Parcours de réussite

Sierra Leone : le pouvoir d'un enseignement de qualité en temps de crise

Points clés

  • Pendant la crise Ebola, les meilleurs enseignants ont présenté des programmes éducatifs à la radio, avec plus de 80 000 postes de radio portables distribués dans tout le pays, ce qui a permis à des milliers d'enfants de poursuivre leur apprentissage malgré la fermeture des écoles.
  • Le GPE a été le principal bailleur de fonds pour établir et rendre opérationnelle la Commission pour la fonction d’enseignant de Sierra Leone, qui a mis en place des normes, une formation innovante et des objectifs ambitieux en matière de performance pédagogique et institutionnelle.
  • Lors du COVID-19, la Commission s'est inspirée de l'expérience de la crise d'Ebola en lançant un programme radiophonique éducatif dans la semaine suivant la fermeture des écoles.
Carte de la Sierra Leone

En août 2014, Mariama était en cours d'été à Freetown, en Sierra Leone, lorsqu'elle a appris que les cours allaient cesser en raison d'une épidémie mortelle du nom d’Ebola. Au cours des 9 mois suivants, Mariama et d’autres élèves comme elle ont pu continuer à apprendre grâce à des programmes radiophoniques éducatifs innovants soutenus par la distribution de plus de 80 000 radios portables..

Le GPE a réagi rapidement, en réaffectant 1,5 million de dollars US de son financement de 17,6 millions à la Sierra Leone pour une réponse d'urgence à l'épidémie, ainsi que pour préparer les écoles à rouvrir en toute sécurité à une date ultérieure.

Organisés par le ministère de l'Éducation et ses partenaires, les meilleurs enseignants du pays ont diffusé des leçons, révélant un avantage inattendu en cette période de crise : des milliers d'élèves à travers le pays avaient désormais la chance d'apprendre avec des enseignants hautement qualifiés.

« La façon dont les enseignants ont transmis l'information était de grande qualité ; ils se sont fait un devoir de la rendre précise, concise et facile à prendre en note. »
Mariama Turay
Élève à l'école secondaire pour filles de Freetown
  • Pendant la crise d'Ebola, des radios ont été utilisées pour permettre aux étudiants de continuer à apprendre.
    Crédit : GPE/Ludovica Pellicioli

La politique éducative précédente avait toujours mis l'accent sur l'importance d'un enseignement de qualité. Cette approche visait à renforcer la philosophie selon laquelle une éducation de qualité commence par l'excellence de l'enseignement.

« Pour l'essentiel, nous avons pu obtenir les meilleurs résultats cette année-là. Cela montre qu'avec le bon enseignant, dans un cadre approprié, il est possible d’apprendre et d’améliorer la qualité. »
Michael Duff
Responsable de la radio éducative, Freetown
  • Une élève montre un pays africain sur un globe terrestre
    Crédit : GPE/Stephan Bachenheimer

Stimuler la formation des enseignants grâce à la réouverture des écoles après Ebola

Auparavant, des lacunes importantes en matière de compétences pédagogiques avait entraîné une détérioration des normes d'éducation dans les écoles rurales et urbaines en Sierra Leone.

En 2016, 41 % des enseignants et 28 % des enseignantes du premier cycle du secondaire dispensaient des cours soit sans qualification, soit avec une qualification inférieure à la norme requise. Au niveau du deuxième cycle de l'enseignement secondaire, ces chiffres étaient encore plus élevés.

Cela est en train de changer. Grâce au soutien du GPE, les objectifs de formation des enseignants en Sierra Leone sont à nouveau sur la bonne voie, et l'on prévoit que 75 % des enseignants auront les qualifications requises d'ici la fin de l'année. Le soutien du GPE a également inclus une formation de 10 jours sur la façon d’enseigner de manière efficace la lecture dans les petites classes pour 5 000 enseignants et directeurs d'école dans 14 districts.

