Riposte au COVID-19

Allocation : 7 millions $ US

Années : 2020-2021

Agent partenaire : UNICEF

Documents clés :

Le financement COVID-19 de 7 millions de dollars soutient :

  • la mise en place de plateformes d'enseignement à distance via la radio, la télévision, les SMS, Internet et la distribution de documents imprimés ;
  • la mise à disposition de programmes et matériels d'éducation de la petite enfance ;
  • la mise à disposition de matériel d'enseignement et d'apprentissage, y compris pour les cours de rattrapage et les programmes d'éducation accélérée ;
  • la mise à disposition d'un soutien psychosocial aux enseignants, aux élèves et aux parents en créant un service d'assistance ; et en diffusant des messages via des stations de radio et des talk-shows ;
  • la santé, le bien-être et la nutrition des élèves, des enseignants et des parents ;
  • la protection et la prise en charge des enfants à travers un programme de prévention des abus et de l'exploitation, en particulier à l'intention des filles ;
  • la mise à disposition d'installations sanitaires de base sensibles au genre dans les écoles vulnérables ;
  • la mise à disposition de kits de santé pour toutes les écoles et l'élaboration d'un protocole pour la santé et le bien-être à l'école ;
  • la mise en place d'un programme d'apprentissage accéléré basé sur le calendrier scolaire révisé ;
  • la diffusion de conseils pour une bonne mobilisation communautaire pour les écoles, en mettant l'accent sur les campagnes de rentrée des classes.

Ces interventions se basent sur le plan de riposte du ministère de l'éducation.

Fin mars 2020, le bureau de l'UNICEF au Libéria a également reçu un financement du PME de 70 000 $ US destiné à aider le ministère de l'Éducation à diffuser des cours par la radio et à acheter des postes radios pour permettre aux enfants vulnérables d'avoir accès à ces programmes.

L'éducation au Libéria

Le secteur de l'éducation au Libéria est confronté à un ensemble de défis complexes liés au processus de reconstruction et de redressement du pays après la guerre civile, à la contraction des finances nationales, à la médiocrité des infrastructures et à l'épidémie d'Ebola. Ces défis incluent également des résultats d'apprentissage médiocres, la scolarisation d'un nombre important d'enfant d'âge avancé, un grand nombre d'enfants non scolarisés, des ressources gouvernementales gaspillées à cause des enseignants « fantômes » et des enseignants incompétents, et de nombreux enseignants non qualifiés.

Sur le plan systémique, il n'existe pas de normes nationales de qualité des écoles et, les capacités et ressources au niveau du comté et du district doivent être améliorées. Le secteur de l'éducation est également confronté à de graves problèmes d'équité, notamment des différences géographiques importantes dans l'accès à une éducation de qualité.

Afin de relever ces défis, le Libéria a élaboré une réponse stratégique dans son plan sectoriel baptisé Getting to Best Education Sector Plan 2017-2021. Le plan comprend neuf axes principaux qui sont :

  1. Établir des systèmes efficaces d'amélioration de la qualité de l'éducation et de responsabilisation,
  2. Améliorer l'efficacité et la performance du système de gestion de l'éducation,
  3. Améliorer l'accès à une éducation de qualité pour la petite enfance,
  4. Fournir des voies d'éducation alternatives et accélérées de qualité pour les enfants et les jeunes non scolarisés,
  5. Améliorer l'efficience, l'efficacité et la satisfaction du personnel enseignant,
  6. S'assurer que les enseignants ont accès à du matériel d'enseignement et d'évaluation de qualité,
  7. Intégrer le genre et la santé scolaire dans le secteur de l'éducation,
  8. Améliorer la qualité et la pertinence de l'enseignement et de la formation technique et professionnelle,
  9. Tirer parti des partenariats et de l'expertise aux niveaux régionaux et internationaux, cibler la demande du marché pour les compétences critiques et accroître l'efficacité des dépenses liés à l'éducation.

Source : Getting to Best Education Sector Plan 2017-2021

Blogs et actualités

01 février 2019
Que peut-on apprendre des diagnostics du SIGE ?
Des millions de dollars sont investis dans le renforcement des systèmes d’information et de gestion de l’éducation (SIGE) mais, de nombreux pays ont encore du mal à résoudre leurs problèmes liés aux données....

