépenses publiques pour l’éducation en % du PIB

Dépenses publiques pour l’éducation en % des dépenses publiques (%)

Ratio élèves/enseignants formés

Enseignants formés

Source : Banque mondiale - Données sur l'éducation

Les données sur l'éducation sont compilées par l'Institut de statistique de l'UNESCO à partir des réponses officielles à des enquêtes et à partir de rapports fournis par les autorités de l'éducation de chaque pays.

Dernière mise à jour 19 novembre 2018