Des élèves de l'école primaire Sandogo B, district 7, Ouagadougou, Burkina Faso. Crédit : GPE / Kelley Lynch

Partenaire depuis :

Financements reçus : 253 942 850 $US

Éligibilité aux financements :

  • Multiplicateur
  • Renforcement des capacités du système
  • Transformation du système

Pacte de partenariat

Priorité : assurer l’accès à l’éducation pour tous dans un contexte de crises sécuritaires et humanitaires.

Autres documents clés

Transformer l'éducation au Burkina Faso

À la suite d'un diagnostic mené en 2016, le gouvernement du Burkina Faso a examiné son Programme sectoriel de l’education et de la formation - PSEF et a développé un nouveau plan pour la période 2017-2030.

Le plan 2017-2030 vise à :

  • assurer un développement harmonieux, équitable et inclusif de la petite enfance,
  • assurer l'achèvement universel du cycle primaire et établir une éducation de base équitable et de qualité pour tous,
  • faire face au manque de formateurs dans les établissements secondaires d'enseignement technique et professionnelle,
  • étendre la formation technique et professionnelle et l'éducation, et l'adapter aux besoins de l'économie,
  • adapter l'enseignement supérieur aux besoins de l'économie,
  • favoriser la gouvernance dans la gestion du secteur de l'éducation pour une conversion efficace des ressources en résultats.

Le pays envisage un système éducatif démocratisé, performant et inclusif, également ouvert au monde et à même de développer les compétences et l'expertise nécessaires pour répondre aux besoins du développement socio-économique du Burkina Faso.

Pour atteindre cette vision, le PSEF s'articule autour de trois programmes stratégiques qui visent à :

  1. Accroître l'accès à l'éducation et à la formation en investissant dans l'infrastructure, en recrutant des enseignants et des formateurs et en réduisant les inégalités dans l'accès à l'éducation et à la formation à tous les niveaux,
  2. Améliorer la qualité de l'apprentissage en améliorant l'enseignement et l'apprentissage dans les écoles et les universités, ainsi que dans les formations techniques et professionnelles,
  3. Favoriser la gouvernance dans la gestion du secteur de l'éducation et de la formation.

Parcours de réussite

Synergie entre innovation et action de la société civile : exemples au Burkina Faso et au Sénégal

Woubibox au Burkina Faso et l'observatoire local de la qualité de l'éducation au Sénégal sont deux initiatives d'organisations de la société civile. Découvrez comment elles fonctionnent, la manière dont L'Éducation à voix haute du GPE et KIX les ont soutenus et comment les adapter dans d’autres pays.

Financements

(dernière mise à jour le 29 février 2024)

 
  • Type : Préparation d'un programme

    Années : 2023 - 2024

    Allocation : 394 564 $US

    Utilisation : 0

    Agent partenaire : AFD

  • Type : Mise en œuvre d'un programme

    Années : 2018 - 2024

    Allocation : 55 000 000 $US

    Utilisation : 53 288 627 $US

    Agent partenaire : AFD

Soutien à la société civile

Dans le cadre de son investissement dans les efforts de plaidoyer et de responsabilité sociale de la société civile, L'Éducation à voix haute du GPE soutient :

  • La Coalition Nationale Pour l’Éducation Pour Tous du Burkina Faso pour la période 2020-2023. Ce soutien se base sur un appui antérieur du Fonds de la société civile pour l'éducation (FSCE) ;
  • Filles Pas Epouses : le partenariat mondial pour mettre fin au mariage des enfants pour la période 2020-2023 ;
  • Le Partenariat de la société civile pour le plaidoyer en faveur de l'éducation non formelle mené par le Groupe de Recherche et d'Action pour le Développement (GRADE) pour la période 2021-2024.

En savoir plus

Infos et derniers blogs