L'éducation au Nigéria

Le Nigéria est le pays le plus peuplé d’Afrique et abrite près de 20 % du total des enfants non-scolarisés dans le monde. Outre cette difficulté, la pression démographique se traduit par près de 11 000 naissances par jour, pesant ainsi lourdement sur les capacités du système à fournir une offre éducative de qualité.

Dans le Nord du pays, près des deux-tiers des élèves sont illettrés.

Les États de Jigawa, Kaduna, Katsina, Kano et Sokoto ont montré leur engagement à améliorer leur système éducatif, mais sont confrontés à de sérieuses difficultés, notamment un niveau élevé de pauvreté, un faible taux de scolarisation, des inégalités entre les sexes, un manque de qualité et de pertinence, de mauvaises infrastructures et conditions d’apprentissage.

Autre obstacle, la menace directe pesant sur la scolarisation, en particulier celle des filles, du fait de l'insécurité politique qui se traduit par les activités d'insurgés et les attaques d'écoles.

Chaque État a élaboré un plan sectoriel de l’éducation présentant ses priorités et ses objectifs.

État de Jigawa

Son Plan stratégique du secteur de l’éducation souligne 4 objectifs politiques :

  1. Améliorer l’accès et étendre les opportunités d'apprentissage.
  2. Assurer la qualité et la pertinence de l’offre éducative.
  3. Améliorer la planification et la gestion en matière d’éducation.
  4. Assurer un financement durable et une meilleure gestion financière.

Le plan sectoriel de l’éducation définit également 17 initiatives claires en soutien à ces objectifs politiques, notamment l’instauration de l'enseignement gratuit pour les filles à tous les niveaux, ainsi que pour les personnes ayant des besoins spécifiques.

État de Kaduna

Sa stratégie sectorielle de l’éducation à moyen terme pour la période 2015-2017 vise notamment à :

  1. fournir un accès à un enseignement de qualité à tous les enfants en âge d’aller à l’école, atteindre la parité entre les sexes et un ratio élèves-enseignant de 40 pour 1 par classe.
  2. améliorer la qualité de l'éducation afin que les élèves sachent définitivement lire, écrire et compter, et acquièrent les compétences de vie et une capacité cognitive.
  3. améliorer la performance à la fois à l’école et au niveau des examens publics assurant un meilleur taux de progression et un taux d'achèvement plus élevé pour tous les élèves.
  4. améliorer la planification et la gestion des services éducatifs et des établissements d'enseignement pour assurer une prestation efficace de l'éducation.
  5. s’assurer de la responsabilité de toutes les parties prenantes y compris des communautés, des organisations de la société civile et du secteur privé.

État de Kano

Son Plan stratégique de l’éducation s'articule autour de 5 domaines clés :

  1. assurer un accès équitable à l’éducation de base en traitant à la fois les facteurs d'offre et de demande.
  2. améliorer la qualité de l’éducation en réduisant la taille des classes, en augmentant la mise à disposition de matériels pédagogiques et en améliorant la qualité des enseignants.
  3. élargir les opportunités de formations techniques et professionnelles pertinentes pour répondre aux besoins de l’industrie et des communautés locales.
  4. augmenter progressivement le financement de l’éducation et instaurer un système de subventions aux établissements en appui à leur développement.
  5. s'assurer que toutes les écoles disposent de plans de développement, de comités de gestion et de conseils d'administration pour en améliorer la gouvernance.

État de Katsina

Son Plan stratégique du secteur de l’éducation souligne les objectifs politiques stratégiques et les interventions qui répondent aux 5 défis majeurs de son système éducatif que sont :

  1. la couverture inadéquate et le niveau d'accès insatisfaisant
  2. la faiblesse de la qualité et de la pertinence
  3. l'insuffisance et le délabrement des infrastructures
  4. l'inefficacité de la gestion et du système
  5. les financements et les ressources adéquates non durables.

Les interventions stratégiques comprennent une augmentation de la participation communautaire, du plaidoyer et de la sensibilisation et, pour les enseignants, l’amélioration de la sécurité sociale et une offre de nouvelle formation.

État de Sokoto

Son Plan stratégique du secteur de l’éducation a fixé 4 objectifs prioritaires à savoir :

  1. améliorer le rendement de l’apprentissage pour les enfants au niveau du préscolaire dans les 23 zones de gouvernement local.
  2. contribuer à l’amélioration du taux net de scolarisation, de rétention dans le système scolaire et du niveau d’instruction dans le primaire.
  3. assurer une éducation de base, une formation professionnelle et des compétences pratiques aux enfants non-scolarisés et aux femmes, à travers l’éducation non formelle.
  4. augmenter le taux de scolarisation et de rétention des enfants dans le système scolaire.

Le secteur prévoit également 4 domaines clés d'intervention, notamment la construction d'écoles, l'acquisition de matériels pédagogiques essentiels pour l'apprentissage, la fourniture d’équipement et de machines et le renforcement des capacités.

