Parcours de réussite

Soudan : poser les bases d'un système éducatif solide

POINTS CLÉS

  • Le GPE a aidé le gouvernement du Soudan à donner accès à l’éducation à certaines des communautés les plus défavorisées et les plus reculées du pays.
  • Avec le soutien du GPE, le gouvernement soudanais a fait des progrès dans le renforcement de la planification et de la gestion du secteur de l’éducation et a amélioré l'environnement d'apprentissage, en construisant des salles de classe, en formant des enseignants, en renforçant les systèmes éducatifs et en distribuant des manuels scolaires.
  • Le financement du GPE a également aidé le ministère de l'Éducation à mener la première évaluation nationale de l'apprentissage précoce.
Carte du Soudan

Le Soudan affiche l'un des taux d'enfants non scolarisés les plus importants dans la région Moyen-Orient - Afrique du Nord, avec environ 2,5 millions d'enfants non scolarisés en 2017, dont plus de la moitié étant des filles (ISU).

La qualité de l'éducation est médiocre et le besoin d'enseignants qualifiés, de manuels et d’infrastructures scolaires de meilleure qualité, entre autres, est énorme, afin de pouvoir jeter les bases d'un système éducatif durable.

Le soutien du GPE au Soudan

Le GPE soutient les efforts du gouvernement à garantir l’accès à une éducation de qualité à tous les enfants. En partenariat avec la Banque mondiale et l’UNICEF, le GPE s’est fixé comme objectif de renforcer le système éducatif du pays en :

  • améliorant la planification et la gestion du secteur de l’éducation
  • promouvant un dialogue politique inclusif
  • finançant la mise en œuvre d’activités précises, prévues dans le plan d’éducation.

Le soutien du GPE, notamment à travers son financement pour l'élaboration du plan sectoriel de l'éducation, a aidé le pays à préparer un nouveau plan pour la période 2018-2022. Développé dans le cadre d'un processus consultatif entre le ministère fédéral de l'Éducation, les ministères d'État en charge de l'Éducation et les partenaires de développement locaux et internationaux, le plan est basé sur une analyse complète des données et des preuves.

Par ailleurs, le GPE a joué un rôle clé de soutien dans la coordination d'un dialogue fort entre les partenaires de l'éducation, en institutionnalisant progressivement les revues sectorielles conjointes. Le gouvernement du Soudan et les partenaires de développement s'attendent à ce que ces revues continuent de faire partie intégrante de la planification et du suivi du secteur de l'éducation.

  • Un élève passant un test lors de l'évaluation nationale de l'apprentissage soutenue par le GPE au Soudan.
    Crédit : GPE/Kelley Lynch

  • Des élèves de CM 1 de l’école pour filles d’Asfia Badr durant une leçon avec leur enseignante, Mme Asia Ebrahim. L’école est située dans la localité du Nil Est, unité administrative d'Alfayhaa, district d'Al-Baraka, près de Khartoum au Soudan.
    Crédit : GPE/Kelley Lynch

Un système éducatif solide dépend de données précises

Afin de mettre en place des systèmes d'évaluation et de renforcer la capacité du ministère de l'Éducation à garantir la disponibilité des données sur les acquis scolaires, tant pour la planification que pour le suivi des interventions, le soutien du GPE s'est concentré sur la mise en place de trois éléments clés :

  1. Une base de données sur la gestion des enseignants : achevée en 2016, elle renferme des données sur les qualifications, les années d’expérience, les grades des enseignants, ainsi que leurs missions. Ces données ont permis d’accorder la priorité aux domaines pour lesquels le besoin en formation (initiale et continue) était le plus grand et d’élaborer des politiques et stratégies à tous les niveaux (local, régional et fédéral).
  2. Une évaluation nationale de l'apprentissage : en 2015, le GPE a aidé le ministère de l'Éducation à mener la première évaluation nationale de l'apprentissage dès les premières années de scolarisation. Les résultats ont été utilisés pour apporter des améliorations dans ce sous-secteur et à un programme de subventions aux écoles, une initiative également soutenue par le GPE. Une deuxième évaluation, concernant les niveaux 3 et 6 cette fois, a été réalisée en 2018.
  3. Un recensement scolaire annuel et des enquêtes rapides : menées régulièrement au cours des quatre dernières années du programme du GPE, ces enquêtes ont permis de collecter des données comme le type d'école, leur emplacement, le nombre d'élèves par classe, les enseignants et leurs qualifications. Ces enquêtes fournissent actuellement les informations les plus fiables et les plus cohérentes sur l'enseignement de base et l’enseignement secondaire au Soudan.

Promouvoir un environnement propice à l'apprentissage

Pour rendre l'éducation abordable pour les communautés les plus vulnérables, le GPE a soutenu un programme de subventions aux écoles, le premier du genre au Soudan. Le programme met rapidement de petites subventions à la disposition des écoles pour l'achat de mobilier, d'équipement de laboratoire et d'autres matériels d'enseignement et d'apprentissage identifiés comme prioritaires par les communautés. Près de 6 400 communautés dans 83 localités ont reçu des subventions dont ont bénéficié 1,5 million d'élèves.

