Papouasie-Nouvelle-Guinée : réinventer l'apprentissage à l’heure du coronavirus
30 juin 2020 par Muhammad Tariq Khan, Global Partnership for Education, et Simon Molendijk, UNICEF Papua New Guinea |
Lecture : 5 minutes
|

Le PME soutient le gouvernement de Papouasie-Nouvelle-Guinée dans ses efforts pour assurer la continuité de l’apprentissage de tous les élèves pendant cette pandémie de coronavirus. En finançant ces initiatives durables, le PME contribue à renforcer la capacité du système éducatif du pays à résister aux crises futures et à assurer un avenir prospère et sûr aux enfants.

En Papouasie-Nouvelle-Guinée (PNG), En Papouasie-Nouvelle-Guinée (PNG), l'éducation de près de 2,4 millions d'élèves a été perturbée par les fermetures d'écoles faisant suite aux mesures prises par le gouvernement pour atténuer la propagation du COVID-19. Depuis, les écoles ont rouvert, mais les lignes directrices en matière de distanciation sociale restent en vigueur et ne permettent pas aux élèves de suivre les cours tous les jours.

La crise du COVID-19 menace de compromettre les gains acquis jusque-là en termes d'accès à une éducation de qualité dans le pays. En outre, perdre la protection et les avantages qu’offrent les écoles (à travers des initiatives pour améliorer santé en milieu scolaire, par exemple) est susceptible d’affecter le bien-être des enfants.

Des mesures déjà prises pour assurer la continuité de l'apprentissage

Pour atténuer l'impact du COVID-19 dans le secteur de l'éducation, le PME a alloué 70 000 dollars à l'UNICEF en mars 2020. Ce financement a soutenu le lancement de programmes éducatifs à la radio et à la télévision pour diffuser des cours d'anglais, de mathématiques et de sciences ; et la mise à disposition de ressources pédagogiques pour les enseignants et les élèves sur le site web du ministère de l’éducation (consulté par plus de 300 000 élèves, dont 168 000 filles à travers le pays).

Sous la direction du Département national de l'éducation, une évaluation rapide des besoins crée par l'impact du COVID-19 sur le système éducatif a été menée dans plus de 400 écoles pour éclairer les stratégies à moyen et à long terme. L’évaluation a révélé que la majorité des écoles sont confrontées à des obstacles importants pour dispenser un enseignement à distance, notamment un accès limité des élèves aux matériels et technologies d’apprentissage de base à domicile. Ainsi, 72 % des écoles ont déclaré que plus de 50 % de leurs élèves n'avaient pas accès à l'électricité à la maison, par exemple.

Fournir un soutien à distance

Un financement du PME de 9,44 millions de dollars en faveur de la PNG permettra de garantir aux enfants des écoles maternelles, du primaire et du premier cycle du secondaire un enseignement à distance et un retour en toute sécurité dans les écoles le moment venu, tout en rendant le système éducatif plus résilient aux menaces futures.

Je suis très heureux que la Papouasie-Nouvelle-Guinée, par le biais du Département national de l'éducation, soit parmi les dix premiers pays au monde à avoir obtenu des fonds du PME pour lutter contre l'impact du COVID-19 sur notre système éducatif. Il est impératif que nos élèves retournent en classe maintenant que nos écoles ont rouvert et que ces écoles soient des lieux sûrs pour l'enseignement et l'apprentissage pour tous les enfants et leurs enseignants.
Hon. Joseph Yopyyopy, Ministre de l'éducation, Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Le financement permettra également aux enfants non scolarisés impliqués dans un système d’enseignement flexible, ouvert et à distance, de poursuivre leur apprentissage. En outre, les enseignants, les élèves et les parents recevront en temps opportun des informations sur les mesures de santé et d'hygiène à respecter, grâce à la diffusion de messages clés à la télévision, à la radio et par SMS.

Des enfants montrent comment se laver les mains à Karin Hulshof, directrice régionale de l'UNICEF pour l'Asie de l'Est et le Pacifique, lors d'une visite de l’école de Topa, à Mendi en Papouasie-Nouvelle-Guinée, le jeudi 14 mars 2019
Des enfants montrent comment se laver les mains à Karin Hulshof, directrice régionale de l'UNICEF pour l'Asie de l'Est et le Pacifique, lors d'une visite de l’école de Topa, à Mendi en Papouasie-Nouvelle-Guinée, le jeudi 14 mars 2019.
kateholtphoto
L’impact à long terme de l'épidémie menace le bien-être des enfants, notamment leur droit à l'apprentissage. C'est pourquoi le financement reçu permet aux élèves et aux enseignants de poursuivre l'apprentissage à distance et de préparer leur retour en classe. Le soutien reçu du PME se prolongera également, afin de garantir que les écoles soient en mesure de mieux atténuer la prévention et le contrôle du COVID-19, et qu’elles seront plus résilientes dans la gestion de toute interruption future.
David Mcloughlin, Représentant de l'UNICEF.

