Jeunes leaders

Nous vous convions ici à la rencontre des jeunes militants du droit à l'éducation qui lèvent la main pour soutenir l'éducation dans le monde.

Les jeunes leaders du GPE sont de jeunes militants de l'éducation basés dans les pays partenaires du GPE en Afrique, en Asie et en Amérique latine. A travers leurs actions, ils sensibilisent sur les difficultés d'accès à l'éducation et entendent susciter plus d'ambition de la part des dirigeants de ce monde en matière de financement de l'éducation et du développement. Ils soutiennent la campagne de financement du GPE qui vise à transformer les systèmes éducatifs dans leurs pays et dans le reste du monde.

Angel Warira

Angel Warira

Angel Warira est une jeune militante kenyane de 25 ans passionnée par les questions de leadership et de gouvernance. Elle officie en tant que secrétaire en charge du genre et des relations internationales au sein de l'Union des étudiants africains. Elle est également ambassadrice de la campagne "100 millions" et a mené diverses campagnes de promotion d'une éducation de qualité à tous les niveaux d'apprentissage, tant à l'échelle de son pays que du continent et croit fermement qu'une éducation de qualité est le passeport pour un avenir meilleur.

Anthony Were

Anthony Were

Anthony Were est coordinateur de projet d'éducation inclusive à l'ONG Humanité et Inclusion. Enseignant qualifié jouissant de plus de 4 ans d’expérience, il a travaillé dans des écoles spécialisées pour enfants malentendants. Dans le cadre de son travail, il soutient les enseignants et les apprenants des écoles inclusives du camp de réfugiés de Kakuma au Kenya.

Armel Azihar sly-vania

Armel Azihar sly-vania

Armel Azihar Sly-vania, âgée de 25 ans, est éducatrice et milite pour la vulgarisation des sciences, des technologies, de l'ingénierie et des mathématiques (STEM). Originaire de l'Union des Comores, Armel a travaillé avec l'ONG IMARA COMOROS dont les actions font le lien entre les STEM, les arts et le leadership. Elle officie comme éducatrice principale du programme STEM et consultante média pour cette ONG. À ce titre, elle enseigne également la programmation informatique. Armel croit qu'il est important de transformer l'éducation, afin qu'elle puisse préparer les enfants et les jeunes pour qu'ils soient des citoyens créatifs et dôtés de compétences qui leur permettent de s'imposer sur la scène internationale.

Ashlegh Pfunye

Ashlegh Pfunye

Ashlegh Pfunye, âgé de 24 ans, est un jeune zimbabwéen qui milite pour la justice sociale et croit fermement au pouvoir d'une éducation de qualité pour tous. Il a été secrétaire général de l'Union nationale des étudiants du Zimbabwe (ZINASU). À l'avant-garde du plaidoyer pour l'égalité des chances d'accès à l'éducation, Ashlegh a dirigé des campagnes, des manifestations et des initiatives pacifiques en vue de rendre l'éducation gratuite pour tous au Zimbabwe.

Bridget Akurut

Bridget Akurut

Bridget Akurut est âgée de 26 ans et vit à Kampala, en Ouganda. Elle a été militante pour le droit des filles à l’éducation pour l'ONG FAWE et représente les anciens militants de cette ONG dans son Assemblée générale. Elle est également membre de l’Alliance Educate - Her et responsable des jeunes de l’archidiocèse de Kampala, entre autres. Elle croit fermement que l'éducation crée les mêmes opportunités pour les garçons et pour les filles.

Cynthia Nyongesa

Cynthia Nyongesa

Cynthia Nyongesa est âgée de 25 ans et originaire du Kenya. Elle a fondé la plateforme numérique « Cynthia Untamed » qui met en avant les parcours de jeunes acteurs du changement en Afrique. Elle utilise la plateforme pour collecter des fonds pour l'achat de livres à distribuer aux élèves dans le besoin. Ses débuts en tant que militante remonte à son expérience de mentor bénévole dans le cadre du programme « Wings to Fly », une initiative mise en œuvre par Equity Group et la Mastercard Foundation. Elle est l'ambassadrice jeunesse du programme Generation Unlimited au Kenya. À ce titre, elle conseille le Global Leadership Council et le Bureau de son président au Kenya sur les questions d'éducation et de formation et les possibilités de création d'opportunités pour les jeunes. Elle croit fermement que transformer le système éducatif dotera les apprenants des compétences nécessaires pour travailler et réfléchir de manière innovante.

@Cynthia_Oprah

Diana Ayala

Diana Ayala

Diana Ayala est âgée de 27 ans et vit au Honduras. Elle dirige le groupe de jeunes CEAAL au Honduras et fait partie du GCE & CLADE via Foro Dakar Honduras. Elle participe régulièrement à des actions de plaidoyer auprès des gouvernements locaux et des OSC pour l'atteinte de l'ODD 4 et la mise en œuvre du plan sectoriel de l'éducation du Honduras qui prévoit de faciliter l'accès, améliorer la qualité et assurer la gratuité de l'éducation pour tous.

Dương Phương Anh

Dương Phương Anh

Dương Phương Anh est une enseignante et jeune militante pour l'égalité des genres et les droits des filles, originaire du Vietnam. Elle est membre du réseau Champions of Change et conseillère jeunesse à l'ONG Plan International avec laquelle elle travaille à amplifier la voix des jeunes et des filles. Elle estime que transformer des systèmes éducatifs est essentiel pour parvenir à un monde équitable et libre pour tous.

