Erythrée : relever les défis de l’éducation pour les enfants les plus défavorisés
23 juillet 2019 par Secrétariat du GPE||
Le Partenariat mondial pour l’éducation (PME) a aidé l’Érythrée à élargir l’accès à une éducation de qualité dans les quatre régions les plus vulnérables du pays. Ainsi, environ 19 000 enfants issus de communautés nomades et défavorisées, dont 42 % sont des filles, vont désormais à l’école.

Situé au nord-est de l’Afrique, Erythrée est un pays multilingue et multiculturel. Environ 65 % de sa population vit en zone rurale. La géographie complexe de l’Érythrée, le mode de vie nomade de la population et les conditions économiques difficiles, constituent des défis pour assurer une éducation de qualité à tous les enfants.

Pour le gouvernement érythréen, l’éducation constitue la pierre angulaire de tous les efforts du développement de la nation et joue un rôle essentiel dans la croissance économique et la réduction de la pauvreté. Malgré ses efforts pour faire en sorte que davantage d’enfants aillent à l’école ces dernières décennies, 37 % des enfants âgés de 5 à 13 ans n’étaient toujours pas scolarisés en 2016.

La majorité de ces enfants appartiennent aux groupes les plus marginalisés, notamment les filles, les enfants vivant dans des régions reculées ou des zones nomades et les enfants handicapés. Plusieurs obstacles les empêchent de bénéficier d’une éducation de qualité, notamment les longues distances à parcourir pour se rendre à l’école, les températures extrêmes ou les vents poussiéreux. Les écoles des zones rurales ont du mal à trouver des enseignants, en particulier des enseignantes, et manquent de matériel pédagogique adéquat pour leurs élèves.

Bâtir une base solide pour l’éducation

Lorsque l’Érythrée a rejoint le PME en 2013, le pays a bénéficié d’un financement pour soutenir l’élaboration de son plan sectoriel de l’éducation pour la période 2013-2017. Le financement a également permis de renforcer les capacités du ministère de l’Éducation en vue d’améliorer la collecte et l’analyse de données, éléments essentiels à l’élaboration d’un plan solide et tangible.

L’approche du PME a réuni les partenaires de l’éducation au sein du groupe local des partenaires de l’éducation, qui comprenait des partenaires de développement, des organisations de la société civile et le secteur privé. Ce forum de collaboration a été le fer de lance d’un dialogue inclusif et transparent sur les politiques et stratégies de l’Érythrée en matière d’éducation.

Une fois le plan prêt à être mis en oeuvre, le PME, en collaboration avec l'UNICEF, l’agence de coordination, a appuyé les stratégies du gouvernement visant à accroître l’accès des enfants non scolarisés, à améliorer la qualité de l’éducation et à renforcer les capacités du système éducatif.

Le financement du PME profite à des enfants, des jeunes et des adultes de communautés situées dans les quatre régions les plus défavorisées du pays - Anseba, Gash Barka, le nord de la mer Rouge et le sud de la mer Rouge.

En améliorant les capacités de gestion et de suivi du ministère de l’Éducation, le PME contribue à renforcer l’ensemble du secteur de l’éducation, car les responsables de l’éducation disposent désormais de systèmes adéquats pour informer les décisions politiques et peuvent utiliser les données pour mesurer, contrôler et finalement améliorer les acquis scolaires pour tous les enfants.

Surmonter les défis de l’éducation

En vue de scolariser davantage d’enfants, le programme du PME repose sur trois piliers : la construction de salles de classe, le matériel d’enseignement et d’apprentissage et l’éducation des adultes.

Début 2019, la construction de salles de classe pour l’éducation de la petite enfance, l’enseignement primaire et l’éducation des enfants ayant des besoins particuliers a commencé dans les régions ciblées. Afin de réduire les retards dans les travaux de construction des écoles, les communautés ont aménagé des espaces d’apprentissage temporaires tout en veillant à ce que des salles de classe sous-utilisées soient disponibles.

Les nouvelles salles de classe sont équipées de tableaux noirs, de bureaux pour les enseignants, d’armoires et de bancs. À la suite de cette initiative, près de 19 000 enfants - dont 42 % sont des filles – vont désormais à l’école. Le PME a également soutenu l’éducation des adultes pour ceux qui n’ont pas eu la chance d’aller à l’école.