Du matériel de formation, notamment des manuels et des kits de soutien scolaire, a été utilisé et intégré au programme d'enseignement des langues dans trois établissements de formation des enseignants. Plus de 41 000 guides pédagogiques ont été distribués dans toutes les écoles primaires et les enseignants ont reçu des plans de cours pendant les programmes de rétablissement d’Ebola.

La Sierra Leone s'est engagée à assurer une augmentation de 10 % du nombre d'élèves en primaire et premier cycle du secondaire qui ont de bonnes bases en anglais et en mathématiques. Le pays vise également une augmentation de 7 % du taux de réussite à l'examen du Brevet d'études secondaires d'Afrique de l'Ouest.

Une nouvelle commission visant à améliorer la qualité de l'enseignement

En 2016, la Sierra Leone a également lancé la Commission pour la fonction d’enseignant visant à renforcer la réponse institutionnelle et assurer un enseignement de qualité. En tant que principal bailleur de fonds pour la mise en place et le fonctionnement de la commission, le GPE a aidé celle-ci à assumer une mission large et importante en veillant à ce que tous les aspects de l'enseignement et de la formation soient solides et adaptés aux besoins.

Le GPE a également aidé la Commission à gérer les programmes d'alimentation scolaire et à développer des programmes pilotes dans les petites classes en lecture, écriture et calcul, qui ont été couronnés de succès.

Parmi ses responsabilités, la Commission a mis en œuvre un ensemble de normes d'enseignement, dont :

  • La promotion de l'utilisation des TIC pour tous les enseignants, professeurs et élèves
  • L’élaboration et la mise en œuvre de normes et de compétences pour les enseignants
  • Des programmes pour les enseignants nouvellement qualifiés
  • La formation continue des enseignants par le biais du développement professionnel continu et du tutorat
  • Le soutien des professeurs d'anglais et de mathématiques au niveau du deuxième cycle du secondaire visant le développement et l’utilisation d’outils essentiels tels que les plans de cours.

Pour que tous les élèves bénéficient de ces interventions majeures, des enseignants ont été déployés dans des écoles rurales et défavorisées, là où ils étaient le plus nécessaires. La Commission s'est également efforcée de réduire la dépendance du système éducatif vis-à-vis des enseignants non rémunérés, qui sont souvent bénévoles et non qualifiés pour enseigner.

  • Une enseignante et son élève à l'école maternelle KDEC Masorie en Sierra Leone.
    Crédit : GPE / Ludovica Pellicioli

Préparés pour répondre rapidement au COVID-19

Avec un financement de 10 millions de dollars US approuvée à la mi-juin , la Commission pour la fonction d’enseignant et un groupe de travail sierra-léonais sur l'éducation d'urgence ont travaillé d'arrache-pied pour planifier et créer les solutions d'apprentissage continu, à distance et virtuel qui font cruellement défaut.

Ces solutions vont d'une expansion majeure de la diffusion radio et télévisée axée sur les programmes d'études, à la numérisation du matériel d'apprentissage ou à des efforts de formation pratique en « culture technologique » pour les 85 000 enseignants de la Sierra Leone.

En raison de l'héritage d'Ebola, la Sierra Leone était mieux placée que de nombreux autres pays pour répondre rapidement à la crise du COVID-19, la Commission pour la fonction d’enseignant jouant un rôle central.

Une semaine après la fermeture des écoles, la Commission avait lancé un programme d'enseignement par le biais de la radio à l'échelle nationale. Elle continue à travailler avec divers ministères pour s'assurer que les efforts en matière d'éducation portent leurs fruits et atteignent les enfants les plus pauvres et les plus vulnérables.

« Le COVID est là, les écoles ont fermé, mais mon désir de transformer l'éducation et d'apporter un apprentissage de qualité n'a pas changé, et cela ne s’arrêtera pas ».
David Moinina Sengeh
Ministre de l'Éducation de base et de l'Enseignement secondaire supérieur, Sierra Leone
GPE results in Sierra Leone thanks to GPE