Riposte à la COVID-19

Allocation : 0,75 million de dollars

Années : 2020-2021

Agent partenaire : Save the Children

Documents clés :

Requête de financement et document de programme

Plan de riposte du ministère de l'éducation

Le financement COVID-19 de 750 000 dollars est destiné à soutenir :

  • l'impression de kits de ressources éducatives pour l'apprentissage à domicile des élèves des écoles maternelle et primaire (programme de 10 semaines de cours), incluant des versions en braille, gros caractères et audio pour les enfants handicapés
  • la production de cours radiodiffusés et de leçons envoyées sous forme de SMS pour accompagner les programmes d'enseignement à domicile des élèves des écoles maternelle et primaire. Ces leçons sont axées sur l'inclusion, le soutien psychosocial et la protection de l'enfance.
  • la mise en œuvre de directives pour un bon apprentissage à la maison à l'intention des parents et des tuteurs afin de les aider à assurer un enseignement à domicile efficace pour les enfants, y compris les enfants handicapés.

L'éducation au Vanuatu

Le plan sectoriel de l'éducation et de la formation du Vanuatu pour la période 2020-2030 reconnaît que l'éducation et la formation sont essentielles pour un avenir meilleur, la protection de la culture et de l'identité du pays, ainsi que pour le développement de chaque individu, de chaque communauté, de chaque société et de la nation toute entière.

Il a été développé pour conformément à l'orientation stratégique et à l'intention du Plan national de développement durable 2016-2030 (baptisé « plan du peuple »). A ce titre, il oriente et fixe les priorités, en tenant compte des différents domaines politiques clés tels que la qualité de l'enseignement, les subventions aux écoles, l'éducation inclusive, le plurilinguisme, les infrastructures et programmes scolaires, les normes minimales, le mise en œuvre de politiques basées sur des données factuelles, les systèmes de gestion, suivi et évaluation, la rationalisation des ressources, la déconcentration, la gouvernance, les partenariats et la communication.

Le système éducatif du Vanuatu utilise le modèle « 2 - 6 - 4 - 3 » (soit 2 années d’enseignement préscolaire, 6 années d'enseignement primaire, 4 années pour le premier cycle de l'enseignement secondaire et 3 années pour le second cycle du secondaire) plus l’enseignement supérieur.

Le Ministère de l’éducation et de la formation gère le secteur éducatif du pays, avec l’appui des autorités éducatives religieuses.

Plus de 98 % des écoles primaires du pays sont soit des écoles publiques, soit des écoles confessionnelles financées par le gouvernement. Dans ce dernier cas de figure, ces autorités religieuses sont désignées « autorités éducatives » et opèrent sur la base d’un accord et d’un cadre règlementaire institué par le ministère de l'éducation pour administrer les écoles au nom du gouvernement.

En 2019, le Vanuatu enregistrait un total de 92 600 élèves inscrits, enseignés par 4 230 enseignants dans un total de 1 453 écoles. Le Vanuatu a atteint l'objectif d'un enseignement primaire universel. Néanmoins, les taux de scolarisation dans l'enseignement secondaire restent faibles, ce qui montre qu'un nombre important d'élèves décrochent dans l'enseignement secondaire.

Au cours des quatre dernières années, plus de garçons que de filles ont abandonné l’école aux niveaux du primaire et du secondaire.

Les résultats du Vanuatu Standardized Test of Achievement (test de réussite normalisé) ont montré que 35 % des élèves du niveau 4 (deuxième année du primaire) n'avaient pas atteint les normes minimales d'alphabétisation en anglais en 2017, bien que les résultats se soient améliorés au fil des ans.

La stratégie régionale des États du Pacifique

En 2018, les ministres de l'Éducation du Secrétariat du Forum des îles du Pacifique, dont font partie les États fédérés de Micronésie, ont adopté le Cadre régional pour l'éducation des pays du Pacifique (PacREF, du sigle en anglais) intitulé : « Vers l'Éducation 2030 », qui couvre la période 2018-2030. Le PacREF décrit un programme régional d'éducation transformateur et durable, aligné sur les programmes mis en œuvre à l’échelle mondiale tels que les objectifs de développement durable (ODD), en particulier l'ODD 4, et l’Éducation 2030 : Déclaration d'Incheon et cadre d'action pour la mise en œuvre de l’objectif de développement durable.