Grâce au soutien d’un financement du PME, des communautés de plusieurs districts de l’Érythrée participent à la construction de nouvelles salles de classe dans les écoles. Crédit: PME/Fazle Rabbani
Grâce au soutien d’un financement du PME, des communautés de plusieurs districts de l’Érythrée participent à la construction de nouvelles salles de classe dans les écoles.
CREDIT: PME/Fazle Rabbani

Améliorer la qualité de l’éducation

Une fois que les enfants vont à l’école, l’étape suivante consiste à s’assurer qu’ils y apprennent réellement. Pour atteindre cet objectif, le programme du PME vise à doter les enseignants des compétences et des ressources dont ils ont besoin pour un enseignement efficace et à renforcer l’enseignement dans la langue maternelle.

Des enseignants appartenant à des groupes minoritaires ont été formés pour enseigner aux niveaux élémentaire, secondaire, préscolaire et aux enfants ayant des besoins particuliers, et ont été déployés dans les régions ciblées. Ils ont participé à des activités de développement professionnel et les enseignants du préscolaire ainsi que les directeurs d’écoles maternelles ont reçu une formation sur le nouveau programme d’éducation de la petite enfance soutenu par le financement du PME.

Grâce au soutien du PME, plus de 3,4 millions de manuels scolaires et de guides pédagogiques dans des domaines essentiels tels que les mathématiques, les sciences, l’anglais et neuf langues érythréennes (considérées comme langues maternelles) pour les petites classes ont été imprimés et distribués dans le but de maintenir le ratio d’1 manuel par élève.

Les observations indiquent que les résultats d’apprentissage s’améliorent lorsque les élèves apprennent dans la langue avec laquelle ils grandissent. Le PME a aidé le gouvernement érythréen à veiller à ce que tous les enfants à l’école primaire apprennent dans leur langue maternelle. Cela incluait la fourniture de cassettes de formation dans les langues érythréennes, ainsi que la formation en présentiel des enseignants qui officieront dans leur langue d’origine.

De meilleures données pour améliorer l’apprentissage

Les données sont essentielles pour que les décideurs politiques prennent des décisions fondées sur des éléments concrets, sachent où se trouvent les enfants ayant les plus grands besoins et où il manque des enseignants ou du matériel pédagogique.

Grâce au PME, les fonctionnaires du ministère de l’Éducation ont reçu une formation en gestion des dossiers scolaires, ainsi que sur la collecte, l’analyse et la communication de données. Cette formation a également été dispensée aux directeurs d’établissement et aux inspecteurs, afin d’améliorer la collecte de données en milieu scolaire. Le PME et ses partenaires collaborent avec l’Érythrée pour résoudre d’autres problèmes de données dans le pays, qui dépassent souvent les compétences du secteur de l’éducation.

Le plan de l’éducation pour la période 2018-2022 définit les priorités stratégiques du pays pour ces cinq années. Il se base sur une analyse sectorielle complète appuyée par un nouveau financement du PME pour la préparation d’un plan sectoriel de l’éducation. L’Érythrée est également éligible à un financement de mise en œuvre du PME visant à appuyer les principaux éléments du plan.

L’appui continu du PME au cours des dernières années a permis à l’Érythrée de réaliser de solides progrès en ce qui concerne la scolarisation de tous les enfants du pays et la garantie de leur apprentissage.

En quatre ans seulement, entre 2013 et 2017, le nombre d’enfants ayant achevé l’école primaire est passé de 40 à 45 %. Pour les filles, il est passé de 37 à 43 %.

En outre, le taux net de scolarisation dans le primaire est passé de 76,8 à 82,1 % entre 2011/12 et 2015/16. Cependant, ce ratio moyen national cache de graves disparités régionales.

Laisser un commentaireou

Derniers blogs

Tous les blogs
En tant que membre de la Table ronde du PME sur les solutions aux problèmes de données dans l’éducation, la fondation Tableau peut collaborer avec les pays en développement partenaires du PME et leur...
Le document de discussion sur le mécanisme de partage de connaissances et d’innovation intitulé « Améliorer l’enseignement et l’apprentissage » met en lumière les défis et les opportunités dans ce...
De nouvelles données de l'Institut de statistique de l'UNESCO (ISU) confirment la nécessité d'accélérer les efforts pour que tous les enfants soient scolarisés et apprennent.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas divulguée. Tous les champs sont requis