Pour garantir aux enfants n’ayant pas accès à la technologie de continuer à apprendre, des kits d’apprentissage seront distribués aux élèves du préscolaire et du primaire vivant dans les régions les plus reculées du pays.

Les kits d'apprentissage seront adaptés pour répondre aux besoins des enfants non scolarisés, des enfants au faible niveau d’alphabétisation, des élèves fréquentant des centres d'éducation de la deuxième chance et des enfants handicapés. Les élèves malvoyants obtiendront des documents en braille et en gros caractères ; les enfants malentendants bénéficieront d'une interprétation en langue des signes.

Les enseignants sont essentiels à la mise en œuvre de la riposte du secteur de l’éducation au COVID-19 et doivent être dotés des connaissances, des compétences et des ressources nécessaires pour soutenir l'apprentissage à distance. Par conséquent, les enseignants seront formés pour dispenser des cours à distance et effectuer des évaluations du bien-être psychosocial des élèves. Une formation spéciale sur la manière d'enseigner efficacement les enfants handicapés à distance sera également dispensée.

Les parents et les différents intervenants jouent un rôle clé pour soutenir la continuité de l'apprentissage en créant un environnement familial propice à l'apprentissage, en encourageant les enfants à participer à des activités d'apprentissage à domicile et en facilitant leur apprentissage au quotidien. C’est la raison pour laquelle une trousse parentale contenant des recommandations sur la manière d’instaurer une discipline positive à la maison leur sera remise, afin de soutenir l'apprentissage à domicile.

Du retour à l'école

Le financement du PME soutiendra une campagne de rentrée scolaire à l’échelle nationale pour promouvoir le retour des élèves à l'école tout en annonçant les mesures de sécurité mises en place. Des messages clés seront diffusés à la télévision, la radio, dans les journaux, via SMS et sur Internet en anglais et en Tok Pisin, une des langues officielles du pays.

Les élèves vivant dans des zones ciblées touchées par le COVID-19 recevront des kits contenant du matériel d'apprentissage, des lampes solaires et diverses fournitures scolaires pour les motiver à retourner à l'école. Les enseignants, les inspecteurs et les responsables de l'éducation recevront également des kits comprenant des fournitures scolaires, des registres de fréquentation ainsi que des conseils pour rouvrir les écoles en toute sécurité.

Une évaluation rapide a conclu que 89 % des écoles ne disposent pas de suffisamment d'eau et de savon et ne constituent donc pas un environnement sûr pour accueillir à nouveau les élèves. Dans certaines zones, le financement du PME soutiendra la réalisation d’un audit rapide sur l’état de l'eau, de l'assainissement et de l'hygiène dans les écoles, et permettra de construire des stations de lavage des mains si nécessaire, ainsi que la distribution de kits d'hygiène.

Malgré la possibilité d'apprendre à distance pendant la période de fermeture des écoles, la pandémie de COVID-19 a perturbé l'apprentissage à tous les niveaux du système éducatif. En plus, des activités telles que la distribution de matériel d'enseignement et d'apprentissage, le recensement des écoles et les examens nationaux ont été entravés.

Pour surmonter ces défis, le financement du PME aidera à développer un outil d'évaluation des élèves, afin de permettre aux enseignants de comprendre les lacunes en termes d'apprentissage et d'offrir des cours de remise à niveau aux élèves. En outre, les responsables de l'éducation et les inspecteurs seront formés pour aider les enseignants et les élèves à gérer le stress et faire face aux violences sexistes, tout en veillant à ce que les élèves soient mieux préparés pour passer les examens nationaux.

Un système éducatif résilient

La riposte à la pandémie de COVID-19 offre des opportunités d'introduire une planification de la gestion des risques liés aux catastrophes en milieu scolaire, afin de rendre le système éducatif plus résilient aux crises futures.

Le nouveau matériel d'apprentissage améliorera la disponibilité des ressources, tout en renforçant la capacité des écoles ordinaires à offrir une éducation inclusive. Ces modules d'apprentissage offriront l'avantage supplémentaire de créer un nouveau mécanisme permettant aux enfants non scolarisés de s'engager dans le système éducatif.

De plus, pour capitaliser sur les approches réussies et les leçons apprises de cette pandémie, les écoles seront soutenues pour développer un plan de gestion des risques de catastrophe, qu'elles pourront utiliser pour mettre en œuvre des activités d'atténuation des risques et de préparation, de sorte à pouvoir réagir rapidement et se remettre des crises futures.

Laisser un commentaire ou

Derniers blogs

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas divulguée. Tous les champs sont requis

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Global and entity tokens are replaced with their values. Explorer les jetons disponibles.