Billy Wada, 15 ans, est élève en 6e année à l'école primaire centrale de Miga, au Nigéria. Crédit : GPE/Kelley Lynch

Partenaire depuis :

Financements reçus : 285 558 112 $US

Éligibilité aux financements :

  • Multiplicateur
  • Accélérateur de l'éducation des filles
  • Renforcement des capacités du système
  • Transformation du système

Plan sectoriel de l'éducation de Jigawa

Objectifs : Améliorer l’accès ; assurer la qualité et la pertinence de l'éducation ; améliorer la planification et la gestion ; assurer un financement durable et une meilleure gestion financière.

Autres documents clés

Transformer l'éducation au Nigéria

Le Nigéria est le pays le plus peuplé d’Afrique et abrite près de 20 % des enfants non-scolarisés dans le monde. Outre cette difficulté, la pression démographique se traduit par près de 11 000 naissances par jour, pesant ainsi lourdement sur les capacités du système à fournir une offre éducative de qualité.

Dans le Nord du pays, près des deux-tiers des enfants sont illettrés.

Les États de Jigawa, Kaduna, Katsina, Kano et Sokoto ont montré leur engagement à améliorer leur système éducatif, mais sont confrontés à de sérieuses difficultés, notamment un niveau élevé de pauvreté, un faible taux de scolarisation, des inégalités entre les sexes, un manque de qualité et de pertinence, de mauvaises infrastructures et conditions d’apprentissage.

Autre obstacle, la menace directe pesant sur la scolarisation, en particulier celle des filles, du fait de l'insécurité politique qui se traduit par les activités d'insurgés et les attaques d'écoles.

Chaque État a élaboré un plan sectoriel de l’éducation présentant ses priorités et ses objectifs.

État de Jigawa

Son Plan stratégique du secteur de l’éducation souligne 4 objectifs politiques :

  1. Améliorer l’accès et étendre les opportunités d'apprentissage ;
  2. Assurer la qualité et la pertinence de l’offre éducative ;
  3. Améliorer la planification et la gestion en matière d’éducation ;
  4. Assurer un financement durable et une meilleure gestion financière.

Le plan sectoriel de l’éducation définit également 17 initiatives claires en soutien à ces objectifs politiques, notamment l’instauration de l'enseignement gratuit pour les filles à tous les niveaux, ainsi que pour les personnes ayant des besoins spécifiques.

État de Kaduna

Sa stratégie sectorielle de l’éducation à moyen terme pour la période 2015-2017 vise notamment à :

  1. Fournir un accès à un enseignement de qualité à tous les enfants en âge d’aller à l’école, atteindre la parité entre les sexes et un ratio élèves-enseignant de 40 pour 1 par classe ;
  2. Améliorer la qualité de l'éducation afin que les élèves sachent définitivement lire, écrire et compter, et acquièrent les compétences de vie et une capacité cognitive ;
  3. Améliorer la performance à la fois à l’école et au niveau des examens publics assurant un meilleur taux de progression et un taux d'achèvement plus élevé pour tous les élèves ;
  4. Améliorer la planification et la gestion des services éducatifs et des établissements d'enseignement pour assurer une prestation efficace de l'éducation ;
  5. S’assurer de la responsabilité de toutes les parties prenantes y compris des communautés, des organisations de la société civile et du secteur privé.

État de Kano

Son Plan stratégique de l’éducation s'articule autour de 5 domaines clés :

  1. Assurer un accès équitable à l’éducation de base en traitant à la fois les facteurs d'offre et de demande ;
  2. Améliorer la qualité de l’éducation en réduisant la taille des classes, en augmentant la mise à disposition de matériels pédagogiques et en améliorant la qualité de l'enseignement ;
  3. Élargir les opportunités de formations techniques et professionnelles pertinentes pour répondre aux besoins de l’industrie et des communautés locales ;
  4. Augmenter progressivement le financement de l’éducation et instaurer un système de subventions aux établissements en appui à leur développement ;
  5. S'assurer que toutes les écoles disposent de plans de développement, de comités de gestion et de conseils d'administration pour en améliorer la gouvernance.

