Une salle de classe de l’école primaire Maka Dieng à Tivaouane au Sénégal. Crédit : GPE/Chantal Rigaud

Partenaire depuis :

Financements reçus : 176 148 059 $US

Éligibilité aux financements :

  • Multiplicateur
  • Renforcement des capacités du système
  • Transformation du système

Pacte de partenariat

Priorité : améliorer la qualité des apprentissages en réduisant les inégalités et les vulnérabilités.

Autres documents clés

Transformer l’éducation au Sénégal

L’histoire du Sénégal en matière d’investissement dans l’éducation et d’implication des acteurs de l’éducation dans le dialogue sectoriel marque l’engagement du gouvernement à construire un système éducatif solide.

Selon l’évaluation PASEC 2019, de nombreux élèves sénégalais acquièrent les compétences de base à la fin de l’enseignement primaire, mais 25 % n’ont pas les compétences minimales en lecture et 35 % en mathématiques.

Les disparités socioéconomiques importantes, entre zones rurales et urbaines et entre régions, mettent en évidence la nécessité d'un système éducatif plus équitable et plus inclusif. Même si des différences minimes en matière d’apprentissage sont observées entre les filles et les garçons au niveau du primaire, des disparités entre les genres apparaissent dans l’enseignement secondaire, où davantage de filles que de garçons abandonnent leurs études.

Le Sénégal travaille avec le GPE et d'autres partenaires pour améliorer la qualité de l'apprentissage en réduisant les inégalités et les vulnérabilités. Le gouvernement vise à renforcer les capacités des administrations décentralisées à détecter les vulnérabilités et à identifier et mettre en œuvre des mesures pour les réduire.

Les écoles définiront et mettront en œuvre des stratégies correctives pour améliorer l’apprentissage, qui pourraient inclure le recrutement d’enseignants, de nouveaux matériels pédagogiques et d’apprentissage, la modernisation des infrastructures ou l’ouverture d’une cantine scolaire.

Les plans visant à améliorer la gouvernance du secteur comprennent, entre autres, des évaluations des apprentissages dans l’enseignement primaire pour renforcer la production de données probantes nécessaires à la prise de décision et des critères d’allocation des ressources qui tiennent compte des disparités.

Parcours de réussite

Synergie entre innovation et action de la société civile : exemples au Burkina Faso et au Sénégal

Woubibox au Burkina Faso et l'observatoire local de la qualité de l'éducation au Sénégal sont deux initiatives d'organisations de la société civile. Découvrez comment elles fonctionnent, la manière dont L'Éducation à voix haute du GPE et KIX les ont soutenus et comment les adapter dans d’autres pays.

Financements

(dernière mise à jour le 24 juillet 2024)

 
  • Type : Préparation d'un programme

    Années : 2023 - 2024

    Allocation : 199 053 $US

    Utilisation : 0

    Agent partenaire : AFD

  • Type : Renforcement des capacités du système

    Années : 2022 - 2024

    Allocation : 696 860 $US

    Utilisation : 512 247 $US

    Agent partenaire : UNESCO

Soutien à la société civile

Dans le cadre de son investissement dans les efforts de plaidoyer et de responsabilité sociale de la société civile, L'Éducation à voix haute du GPE soutient :

  • La Coalition des Organisations en Synergie pour la Défense de l’Éducation Publique (COSYDEP) pour la période 2020-2023. Ce soutien s’inscrit dans la continuité d’un appui antérieur du Fonds de la société civile pour l'éducation (FSCE) ;
  • La Tax Education Alliance (TaxEd) dirigée par ActionAid International pour la période 2021-2023.

En savoir plus

Infos et derniers blogs