Fatu Sewanatu Mansaray

Fatu Sewanatu Mansaray

Fatu Sewanatu Mansaray est une jeune sierra léonaise de 20 ans qui vit à Freetown. Elle milite pour inciter les dirigeants du monde et les gouvernements locaux à investir dans l'éducation pour tous. Fatu fait partie du réseau des jeunes de l'ONG Plan International qui font du plaidoyer pour apporter des changements au sein de leurs communautés. Elle siège également au Comité de direction de Transform Education, un réseau d'organisations de jeunes de l'UNGEI. Elle pense que la transformation de l'éducation contribuera à résoudre de nombreux problèmes auxquels son pays fait face, notamment celui des grossesses précoces.

@FatuSewanatu

Iyunoluwa Ademola-Popoola

Iyunoluwa Ademola-Popoola

Iyunoluwa Ademola-Popoola est âgée de 21 ans et vit à Ilorin, dans l'État de Kwara, au Nigeria. Elle étudie à l'université d'Ibadan et est bénévole au sein de OneAfricanChild for creative learning, une organisation qui vise à créer une société qui favorise la créativité, l'éducation et l'esprit d'innovation chez les jeunes Africains. Iyunoluwa estime que le système éducatif au Nigéria doit être transformé, car il n’est actuellement pas inclusif.

@AIyunoluwa

Josephine Kamara

Josephine Kamara

Josephine Kamara est une défenderesse des droits des filles, âgée de 27 ans et originaire de Sierra Leone. Elle a récemment dirigé l'ONG Purposeful et sa Coalition pour l'éducation des filles à la tête de laquelle elle a mené des initiatives qui ont permis de sensibiliser le public et inciter le gouvernement de Sierra Leone à revoir sa politique interdisant aux filles enceintes d'aller à l'école. Joséphine pense que des jeunes filles instruites peuvent changer l'Afrique.

@Jojo_Jazzmeen

Maryjacob Okwuosa

Maryjacob Okwuosa

Maryjacob Okwuosa est un jeune nigérianne âgé de 25 ans. Elle coordonne Activista, une plate-forme qui vise à renforcer les capacités des jeunes à exiger une éducation de qualité et accessible à tous au Nigéria. Elle est également la fondatrice et directrice générale de Whisper to Humanity, une organisation féministe dirigée par des jeunes, qui forme les enseignants et les élèves à la création d'espaces favorables à l'apprentissage de tous. Elle représente également Whispers to Humanity au sein de Transform Education, un réseau d'organisations jeunes de l'UNGEI.

@Okwuosamj

Mukhtar H. Modibbo

Mukhtar H. Modibbo

Mukhtar H. Modibbo est âgé de 24 ans et vit à Abuja au Nigeria. Il milite pour le développement social et est un des ambassadeurs de l'initiative FollowTheMoney, mise en œuvre dans plus de 10 pays africains. Il est spécialisé dans les questions pratiques liées au financement de l'éducation, au plaidoyer et au développement de politiques éducatives qui tiennent compte des réalités des communautés rurales de base et les communautés défavorisées. Mukhtar croit que l'éducation est essentielle au développement de toute nation.

@Halilumukhtar

Ola Abagun

Ola Abagun

Ola Abagun est une avocate et activiste de 29 ans, basée au Nigéria. Elle est la fondatrice de Girl Pride Circle Initiative - une ONG dirigée par des jeunes qui milite pour le droit des filles à l'éducation (y compris une éducation sexuelle complète), l'égalité des chances et des communautés sans violence. Olaoluwa croit fermement qu'un système éducatif qui offre les mêmes opportunités aux filles et aux garçons est essentiel à la création d'une société véritablement égalitaire et inclusive. Elle est également la coordinatrice du Commonwealth Youth Gender Equality Network qu'elle représente au Comité consultatif mondial de l'UNGEI.

@TheOlaAbagun

Selina Nkoile

Selina Nkoile

Selina Nkoile est âgée de 27 ans et vit à Narok au Kenya. En 2017, elle a fondé Nashipai, une organisation qui met en œuvre des interventions de base pour offrir aux filles Maasai des opportunités d'éducation et de réussite. Selina est ambassadrice de l'ONG ONE, militante au sein de l'ONG NAYA Kenya et membre du Youth End FGM Network Kenya. Elle croit que la transformation du système éducatif fournira une base solide pour des opportunités et un apprentissage tout au long de la vie.

@SelinaNkoile

Shradha Koirala

Shradha Koirala

Shradha Koirala est âgée de 28 ans et coordinatrice principale du programme pour la Campagne nationale pour l'éducation au Népal (NCE Nepal). En tant que point focal jeunesse au sein de cette organisation, elle estime que l'éducation peut être transformée grâce et par les jeunes, car ils sont les véritables agents du changement.

Sonita Alizada

Sonita Alizadeh

Sonita Alizadeh est rappeuse, activiste et une des ambassadrice du programme Girls Not Brides. Elle est née à Herat, en Afghanistan, sous le régime des talibans. Elle a grandi dans les rues et a vécu sans papiers et comme réfugiée à Téhéran. À l'âge de 10 ans, elle a été vendue pour un mariage forcé. Ce mariage ayant échoué, sa famille a de nouveau tenté de la vendre à l'âge de 16 ans mais, elle s'est échappée. Face aux injustices dont elle a été témoin et suite à la perte progressive de ses amies, mariées de force, elle a écrit la chanson « Daughters for Sale ». Avec l'aide d'un cinéaste iranien, elle a pu réaliser un clip vidéo.

@SonitaAlizadeh - site internet