Le cadre de 12 ans promeut l'accès équitable à une éducation de qualité pour tous les Etats insulaires du Pacifique, afin de permettre à ces pays de faire face de manière efficace aux défis de développement auxquels la région du Pacifique est confrontée. Le cadre encourage également l'inclusion et les opportunités d'égal accès à l'enseignement et à la formation au niveau de l’enseignement primaire, secondaire et supérieur ; et de la formation professionnelle. Il accorde une attention particulière à la qualité de l'éducation et à l'importance pour les Etats de la région de travailler en coopération au niveau régional et même au-delà.

Alors que les Etats du Pacifique intègrent les aspects du PacREF qu’ils jugent pertinents pour eux dans leurs politiques, programmes et pratiques nationales en matière d'éducation, le Cadre fournit également un moyen d'identifier et de comprendre les similitudes et les différences entre pays de la région. Il offre des mécanismes d’organisation pour la planification sectorielle, l’élaboration de rapports et la collaboration, entre les Etats et donne aux partenaires de développement une idée des priorités de la région en termes de ressources.

Le PacREF identifie 4 domaines clés à même de maximiser les gains en termes de résultats d'apprentissage et de bien-être des élèves :

  1. La qualité et la pertinence : en fournissant à tous les apprenants un environnement sûr et favorable dans lequel ils se voient offrir des opportunités d'apprentissage de qualité qui soient significatives, utiles, inclusives et tournées vers l'avenir.
  2. Le parcours d'apprentissage : en assurant à tous les apprenants un accès égal à des parcours et des modalités d'apprentissage multiples et transparents qui leur permettront de réaliser leur plein potentiel.
  3. Les résultats et le bien-être des élèves : en s’assurant que tous les apprenants acquièrent les connaissances, les compétences, les valeurs et les attributs qui leur permettront de contribuer au bien-être de leur famille et de leur communauté ; et à l'édification de leur nation.
  4. La profession enseignante : en soutenant et en responsabilisant les enseignants en leur assurant des opportunités de développement professionnel continu, de compréhension partagée et de responsabilité.

Le PacREF est divisé en trois phases de 4 ans chacune, afin de faciliter un examen approfondi du programme par les ministres de l'éducation.

Dernier financement

Une classe au collège Rensarie, sur l'île de Malekula au Vanuatu. Crédit : Tom Perry / Banque mondiale

Une classe au collège Rensarie, sur l'île de Malekula au Vanuatu.

CREDIT: Tom Perry / Banque mondiale
Objectif de développement: Assurer la continuité de l'éducation et de la formation pendant et après le désastre en soutenant un environnement scolaire sûr dans les zones affectées
Allocations: 3 000 204 $US
Années: 2021-2023
Agent partenaire: Save the Children Australia
Utilisation: 0 $US

Le financement de 3 millions de dollars est le premier reçu par le Vanuatu pour la mise en œuvre d'un programme et dans le cadre du fonds à effet multiplicateur.

L’objectif du programme est d’améliorer la qualité de l’éducation de la petite enfance et de l’enseignement primaire grâce à une formation des enseignants renforcée, à une éducation inclusive et à du matériel d’enseignement et d’apprentissage de bonne qualité.

Le programme vise trois objectifs dont la réalisation a été assignée à trois unités distinctes du ministère de l'Éducation et de la Formation :

  1. Améliorer l'accès des élèves du préprimaire et du primaire à des livres de lecture appropriés.
  2. Améliorer le soutien des élèves handicapés du préscolaire et du primaire afin de leur assurer une éducation véritablement inclusive.
  3. Renforcer la formation initiale des enseignants du préscolaire.

