Les Maldives sont le 68ème pays en développement à rejoindre le Partenariat mondial pour l'éducation

|
Des enfants vont à l'école aux Maldives. Credit: Philippe Guintoli

Washington, D.C., 10 juin 2019 – La République des Maldives est le 68ème pays en développement partenaire à rejoindre le Partenariat mondial pour l'éducation (GPE), poursuivant ainsi la croissance et la portée du partenariat.

« Le GPE est heureux d’accueillir les Maldives dans le partenariat », a déclaré Alice Albright, Directrice générale du Partenariat mondial pour l’éducation. « Nous allons œuvrer avec le gouvernement des Maldives pour faire en sorte que tous les enfants puissent accéder à la scolarité dont ils ont besoin et qu'ils méritent pour exploiter leur plein potentiel. Nous sommes impatients d’aider le gouvernement à renforcer son système éducatif afin que les jeunes du pays disposent des compétences qui les aideront à réussir sur le marché du travail du XXIe siècle. »

Les Maldives, le 22ème pays en développement partenaire du GPE qui est également membre de l'Organisation de la coopération islamique, sont un archipel de l'océan Indien composé de près de 1 200 petites îles et d'une population de 436 000 habitants. Environ 89 000 élèves sont inscrits dans des établissements allant du niveau préscolaire au secondaire supérieur.

 « Devenir un pays partenaire du GPE est l'une des étapes les plus importantes entreprises par les Maldives dans le cadre de notre engagement pour renforcer l'éducation », a déclaré le Dr Aishath Ali, Ministre de l'Éducation des Maldives. « L’éducation est un moteur pour le développement et la prospérité de notre pays. Nous reconnaissons l'importance d'augmenter notre budget national consacré à l'éducation et nous apprécions vivement la collaboration avec le GPE et d'autres partenaires, qui nous aident à atteindre nos objectifs en matière d'éducation. »

Au cours de l’année écoulée, le GPE a soutenu les Maldives avec un financement de 500 000 dollars pour l’élaboration d’un plan sectoriel de l’éducation complet pour la  période 2019-2023. Le plan a récemment été approuvé par le gouvernement des Maldives et par ses partenaires de développement. Le pays peut désormais solliciter une requête de financement de 3,5 millions de dollars, dont 1 million de dollars provenant du fonds à effet multiplicateur du GPE, afin de mettre en œuvre les priorités définies dans le nouveau plan qui met l'accent sur :

  • Étendre l'enseignement gratuit de haute qualité à tous les enfants maldiviens de la maternelle à la 12e année.
  • Améliorer la qualité de l'enseignement, du matériel pédagogique et des infrastructures éducatives.
  • Renforcer la capacité du ministère de l’Éducation pour soutenir une éducation de qualité dans l’archipel.

Malgré le défi que représente sa géographie pour la prestation de l'éducation à travers les îles, plus de 90 % des enfants maldiviens vont à l’école primaire et poursuivent le premier cycle du secondaire. Le nombre de filles et de garçons scolarisés dans les deux niveaux est à peu près égal. Le taux de scolarisation dans le deuxième cycle du secondaire est de 44,5 %, comptant plus de filles que de garçons.

Le GPE soutient les pays à revenu faible et intermédiaire ainsi que les petits pays insulaires en développement, tels que les Maldives, en reconnaissance de leurs défis spécifiques en matière de développement et de leurs besoins en éducation.

###

Pour plus d'informations:

 

 

Des enfants vont à l'école aux Maldives. Credit: Philippe Guintoli
Financement
Asie du Sud: Maldives

Dernières actualités

Alce Albright avec des élèves de l'école primaire Yokon Gbeme au Bénin. Crédit : PME / Chantal Rigaud
07 novembre 2019
À l'issue d'un processus de recrutement international et de sélection compétitif, Alice Albright est reconduite en tant que directrice générale du Partenariat mondial pour l'éducation pour un nouveau...
Alice Albright, Serigne Mbaye Thiam et Youssou Ndour àDakar. Crédit: PME/Sinead Andersen
01 novembre 2019
L’artiste Youssou Ndour a annoncé aujourd’hui à Dakar son intention de collaborer avec le Partenariat mondial pour l’éducation (PME) afin de prôner l’importance d’une éducation de qualité pour tous...
Des filles fréquentant une école coranique à Tadjourah, au nord-ouest de Djibouti, la capitale. Crédit: UNICEF/Giacomo Pirozzi
29 juillet 2019
Un nouveau dispositif d’aide à l’éducation en faveur de Djibouti prévoit l’intégration des écoles de réfugiés dans le système éducatif traditionnel du pays.