État de Katsina

Son Plan stratégique du secteur de l’éducation souligne les objectifs politiques stratégiques et les interventions qui répondent aux 5 défis majeurs de son système éducatif que sont :

  1. La couverture inadéquate et le niveau d'accès insatisfaisant ;
  2. La faiblesse de la qualité et de la pertinence ;
  3. L'insuffisance et le délabrement des infrastructures ;
  4. L'inefficacité de la gestion et du système ;
  5. Les financements et les ressources adéquates non durables.

Les interventions stratégiques comprennent une augmentation de la participation communautaire, du plaidoyer et de la sensibilisation et, pour les enseignants, l’amélioration de la sécurité sociale et une offre de nouvelle formation.

État de Sokoto

Son Plan stratégique du secteur de l’éducation a fixé 4 objectifs prioritaires à savoir :

  1. Améliorer le rendement de l’apprentissage pour les enfants au niveau du préscolaire dans les 23 zones de gouvernement local ;
  2. Contribuer à l’amélioration du taux net de scolarisation, de rétention dans le système scolaire et du niveau d’instruction dans le primaire ;
  3. Assurer une éducation de base, une formation professionnelle et des compétences pratiques aux enfants non-scolarisés et aux femmes, à travers l’éducation non formelle ;
  4. Augmenter le taux de scolarisation et de rétention des enfants dans le système scolaire.

Le secteur prévoit également 4 domaines clés d'intervention, notamment la construction d'écoles, l'acquisition de matériels pédagogiques essentiels pour l'apprentissage, la fourniture d’équipement et de machines et le renforcement des capacités.

Parcours de réussite

Nigéria : maintenir les garçons et les filles scolarisés et en apprentissage réel

  • Le Nigéria compte un nombre important d'enfants non scolarisés et d'enfants ne fréquentant que des écoles coraniques, notamment dans les États du nord-ouest du pays.
  • À travers un financement de 100 millions de dollars, le GPE a soutenu des écoles religieuses intégrées et formé des enseignants dans cinq États, afin de permettre à davantage d'enfants d’aller à l’école et d’y rester le plus longtemps possible. Une attention particulière a été accordée aux filles car, elles sont plus à risque de ne pas être scolarisées.
  • L'approche de partenariat du GPE a aidé toutes les parties prenantes du secteur de l'éducation dans le pays à contribuer de manière significative au cycle de planification et de mise en œuvre du programme.

Financements

(dernière mise à jour le 18 juin 2024)

 
  • Type : Financement accéléré

    Années : 2024 - 2025

    Allocation : 5 000 000 $US

    Utilisation : 9 723 $US

    Agent partenaire : Save the Children UK

  • Type : Financement accéléré

    Années : 2024 - 2025

    Allocation : 5 000 000 $US

    Utilisation : 0

    Agent partenaire : UNICEF

  • Type : Mise en œuvre d'un programme

    Années : 2022 - 2026

    Allocation : 125 000 000 $US

    Utilisation : 22 527 778 $US

    Agent partenaire : Banque mondiale

Financements - Kaduna

 
  • Type : Multiplicateur

    Années : 2024 - 2028

    Allocation : 13 350 000 $US

    Utilisation : 0

    Agent partenaire : Banque islamique de développement

Soutien à la société civile

Dans le cadre de son investissement dans les efforts de plaidoyer et de responsabilité sociale de la société civile, L'Éducation à voix haute du GPE soutient la Civil Society Action Coalition on Education for All (CSACEFA) pour la période 2020-2023. Ce soutien s’inscrit dans la continuité d’un appui antérieur du Fonds de la société civile pour l'éducation (FSCE).

En savoir plus

Infos et derniers blogs