Secteur privé

Le monde des affaires, qui apporte des capacités stratégiques et des investissements philanthropiques, est un partenaire clé du GPE.

Nombreux sont-ils dans le monde des affaires à partager la vision du GPE, à savoir des systèmes éducatifs transformés offrant une éducation de qualité à tous les enfants. Le soutien du monde des affaires peut contribuer à accélérer et à renforcer cette transformation. Les entreprises apportent non seulement des ressources financières, mais aussi un savoir-faire et des outils pour aider à résoudre certains des problèmes d'éducation les plus tenaces.

Pour les nouveaux venus dans le secteur de l'éducation, le GPE offre des points d'entrée en matière de responsabilité sociale des entreprises (RSE) et d'investissement philanthropique. Pour les entreprises qui travaillent déjà dans le domaine de l'éducation, unir leurs forces à celles du GPE peut signifier une portée élargie et un rendement accru.

Le monde des affaires fait partie intégrante du partenariat, avec une représentation de longue date au sein du Conseil d'administration. En travaillant avec le GPE, le monde des affaires et les fondations privées rejoignent une série de partenaires qui travaillent sur des priorités et des actions communes, allant des ministères de l'Éducation et des parties prenantes locales aux organisations mondiales de développement telles que l'UNICEF et la Banque mondiale.

Le GPE apporte un soutien financier et technique à des programmes qui s'attaquent à des défis cruciaux et de grande envergure au niveau national, définis par les ministères de l'Éducation et d'autres partenaires nationaux. Pour le monde des affaires et les fondations, les possibilités d'engagement avec et par le biais du GPE se divisent en deux catégories principales :

  • en rejoignant les partenariats public-privé
  • en contribuant financièrement aux initiatives qui font avancer les priorités de transformation des systèmes éducatifs des pays.

Partenariats public-privé

Appliquer les capacités stratégiques et les autres actifs non financiers aux défis majeurs de l'éducation.

Le GPE coordonne deux partenariats public-privé, chacun se concentrant sur des domaines ayant un impact important sur l'ensemble des systèmes éducatifs nationaux. En rejoignant ces partenariats, le monde des affaires travaille avec les ministères de l'Éducation, d'autres entreprises, des fondations et des organisations internationales de développement pour relever deux défis systémiques dans de nombreux pays :

  • Programme de sensibilisation à l'éducation des filles (programme Séfi) : Tirer parti des capacités de marketing et de rayonnement du monde des affaires pour que davantage de filles aillent à l'école et apprennent : les filles sont trop souvent exclues de l'école en raison de normes sociales néfastes telles que le mariage précoce et la préférence accordée à l'éducation des garçons. En outre, les filles sont généralement exclues de l'enseignement des sciences, de la technologie, de l'ingénierie et des mathématiques (STIM). Le GEAP est un partenariat avec les ministères de l'Éducation dans le cadre duquel les entreprises apportent des capacités en matière de marketing, de plaidoyer et de communication, ainsi qu'une expertise dans des domaines tels que le suivi et l'évaluation, afin d’aider à lutter contre ces normes.
  • Programme de leadership en données sur l'éducation (programme LDE) : Appliquer le savoir-faire des entreprises à l'amélioration des systèmes d'information pour la gestion de l'éducation. Des données de qualité, compréhensibles et exploitables par les administrateurs, font une différence fondamentale : elles permettent d'améliorer l'évaluation de la qualité, de la portée et de l'impact de l'éducation. Cela permet de prendre de meilleures décisions et d'améliorer l'allocation des ressources dans les systèmes éducatifs. Mais la plupart des pays à faible revenu ne disposent pas de bons systèmes de données. Grâce au programme LDE, certaines des organisations les plus compétentes au monde en matière de données soutiennent les efforts des ministères pour accroître leur capacité de gestion des données, renforcer ces systèmes et les mettre à jour.

GPE 1:1 : Tirer parti du GPE en tant que partenaire d'investissement

Accroître le volume et l'impact des investissements philanthropiques dans l'éducation

Le GPE offre trois moyens au secteur privé et à la communauté philanthropique de susciter des fonds de contrepartie pour leurs investissements financiers et en nature dans l'éducation. Ce mécanisme, appelé « GPE 1:1 », ne s'applique qu'aux entreprises et aux fondations privées et vise à encourager et à soutenir le travail aligné sur les priorités nationales. Il existe trois façons de déclencher le GPE 1:1.

  • Susciter une contrepartie de 1 pour 1 pour les programmes dans les pays partenaires. Lorsque les partenaires du monde des affaires investissent dans de nouvelles initiatives approuvées dans les pays partenaires, le GPE met à disposition des financements de contrepartie, à savoir 1 pour 1, afin de soutenir leur mise en œuvre. Le GPE joue un rôle de coordination en assurant une communication solide entre tous les partenaires. Les contributions en nature et les contributions financières peuvent donner droit à une contrepartie.
  • Susciter une contrepartie de 1 pour 1 pour une contribution à l'éducation des filles. Le GPE a créé un fonds dédié aux initiatives en faveur de l'éducation des filles dans l'ensemble du partenariat, en se concentrant sur les pays qui ont le plus de chemin à parcourir en matière d'égalité des genres : l'Accélérateur de l'éducation des filles. Les partenaires du monde des affaires peuvent avoir un impact direct sur l'éducation des filles en apportant une contribution financière par le biais de cette initiative, qui déclenche une contrepartie de 1 pour 1 de la part du fonds du GPE.
  • Susciter une contrepartie de 1 pour 1 pour les investissements par le biais du Fonds du GPE. Les partenaires du monde des affaires peuvent investir dans le Fonds du GPE en général ou bien le réserver à un pays spécifique ou à un domaine thématique prioritaire. Dans les deux cas, les investissements sont acheminés aux bons endroits, pour les bonnes priorités et au bon moment, afin de faire progresser les stratégies nationales d'éducation des pays. En regroupant les investissements par le biais du GPE, le financement de ces priorités a plus d'impact.

Contacts

Pour toute question concernant la manière de s’engager avec le GPE, veuillez contacter :

Randa Adechoubou
Chargée de la collaboration avec le secteur privé
radechoubou@globalpartnership.org

Minji Kim
Consultante pour le secteur privé et les fondations
(Programme de leadership en matière de données sur l'éducation)
mkim15@globalpartnership.org

Aparna Krishnamurthy
Spécialiste du secteur privé et des fondations
(Programme de sensibilisation à l'éducation des filles)
akrishnamurthy1@globalpartnership.org

Infos et derniers blogs