Tout savoir sur l'ODD 4 : des compétences pour un monde numérique
L'indicateur 4.4.1 mesure la proportion de jeunes / adultes possédant des compétences en technologies de l'information et des communications. Ce blog vous explique en détails, ce que cela signifie d'avoir de telles compétences et comment cela peut être mesuré.
9 août 2018 par Silvia Montoya, UNESCO Institute for Statistics|
|
Des élèves dans une salle informatique en Mauritanie.
CREDIT: Banque mondiale/Arne Hoel

Alors que nous examinons les données nécessaires à la réalisation de l'ODD 4 sur l'éducation, nous allons nous pencher un peu plus sur les compétences clés dont les jeunes ont besoin au XXIe siècle. Et à l'ère du numérique, cela signifie la capacité d’utiliser les technologies de l'information et de la communication (TIC).

Comme je l’ai noté dans un précédent blog, les technologies numériques qui transforment notre façon de vivre, de travailler et d’apprendre ont de nombreux aspects positifs. Il est probablement juste de dire que les connaissances en matière de technologie numérique sont maintenant une compétence essentielle pour tout le monde, partout dans le monde. Nous avons tous besoin de savoir comment faire bon usage de ces nouvelles technologies.

Abonnez-vous aux alertes de notre blog

Tout le monde a dorénavant besoin de compétences en littératie numérique

Prenons comme exemple l’ISU : je dois rester en contact avec mon équipe pendant que je suis en déplacement. Mon équipe doit être capable de transformer de longues (parfois très longues) listes de statistiques en diagrammes, graphiques, et autres visualisations accessibles et compréhensibles. Dans le monde entier, le personnel de la santé utilise les TIC pour rappeler aux parents la vaccination de leurs enfants ; les agriculteurs les utilisent pour commercialiser leurs récoltes ; et les personnes sans voix auparavant se rassemblent comme jamais pour se faire entendre.

Les TIC sont désormais un élément indispensable de notre vie quotidienne et nous pouvons difficilement nous rappeler comment nous faisions avant sans eux. Cela comporte toutefois un risque : ceux qui n’ont pas accès aux technologies numériques ou qui n’ont pas les compétences nécessaires pour les utiliser risquent d’être mis de côté dans un monde de plus en plus numérique.

C’est pourquoi ce blog se concentre sur la cible 4.4 de l'ODD 4:  : D’ici à 2030, augmenter considérablement le nombre de jeunes et d’adultes disposant des compétences, notamment techniques et professionnelles, nécessaires à l’emploi, à l’obtention d’un travail décent et à l’entrepreneuriat. Il explore l'indicateur 4.4.1 : Proportion de jeunes et d’adultes ayant des compétences en technologies de l’information et de la communication (TIC), par type de compétence. Tant la cible que l'indicateur reflètent un engagement prospectif des pays. Mais que signifie avoir de telles compétences et de quelle manière peut-on les mesurer ?

Encore une fois, nous nous appuierons sur les nouveaux outils faciles à utiliser produits par l'Institut de statistique de l'UNESCO (ISU), en particulier le Guide rapide des indicateurs de l’éducation pour l’ODD 4, afin de nous guider dans le processus de cet indicateur global pour les objectifs de l’éducation dans le monde.

Où et comment trouver les données de l’ODD 4

  • Le Guide rapide des indicateurs de l’éducation pour l’ODD 4 décrit le processus d’élaboration et de production des indicateurs mondiaux de suivi, tout en expliquant comment les interpréter et les utiliser. C’est un guide pratique, procédant étape par étape, qui s’adresse à toutes les personnes qui recueillent ou analysent les données de l’éducation.
  • Le Recueil de données de l’ODD 4 : indicateurs mondiaux de l’éducation 2018 permet aux lecteurs d’avoir à leur disposition les dernières données disponibles des indicateurs mondiaux de suivi. Cette brochure sera mise à jour régulièrement.
  • La Visualisation des données de l’ODD 4, conçue pour les décideurs politiques et les analystes, elle présente les données par pays, région ou année ; par source de données ; et par sexe, lieu de résidence et richesse. Elle permet aux utilisateurs d’examiner les mesures de l’égalité qui sont cruciales pour la réalisation de l’ODD 4.

Que mesure-t-on pour évaluer les compétences en TIC ?

Le concept de cible global pour l'indicateur 4.4.1 fait valoir que les compétences en TIC sont déterminées par l'utilisation efficace des TIC. L'indicateur est défini comme le pourcentage de jeunes (âgés de 15 à 24 ans) et d'adultes (âgés de 15 ans et plus) qui ont entrepris certaines activités informatiques au cours d'une période donnée (par exemple, les trois mois précédents) (voir Figure 1).