Blogs et actualités

Tulasha Malla Shah, enseigne les enfants malentendants du lycée de Thuma, à Bajura, dans les montagnes de l'extrême ouest du Népal. Malla a reçu une formation en éducation inclusive de HI et est très dévouée pour aider les enfants handicapés à lire et à apprendre. Crédit: © Pralhad GAIRAPIPLI/HI
05 octobre 2018
La Journée mondiale des enseignants est l’occasion de célébrer les enseignants qui jouent un rôle de premier plan dans la réalisation du droit des enfants à l’éducation. Découvrez certaines de leurs...
La Fondation Wadi Ben-Hirki a participé à la campagne #BringBackOurGirls, qui préconisait de ramener les filles enlevées par Boko Haram au Nigeria. Crédit: Fiyin Gambo de Cliq Media
30 juillet 2018
« Il n'est pas nécessaire d'être en position de pouvoir pour être un agent du changement ». Wadi Ben-Hirki, jeune militante nigériane pour le droit à l'éducation, nous encourage à tous unir nos...
Ecole publique de Kanzi à Gemena (Province de l'Equateur) en République démocratique du Congo. Crédit: GPE/Federico Scoppa
16 avril 2018
Aujourd'hui, un enfant sur six dans le monde, vit dans une zone de conflit ou de guerre. Conscient du fait que, sans éducation, l'avenir de ces enfants est en danger, le GPE travaille avec des...

Dernier financement

Salles de classe surpeuplées et infrastructures brisées à l'école de Janbulo Islamiyya, à Roni, dans l'État de Jigawa, au Nigéria.

CREDIT: GPE/Kelley Lynch
Objectif de développement: améliorer l’accès et la qualité de l’éducation de base dans les États sélectionnés, en accordant une attention particulière à l'éducation des filles.
Allocation:100 000 000 $US
Années:2015-2019
Agent partenaire:BIRD
Décaissements:74 213 050 $US

Le financement de 100 millions de dollars du GPE soutient le Projet de partenariat pour l'éducation au Nigéria (NIPEP). Le projet vise principalement à soutenir les cinq États mentionnés plus haut dans la mise en œuvre de leur plan sectoriel de l’éducation.

Les trois composantes clés soutenues par le financement du GPE sont les suivantes :

  1. Améliorer l’efficacité des établissements et des résultats d’apprentissage en fournissant des financements de soutien aux plans d’amélioration des écoles et au développement professionnel des enseignants.
  2. Soutenir l’inclusion des filles dans l’éducation de base et promouvoir l’égalité des sexes au moyen : de transferts en espèces afin d’encourager la participation des filles ; de bourses pour que les femmes puissent fréquenter des établissements d’enseignement professionnel ; de renforcement des capacités et de soutien opérationnel sur les questions ayant un impact sur le maintien des filles à l’école ; et de sensibilisation aux problématiques liées au genre.
  3. Soutenir un suivi et une évaluation robustes, régulariser les évaluations annuelles de l'apprentissage des élèves et financer les évaluations de l'impact des subventions pour l'amélioration des écoles et des programmes de bourses pour filles.

Le Ministère fédéral de l’Éducation et les Ministères de l'Éducation des cinq États sélectionnés mènent le programme en partenariat avec la Banque mondiale, qui assume la fonction d’agent partenaire. L’agence de coordination est DfID.

Source : World Bank project appraisal document. May 2015

Financements

Tous les montants sont en dollars US.

Type de financement Années Allocations Décaissements Agent partenaire  
Mise en œuvre du programme 2015-2019 100 000 000 74 923 003 BIRD Rapport d’avancement
Préparation d'un plan sectoriel 2013 249 900 232 961 BIRD Rapport d’avancement
Préparation d'un programme 2013 480 000 476 992 BIRD Rapport d’avancement
  TOTAL 100 729 900 74 923 003    

Évolution du secteur éducatif

Les graphiques ci-dessous montrent l'évolution générale dans le secteur de l'éducation du pays. Pour les résultats plus détaillés de l'appui du GPE, veuillez consultez les rapports d'avancement dans la section sur les financements.

Accès

Taux d’achèvement du primaire

Taux d’achèvement du 1er cycle du secondaire

Taux d’enfants non scolarisés en âge du primaire

Taux d’adolescents non scolarisés en âge du 1er cycle du secondaire

Taux brut d’inscription au préscolaire

Indice de parité entre les sexes pour le taux d’enfants non scolarisés – Primaire et 1er cycle du secondaire

Dépenses publiques pour l’éducation en % du PIB

Dépenses publiques pour l’éducation en % des dépenses publiques (%)

Ratio élèves/enseignants formés

Enseignants formés

Source : Banque mondiale - Données sur l'éducation

Les données sur l'éducation sont compilées par l'Institut de statistique de l'UNESCO à partir des réponses officielles à des enquêtes et à partir de rapports fournis par les autorités de l'éducation de chaque pays.

Dernière mise à jour 03 décembre 2018