Dernier financement

Objectif de développement: améliorer l'accès équitable à l'éducation de la petite enfance, à la qualité des enseignants dans l'éducation de la petite enfance et à l'éducation primaire dans les comtés défavorisés ciblés, et renforcer les systèmes nationaux de responsabilisation des écoles.
Allocations: 11 900 000 $US
Années: 2018-2022
Agent partenaire: Banque mondiale
Décaissements: 1 885 107 $US

Un financement de 11,9 millions de dollars a été octroyé en décembre 2017 pour soutenir le projet « Getting to best in education » visant à : i) améliorer l'accès équitable à l'éducation préscolaire et les compétences des enseignants en matière d'éducation de la petite enfance dans les régions désavantagées ciblées ; (ii) renforcer les systèmes nationaux de responsabilisation des écoles.

Le programme est structuré autour de cinq composantes visant notamment à :

  1. Améliorer la qualité et l'accès à l'éducation de la petite enfance dans les comtés défavorisés ciblés grâce à des subventions pour l'amélioration des écoles et à une approche communautaire de l'éducation de la petite enfance,
  2. Soutenir la formation et la certification des enseignants dans les régions défavorisés ciblés en finançant des programmes de formation continue pour 700 enseignants de la petite enfance et 700 enseignants du primaire non qualifiés,
  3. Améliorer la responsabilisation en matière de gestion scolaire et de suivi des systèmes, en fournissant un soutien pour le pilotage d'un outil d'évaluation de la qualité, la formation et le soutien pour le renforcement des inspections scolaires et la formation des directeurs d'école pour une meilleure gestion et qualité de l'école,
  4. Aborder l'équité, l'efficacité et les résultats d'apprentissage en utilisant la modalité de financement basée sur les résultats avec (i) augmentation de la proportion d'enseignants qualifiés et d'enseignants de la petite enfance, (ii) amélioration de la gestion des salaires et (iii) système d'évaluation de l'apprentissage des élèves,
  5. Assurer une gestion de projet efficace et faciliter le soutien au programme sectoriel, le renforcement des capacités et la coordination.

La Banque mondiale assume le rôle d’agent partenaire.

Source : World Bank Project Appraisal Document of April 2017 .

Financements

Tous les montants sont en dollars américains.

Type de financement Années Allocations Décaissements Agent partenaire  
COVID-19 2020 7 000 000 0 UNICEF  
Mise en œuvre d'un programme 2018-2022 11 900 000 1 885 107 Banque mondiale Rapport d'avancement
2010-2016 40 000 000 40 000 000 Banque mondiale Rapport de fin d'exécution
Préparation d'un plan sectoriel 2016-2017 499 202 500 000 Banque mondiale  
Préparation d'un programme 2020 173 725 0 Banque mondiale  
2016-2017 200 000 199 690 Banque mondiale  
  Total 59 772 927 42 584 797    
Dernière mise à jour : 27 juillet 2020

Le GPE a également octroyé à la Coalition pour l'éducation nationale du Libéria, un financement dans le cadre du Fonds de la société civile pour l’éducation, afin de soutenir son engagement dans le dialogue sur les politiques, notamment en termes de qualité, d’équité, de financement et de réforme dans le secteur de l’éducation.

Évolution du secteur éducatif

Les graphiques ci-dessous montrent les progrès globaux réalisés dans le secteur de l'éducation au Libéria et les données du PME montrent les progrès réalisés par le pays pour 16 des indicateurs suivis dans le cadre de résultats du PME.

Primary Completion Rate (%)

Taux d’achèvement du 1er cycle du secondaire

Taux d’enfants non scolarisés en âge du primaire

Taux d’adolescents non scolarisés en âge du 1er cycle du secondaire

Taux brut d’inscription au préscolaire

Indice de parité entre les sexes pour le taux d’enfants non scolarisés – Primaire et 1er cycle du secondaire

Public Expenditure on Education as Share of GDP (%)

Ratio élèves/enseignants formés

Teachers Trained (%)

Source : Banque mondiale - Données sur l'éducation

Les données sur l'éducation sont compilées par l'Institut de statistique de l'UNESCO à partir des réponses officielles à des enquêtes et à partir de rapports fournis par les autorités de l'éducation de chaque pays.

Dernière mise à jour 25 juin 2020