L'éducation au Yémen

Le Yémen considère l'éducation comme un élément capital pour éliminer la pauvreté et entend assurer à tous les enfants un accès à une éducation de qualité. Les plans de développement du pays donnent systématiquement la priorité au développement humain et à l'éducation de la main d’œuvre.

Bien que l'accès à l'éducation de base se soit amélioré, le Yémen reste confronté à des défis importants, notamment au niveau de la scolarisation des filles, des taux rétention et d'achèvement, de la qualité des enseignants, des matériels pédagogiques, ainsi que ceux relatifs aux zones d'urgence ou touchées par un conflit.

Le Cadre de résultats à moyen terme couvrait la période 2013-2015 et présentait 10 programmes avec 5 objectifs. Le pays est en train d'élaborer un plan de transition de l'éducation grâce au soutien du GPE et d'autres partenaires de développement.

Infos et derniers blogs

07 janvier 2019
Une rentrée scolaire pas comme les autres au Yémen
Au Yémen, le conflit en cours et les conséquences dévastatrices des déplacements forcés ainsi que des bâtiments scolaires endommagés et occupés ont perturbé l'éducation de millions d'enfants. Le PME et...

Dernier financement

Children under a tree in Yemen
Au Yémen, le conflit en cours et les conséquences dévastatrices des déplacements forcés ainsi que des bâtiments scolaires endommagés et occupés ont perturbé l'éducation de 2,4 millions d'enfants. Depuis le début du conflit, les mariages d'enfants et les recrutements d’enfants soldats se sont multipliés, privant des millions d’enfants des diverses opportunités d’apprentissage.
Credit: UNICEF
Children
L'augmentation des mouvements de population et l'incapacité de trouver un emploi ont empêché les parents de couvrir les besoins essentiels de leurs enfants, notamment leur éducation. Même lorsque les écoles sont ouvertes et que les enseignants sont disponibles, les parents ne sont pas en mesure d’envoyer leurs enfants à l’école, car ils n’ont pas les moyens de leur acheter du matériel pédagogique de base.
Credit: Julien Harneis
People sitting
Dans le but de sensibiliser les parents des communautés marginalisées et nomades sur l’importance d’envoyer leurs enfants à l’école, l’UNICEF, soutenu par un financement du GPE, a lancé une campagne baptisée « Retour à l’école » entre septembre et décembre dernier, en coordination avec Communication for development (c4d) et Education program. La campagne ciblait les régions à faible taux de scolarisation et de rétention scolaire. Elle a également permis de répondre directement aux besoins urgents des enfants touchés par le conflit.
Credit: UNICEF
Dans plusieurs camps
Dans plusieurs camps de personnes déplacées à l'intérieur de leur pays, notamment celui d'Al-Farsi à Aden, la campagne « Retour à l'école » sensibilise sur l'importance pour les enfants d'accéder à l'éducation par le biais d'activités de communication telles que des théâtres de marionnettes, des pièces de théâtre à ciel ouvert et des concerts, entre autres.
Credit: UNICEF
un théâtre à ciel ouvert dans une communauté accueillant des personnes déplacées internes
Ici, les volontaires du programme Communication for Development (C4D) organisent un théâtre à ciel ouvert dans une communauté accueillant des personnes déplacées internes dans le district de Burykha, à Aden.
Credit: UNICEF
les volontaires du programme
À Shabwa, les volontaires du programme C4D dialoguent avec les leaders de la communauté lors de sessions interpersonnelles pour discuter de l’importance de l’éducation.
Credit: UNICEF
Les imams aident également
Les imams aident également à diffuser le message en rappelant aux parents que l'acquisition de connaissances est un devoir pour chaque musulman et qu’ils devraient laisser leurs enfants retourner à l'école.
Credit: UNICEF
Des volontaires communautaires du programme C4D
Des volontaires communautaires du programme C4D ont organisé un théâtre de marionnettes à Abyan.
Credit: UNICEF
parents
Au cours de ces activités, les messages s'adressent aux parents, afin qu'ils comprennent bien l'importance d'envoyer leurs enfants à l'école et les mesures à prendre pour inscrire leurs enfants. Les enfants comprennent également les avantages d'une éducation et reçoivent des conseils utiles à mettre en pratique lorsqu'ils sont sur le chemin de l'école et/ou déjà à l'école, afin de rester en sécurité.
Credit: UNICEF
enseignants
Grâce aux efforts du GPE et de l’UNICEF, dans les zones à forte concentration de personnes déplacées, plus de 1 400 enseignants ont reçu des incitations et participé à une formation pour venir en aide à 63 000 enfants dont certains déplacés et d'autres issus des communautés d’accueil.
Credit: UNICEF
Layla
Layla, 10 ans, est déjà une ardente défenseuse du droit à l'éducation. Elle affirme d'ailleurs : « Je suis actuellement en 4e année et je continuerai à aller à l'école jusqu'à ce que je devienne enseignante. »
Credit: UNICEF
Objectif de développement: développer une éducation de base de qualité, améliorer la scolarisation et l'équité, et renforcer les capacités institutionnelles.
Allocations: 72 600 000 $US
Années: 2014-2019
Agent partenaire: UNICEF
Décaissements: 41 091 238 $US

