Le Partenariat mondial pour l’éducation accélère l’octroi de fonds d’urgence pour l’éducation des enfants déplacés et réfugiés au Cameroun

|
Une élève debout dans sa salle de classe au Cameroun. Crédit: GPE/Stephan Bachenheimer

Washington, D.C., le 22 avril 2019 – Le Cameroun va recevoir 7,8 millions de dollars de financement d’urgence en aide à l’éducation de 36 500 enfants déplacés par les conflits et violences qui sévissent dans les pays voisins.

Ces nouveaux fonds aideront le gouvernement camerounais à scolariser les enfants qui ont fui les conflits en République centrafricaine, au Tchad et au Nigéria.

En effet, plus de la moitié des 3,3 millions de personnes qui ont cherché refuge au Cameroun sont des enfants d’âge scolaire dont les besoins en matière d’éducation sont urgents.

« Nous félicitons le gouvernement du Cameroun pour son soutien aux programmes éducatifs destinés aux enfants réfugiés et nous nous réjouissons de pouvoir répondre rapidement à leur demande d’aide » a déclaré Alice Albright, Directrice générale du Partenariat mondial pour l’éducation. « Le GPE est déterminé à veiller à ce qu’aucun enfant ne rate l’opportunité de développer la totalité de son potentiel. Nous sommes ravis de fournir un soutien en urgence aux enfants dont la vie a été dévastée par la crise tout en assurant une perspective de développement à long terme. »

Ce financement fait suite à une requête déposée par le Cameroun en mars pour accélérer l’allocation d’une partie de son financement du GPE en soutien au plan d’intervention humanitaire du gouvernement. Le processus de financement accéléré du GPE permet aux pays d’accéder à 20 % des fonds auxquels ils sont éligibles, afin de répondre aux situations d’urgence. Dans le but de relier les besoins d’intervention humanitaire au développement à long terme, le financement accéléré doit faire l’objet d’un accord entre le groupe local des partenaires de l’éducation et le cluster éducation des acteurs humanitaires.

En réponse aux besoins urgents des enfants réfugiés et déplacés en matière d’éducation, ainsi qu’à ceux des enfants des communautés d’accueil des régions de l’Extrême-Nord, de l’Est et d’Adamaoua au Cameroun, le financement aidera les écoles locales à préparer des programmes d’apprentissage accéléré pour les 1 000 enfants actuellement déscolarisés, à construire 300 salles de classe du primaire et 32 blocs sanitaires, et contribuera également à la promotion d’une bonne santé et de meilleures pratiques en matière d’hygiène à l’école, notamment grâce à la fourniture de 2 000 kits d’hygiène pour les filles en fin du cycle primaire. En tant qu’agent partenaire, l’UNICEF mettra en œuvre le programme aux côtés du gouvernement et d’autres partenaires.

Ce financement contribuera également à l’instauration d’un environnement dédié à l’apprentissage plus inclusif et protecteur en formant les enseignants à l’éducation pour la paix et la cohésion sociale, et soutiendra une aide psychologique pour les enfants traumatisés, ainsi que la distribution de 36 000 kits éducatifs, fournitures scolaires, et manuels scolaires en maths et lecture. Une partie du financement sera également utilisée pour évaluer les besoins des élèves dans les régions du sud-ouest et du nord-ouest du pays, touchées par des troubles depuis fin 2016.

Ce financement s’appuie sur les réalisations du financement du GPE de 53,3 millions de dollars actuellement en cours qui a permis le recrutement d’enseignants qualifiés et leur déploiement dans les régions mal desservies, la distribution de manuels scolaires pour améliorer l’apprentissage des enfants et la mise en place d’une cellule chargée des acquis scolaires au sein du Ministère de l’Éducation, dans le but d’améliorer la disponibilité et l’analyse des données de l’éducation.

###

Contact médias :


Contenus liés :

 

Une élève debout dans sa salle de classe au Cameroun. Crédit: GPE/Stephan Bachenheimer
Financement

Dernières actualités

Des élèves dans une salle de classe de l'école de Kisiwandui à Zanzibar en Tanzanie en avril 2017. Crédit: GPE/Chantal Rigaud
03 mai 2019
Le GPE a approuvé de nouveaux financements destinés à renforcer les efforts déployés par la Tanzanie pour scolariser et permettre à des milliers d'enfants, en particulier les filles et les enfants de...
Julia Gillard, Présidente du Conseil d’administration du GPE et Dr Mohamed Nouri Jouini, Vice-président du Développement des partenariats à la BID. Crédit : GPE / Chantal Rigaud
12 avril 2019
Les deux organisations ont convenu d’une collaboration pluridimensionnelle, qui permettra d’élargir et d’approfondir l’engagement du GPE avec de nouveaux partenaires.
Les élèves de l'école primaire So-Ava près de Cotonou au Bénin. Crédit : GPE /  Chantal Rigaud
08 avril 2019
Plus de 176 millions de dollars en nouveaux financements approuvés pour le Bénin, le Burundi, le Népal, l’Ouzbékistan, la Papouasie-Nouvelle-Guinée et la Tanzanie