Le GPE a également contribué à la construction de salles de classe pour éviter le surpeuplement de celles déjà existantes. À la suite des interventions du programme, 1 226 salles de classe ont été construites ou réhabilitées, principalement dans les zones rurales pauvres affichant de faibles résultats d'apprentissage et dans les zones dévastées par le conflit. Se basant sur ces réalisations, le gouvernement du Soudan a financé la construction et la réhabilitation de 340 salles de classe supplémentaires, portant ainsi le nombre total de nouvelles salles de classe réhabilitées à 1 566.

Le GPE a financé la production et la distribution de 22 millions de manuels aux élèves.

Pour remédier à la pénurie de manuels scolaires dans le pays, en particulier dans les écoles touchées par le conflit ou dans les camps de déplacés internes, le GPE a financé la production et la distribution de 22 millions de manuels scolaires aux élèves. Le nombre de manuels achetés à la fin du programme du GPE était bien supérieur à l'objectif initial de 9 millions. Chaque élève de la 1ère à la 8e année a désormais accès à des manuels de mathématiques, de sciences, d'arabe et d'anglais.

« Auparavant, jusqu'à quatre élèves partageaient un manuel et les élèves ne pouvaient pas faire leurs devoirs… Désormais, chaque élève dispose d’un livre et peut le ramener chez lui. »
Abdirahman Azain
Directeur de l'école pour garçons d’Umdebekrat, située dans la localité de Nyala Sud dans l’État du Darfour du sud, au Soudan

Soudan : faire la différence avec plus de manuels scolaires

Des élèves de CM2 à l'école pour garçons d'Umdebekrat au Soudan
Dans les salles de classe de 80 élèves ou plus de l'école pour garçons d’Umdebekrat, dans la localité de Nyala Sud au Darfour du sud, les nouveaux manuels scolaires financés par le GPE font une grande différence.
Credit: GPE/Kelley Lynch
Des élèves de l'école pour garçons d'Umdebekrat, bénéficiaires de bourses et de manuels scolaires offerts par le GPE au Soudan.
Les élèves peuvent désormais participer aux leçons sans que l'enseignant n'ait à écrire tout au tableau.
Credit: GPE/Kelley Lynch
Des élèves levant le doigt pour répondre à une question posée par leur enseignante
« Ces manuels sont comme un enseignant supplémentaire. Ils aident à transmettre les informations plus rapidement. Avant, jusqu'à quatre élèves partageaient un manuel et ils ne pouvaient pas tous faire leurs devoirs à la maison… Désormais, chaque élève a un livre et peut le ramener chez lui. » Abdirahman Azain, Directeur
Credit: GPE/Kelley Lynch
Des élèves se tenant aux fenêtres de leur salle de classe
« Cet (effort) a également contribué à améliorer le moral des élèves. Ils sont désormais plus enthousiastes à l'idée d'apprendre. Ils étaient si heureux d'avoir quelque chose à toucher et à emporter chez eux, qu’ils ont même pris l'initiative de couvrir leurs livres pour les protéger de la pluie et de la poussière.» Abdirahman Azain, Directeur
Credit: GPE/Kelley Lynch
Un échantillon des manuels scolaires qui ont été distribués aux élèves grâce au soutien du GPE
Pour remédier à la pénurie de manuels scolaires au Soudan, en particulier dans les écoles touchées par le conflit ou dans les camps de déplacés internes, le GPE a financé la production et la distribution de 22 millions de manuels scolaires. Désormais, tous les élèves des niveaux 1 à 8 ont accès à des manuels de mathématiques, sciences, arabe et anglais.
Credit: GPE/Kelley Lynch

Résultats des interventions du GPE

Les interventions soutenues par le GPE ont obtenu des résultats impressionnants : la planification sectorielle s'est améliorée et a aidé le gouvernement à hiérarchiser les interventions, les revues sectorielles conjointes ont amélioré le dialogue politique et un nouveau plan sectoriel de l'éducation pour la période 2018-2022 a été élaboré.

Grâce aux efforts du Soudan, du GPE et de ses partenaires, davantage d'enfants sont scolarisés, apprennent effectivement, et des systèmes d'évaluation de l'apprentissage ont été mis en place, afin de favoriser une amélioration constante des performances éducatives.

En outre, pour garantir la pérennité du système éducatif soudanais, le GPE a contribué à donner aux communautés les moyens de jouer un rôle actif dans le processus éducatif. À ce titre, elles ont été encouragées à identifier leurs propres besoins et à superviser la construction des écoles et la mobilisation des ressources, ce qui a conduit à une diminution des coûts de construction et à une augmentation de l'appropriation communautaire.

Selon les résultats préliminaires d'une évaluation nationale de l'apprentissage, les écoles soutenues par le GPE ont obtenu de meilleurs résultats d'apprentissage que celles qui ne l’étaient pas, ce qui démontre clairement l'efficacité du programme du GPE. En outre, entre 2014 et 2017, la maîtrise de la lecture orale chez les élèves fréquentant les écoles soutenues par le GPE est passée de 12 à 15,5 mots par minute, et le pourcentage de non-lecteurs a baisséde 47 % à 42 %.

GPE interventions improved reading skills