L'actuel financement du GPE de 72,6 millions de dollars se concentre sur les composantes suivantes :

  1. Développer une éducation de base de qualité à travers le soutien au développement du milieu scolaire, l’élaboration des programmes, l’enseignement préscolaire, ainsi que l'amélioration des performances des enseignants, de la gestion de l'école et des inspecteurs.
  2. Améliorer les taux d’inscription et l'équité à travers l'amélioration de l'environnement du cadre scolaire, l’encouragement à un accès équitable, la promotion de l'accès pour les enfants non scolarisés et le soutien à l'alphabétisation des adultes.
  3. Renforcer les capacités institutionnelles à travers le déploiement et la gestion des systèmes informatisés d'aide à la gestion de l'éducation (SIGE), donner des formations de gestion de la qualité et d'accréditation des équipes scolaires, ainsi que développer une nouvelle stratégie de l'éducation pour 2016-2025.

Restructuration du financement

Depuis janvier 2015, le Yémen a été confronté à un niveau élevé de violence et d'insécurité dû aux conflits armés. Dans ce contexte, le financement du GPE a été restructuré en vue de soutenir les besoins les plus urgents du secteur de l’éducation.

La dernière restructuration comprend une extension d’une année du financement (2018-19) et l'ajustement des objectifs annuels pour de nouvelles classes et de nouveaux laboratoires, entraînant une réaffectation de 12,2 millions de dollars.

Des fonds supplémentaires ont été octroyés pour soutenir la formation et les salaires de 699 enseignantes supplémentaires. Le nombre de bénéficiaires du programme a été porté à au moins 427 444 enfants.

2,5 millions de dollars supplémentaires ont été ajoutés pour répondre aux besoins les plus urgents du système éducatif. Ce financement, combiné aux 9,7 millions de dollars provenant du financement d'urgence alloué au cours de la première restructuration, porte le montant total alloué à l'éducation en situation d'urgence au Yémen à 12,2 millions de dollars. Enfin, la restructuration soutiendra le développement d'un plan de transition de l’éducation.

Le groupe local des partenaires de l'éducation au Yémen, dirigé par l'UNESCO et Save the Children comme agences de coordination, joue un rôle important durant cette crise, en apportant des contributions sur la meilleure façon de restructurer et d'utiliser le financement du GPE, et en aidant les partenaires qui suspendent leurs activités dans le pays à rester impliqués dans le dialogue. En conséquence, davantage de partenaires sont restés mobilisés pour répondre à la crise de l'éducation au Yémen et sont mieux placés pour poursuivre leur travail.

Financements

Tous les montants sont en dollars US.

Type de financement Années Allocations Décaissements Agent partenaire  
Mise en œuvre d'un programme 2014-2019 72 600 000 41 091 238 UNICEF Rapport d'avancement
2013-2014 10 000 000 10 000 000 UNICEF Rapport d'achèvement
2009-2013 19 989 071 19 989 071 Banque mondiale Rapport d'achèvement
2006-2007 10 000 000 10 000 000 Banque mondiale  
2004-2005 9 777 701 9 777 701 Banque mondiale  
  TOTAL 122 366 772 90 858 010    

Le GPE a également octroyé à la Coalition yéménite pour l'Education pour tous (YCEA), un financement dans le cadre du Fonds de la société civile pour l’éducation, afin de soutenir son engagement dans le dialogue sur les politiques, notamment en termes de qualité, d’équité, de financement et de réforme dans le secteur de l’éducation.

Évolution du secteur éducatif

Les graphiques ci-dessous montrent les progrès globaux réalisés dans le secteur de l'éducation au Yémen et les données du PME montrent les progrès réalisés par le pays pour 16 des indicateurs suivis dans le cadre de résultats du PME.

Primary Completion Rate (%)

Taux d’achèvement du 1er cycle du secondaire

Taux d’enfants non scolarisés en âge du primaire

Taux d’adolescents non scolarisés en âge du 1er cycle du secondaire

Taux brut d’inscription au préscolaire

Indice de parité entre les sexes pour le taux d’enfants non scolarisés – Primaire et 1er cycle du secondaire

Public Expenditure on Education as Share of GDP (%)

Ratio élèves/enseignants formés

Teachers Trained (%)

Source: Banque mondiale - Données sur l'éducation
Les données sur l'éducation sont compilées par l'Institut de statistique de l'UNESCO à partir des réponses officielles à des enquêtes et à partir de rapports fournis par les autorités de l'éducation de chaque pays.

Dernière mise à jour 13 février 2020