L'indicateur est calculé en fonction du pourcentage de personnes dans une population donnée qui répondent « oui » lorsqu'on leur demande si elles ont utilisé des compétences en TIC, par exemple à l'intérieur ou à l'extérieur de leur école ou de leur lieu de travail, sur une période de temps minimale et si elles ont accès à Internet.

L’indicateur est interprété comme le lien entre l'utilisation des TIC et leur impact, ce qui permet de mesurer et de suivre le niveau de compétence des utilisateurs. Une valeur élevée indique qu'une grande partie de la population de référence possède les compétences en TIC mesurées.

Figure 1. Compétences à mesurer pour évaluer les compétences en TIC

Copier ou déplacer un fichier ou un dossier
Utiliser des outils de copier-coller pour dupliquer ou déplacer des informations dans un document
Envoyer des courriels avec des fichiers joints (par exemple, document, photo, vidéo)
Utiliser des formules arithmétiques de base dans un tableur
Connecter et installer de nouveaux périphériques (modem, appareil photo, imprimante, etc.)
Rechercher, télécharger, installer et configurer des logiciels
Créer des présentations électroniques avec un logiciel de présentation (incluant du texte, des images, du son, de la vidéo ou des graphiques)
Transférer des fichiers entre un ordinateur et d'autres périphériques
Ecrire un programme informatique en utilisant un langage de programmation spécialisé

Actuellement, il existe une source de données pour cet indicateur, basée sur la méthodologie adoptée par l’Union internationale des télécommunications (UIT). Eurostat recueille chaque année des données pour 32 pays européens, tandis que l'ITU est chargée de la mise au point des normes et de la collecte de ces informations auprès des pays restants.

Difficultés en matière de collecte de données

L'un des principaux problèmes de mesure de cet indicateur concerne la couverture étroite des « compétences pertinentes » proposées par la cible. De plus, elle ne repose que sur les informations déclarées par les gens. Ils fournissent des informations sur les types d'activités qu'ils ont entreprises, mais pas sur leur niveau de compétence. Bien que le fait que les personnes déclarent elles-mêmes leurs compétences constitue une approche rentable pour la collecte de données, il est important de tenir compte que les résultats peuvent varier d'un groupe à l'autre en fonction des différents milieux et contextes personnels dont sont issues les personnes. Les femmes, par exemple, ont tendance à sous-estimer leurs capacités à utiliser les ordinateurs et Internet, alors que les hommes ont tendance à les surestimer.

Afin d’offrir une vision plus complète des compétences numériques des jeunes et des adultes, l’ISU, par l’intermédiaire de l’Alliance mondiale pour le suivi de l’apprentissage (GAML) collabore avec des partenaires tels que le rapport mondial de suivi sur l’éducation (RMSE) et Hong Kong University’s Centre for Information Technology in Education (CITE) pour développer l'indicateur thématique 4.4.2 : Pourcentage de jeunes et d’adultes qui ont acquis au moins un niveau minimum de compétences en matière d’alphabétisation numérique. La première étape a consisté à élaborer un cadre mondial de compétences en littératie numérique basé sur un examen technique de plus de 40 cadres de littératie numérique utilisés par les pays du monde entier. Outre le suivi de l’ODD 4, ce cadre jettera également les bases pour développer de nouvelles sources d’information pouvant être utilisées en vue de mieux suivre l’utilisation des TIC non seulement dans l’éducation, mais aussi par l’utilisation plus large des compétences numériques par les ménages, les entreprises et les administrations publiques.

Nous apprécions vos points de vue sur cet indicateur et sur la manière dont les compétences en TIC sont définies et évaluées dans le monde entier.

Ceci est le cinquième blog de notre série sur les indicateurs de l'ODD 4. L'ISU invite tous les lecteurs intéressés à nous faire part de leurs commentaires et rétroactions.

Laisser un commentaireou
ODD 4, Suivi et évaluation

Derniers blogs

Tous les blogs
Le Pôle de Qualité inter-pays sur l’enseignement et l’apprentissage (PQIP-EA) de l’ADEA rassemblent les membres autour de défis communs en matière d'éducation et de formation. De quelle manière cette...
A l'occasion de la Journée internationale des filles, examinons à quel point il serait transformateur que toutes les filles du monde reçoivent une éducation de qualité pendant 12 ans.
Le 11 octobre est la Journée internationale de la fille. En Afrique, les filles sont trop souvent laissées pour compte lorsqu'il s'agit d'acquérir les compétences dont elles ont besoin pour pouvoir...

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas divulguée. Tous les champs sont requis