Le programme a une portée nationale et cible 37 708 élèves (dont jusqu'à 4 593 enfants handicapés) et 1 643 enseignants dans 420 centres d'éducation de la petite enfance et 466 écoles primaires. Il cible également jusqu'à 200 enseignants en formation initiale et leurs chargés de cours à l'Institut de formation des enseignants du Vanuatu.

Le projet prévoit une combinaison d'interventions qui seront menées à court, moyen (distribution de manuels scolaires) et à long terme (mise en place d'unité en charge de l'éducation inclusive et de mise en œuvre de nouveaux programmes de formation des enseignants en éducation de la petite enfance).

Toutes les écoles publiques et les écoles religieuses et communautaires soutenues par le gouvernement dans toutes les provinces verront leurs salles de classe équipées de bibliothèques de classe. Elles feront également l'objet de visites de soutien à l'éducation inclusive.

Les écoles privées ne sont pas couvertes par ce programme qui met l'accent sur la qualité, l'équité et sur une meilleure prise en charge des enfants handicapés. Il prévoit également de distribuer de nouveaux matériels d'enseignement et d'apprentissage et d'assurer une nouvelle formation en éducation de la petite enfance.

Le programme financé à hauteur de 0,5 million de dollars soutient des activités incluses dans le Plan de riposte au cyclone tropical Harold, un plan d'aide humanitaire immédiate en faveur du Vanuatu mis en place pour répondre aux dommages causés par le cyclone qui a frappé le pays en avril 2020. Ses principaux objectifs sont de :

  • réparer 70 des salles de classe endommagées dans les écoles primaires et les équiper d'installations d'approvisionnement en eau.
  • équiper 70 des salles de classe relevant de l'éducation de la petite enfance endommagées en matériel d'enseignement et d'apprentissage.

Le projet dépend de l'Unité d'appui au programme, qui sera rattachée au ministère de l'éducation pour fournir des conseils techniques supplémentaires et assurer un soutien fiduciaire au même titre que le suivi, l'évaluation, la responsabilisation et l'apprentissage.

Financements

Tous les montants sont en dollars américains.

Type de financement Années Allocations Utilisation Agent partenaire
Mise en œuvre d'un programme et multiplicateur 2021-2023 3 000 204 0 Save the Children Australia
Financement accéléré 2020-2021 499 796 499 796 Save the Children UK
COVID-19 2020-2021 750 000 0 Save the Children UK
Préparation d'un plan sectoriel 2017-2019 455 690 455 690 UNICEF
2017-2018 195 102 * 195 102 ADB
Préparation d'un programme 2020-2021 389 875 * 0 ADB
2020 174 816 0 Save the Children UK
  Total 5 465 483 1 150 588  
Dernière mise à jour : 04 mai 2021

** Il s'agit d'un financement régional commun aux Kiribati, aux îles Marshall, aux îles Samoa, aux îles Salomon, aux Tonga et à Tuvalu.

* Le financement pour la préparation d’un programme est un financement régional commun aux Kiribati, aux îles Marshall, aux îles Samoa, aux îles Salomon et aux Tonga. Le financement pour la préparation du plan sectoriel de l’éducation concerne tous les pays de la région du Pacifique.

Évolution du secteur éducatif

Les graphiques ci-dessous montrent les progrès globaux réalisés dans le secteur de l'éducation au Vanuatu.

Taux d’achèvement du primaire

Taux d’achèvement du 1er cycle du secondaire

Taux d’enfants non scolarisés en âge du primaire

Taux d’adolescents non scolarisés en âge du 1er cycle du secondaire

Taux brut d’inscription au préscolaire

Indice de parité entre les sexes pour le taux de non-scolarisation

Dépenses publiques pour l’éducation en % du PIB

Ratio élèves/enseignants formés

Enseignants formés

Source : Banque mondiale - Données sur l'éducation
Les données sur l'éducation sont compilées par l'Institut de statistique de l'UNESCO à partir des réponses officielles à des enquêtes et à partir de rapports fournis par les autorités de l'éducation de chaque pays.

Dernière mise à jour 30 décembre 2020