Benin

Bénin

Zoom sur...

Le Secrétariat du Partenariat mondial pour l’éducation a approuvé un financement de 200 000 dollars pour le développement du programme d'éducation du Bénin.
Le gouvernement a décidé d'élaborer un plan de renforcement de la formation professionnelle continue des enseignants de la maternelle et du primaire, afin d’améliorer les performances du système...
Interviewé par le site Educ’Action, le coordonnateur de l'unité d'appui technique du Programme FCB-PME (Fond Commun Budgétaire du Partenariat Mondial pour l'éducation), un programme administré par la...

L'éducation au Bénin

Le Bénin affiche de fortes disparités géographiques et sociales en matière d’offre et de qualité des services d’enseignement primaire. L’absentéisme des enseignants et l’absence de capacités de gestion suffisantes au niveau du système éducatif en général représentent deux problèmes majeurs.

La troisième phase du plan sectoriel de l’éducation du Bénin couvre la période 2013-2015 et s’articule autour des priorités suivantes :

  1. Enseignement préscolaire : améliorer l’accès aux programmes préscolaires à travers la création d’écoles maternelles publiques et le soutien aux établissements privés, et garantir la qualité des enseignements.
  2. Enseignement primaire : le programme cible les 25 communes ayant les plus faibles taux de scolarisation. Il vise à accroître l’accès et la rétention, à améliorer la qualité et l’équité, et à s’assurer que les filles et les enfants ayant des besoins spécifiques sont bien intégrés dans le système scolaire. Il vise également l’amélioration de la gestion du système éducatif.
  1. Enseignement secondaire : accroître l’accès, améliorer l’équité et la qualité, élargir l’accès des filles à l’enseignement secondaire et renforcer la gestion.
  2. Enseignement technique et formation professionnelle, reconversion et insertion des jeunes : développer l’offre de services, s’assurer que les formations et les compétences délivrées sont en adéquation avec les besoins du marché du travail, améliorer la qualité et l’équité, et renforcer la gestion du secteur.
  3. Enseignement supérieur et recherche scientifique : renforcer la gestion du secteur, améliorer la qualité et l’équité, et promouvoir la recherche scientifique et technologique au titre de son apport au développement durable.
  4. Alphabétisation et promotion des langues nationales : assurer à toutes les personnes illettrées de plus de 15 ans un accès équitable aux programmes d’alphabétisation, promouvoir les langues nationales et renforcer la gestion du secteur.
  5. Gestion du secteur de l’éducation : mettre en œuvre des stratégies cohérentes afin d’assurer une gestion et une coordination efficaces du secteur, ce qui consiste à coordonner un système efficace de suivi des acquis, respecter les délais et les budgets, veiller à la reddition des comptes auprès des populations, et assurer la coordination des partenaires de développement.

Selon l'ISU, 22 % des dépenses de l’État ont été consacrées à l’éducation en 2013, soit 5 % du PIB. En 2014, lors de la Conférence de reconstitution des ressources du GPE, le gouvernement du Bénin s’est engagé à maintenir les dépenses d’éducation à 27 % (dont 50 % destinées à l’enseignement primaire) entre 2014 et 2018. Il s’est également engagé à produire des données fiables sur l’éducation de base et à présenter un rapport chaque année à la fin du mois de juillet à l’ISU.

L'UNICEF est l’agence de coordination pour le secteur de l’éducation au Bénin.

Le Bénin prépare un nouveau plan sectoriel pour la période 2017-2025 et le GPE en soutient l'analyse sectoriel et le développement du nouveau plan par le biais d'un financement pour le développement du plan sectoriel de l'éducation dont l'agent partenaire est la Coopération suisse

Financements

Tous les montants sont en dollars US.

Type de financement Années Allocations Décaissements Agent partenaire
Mise en oeuvre d'un programme 2014-2017 42 300 000 41 120 045 BIRD
2008-2012 75 108 025 75 108 025 BIRD
Préparation d'un plan sectoriel 2016 428 794 0 Coopération suisse
2012 56 200 38 034 BIRD
  TOTAL 117 893 019 116 266 104  

Données

Source : Banque mondiale - Données sur l'éducation
Les données sur l'éducation sont compilées par l'Institut de statistique de l'UNESCO à partir des réponses officielles à des enquêtes et à partir de rapports fournis par les autorités de l'éducation de chaque pays.

Accès

Taux brut de scolarisation au primaire (%)

Taux d’achèvement du primaire (%)

Taux d’achèvement du 1er cycle du secondaire (%)

Taux d’enfants non scolarisés (%)

Financement domestique

Dépenses publiques pour l’éducation en % du PIB (%)

Dépenses publiques pour l’éducation en % des dépenses publiques

Dépenses publiques pour l’éducation primaire en % des dépenses publiques pour l’éducation

Enseignants

Ratio élèves/enseignants formés

Pourcentage d’enseignants formés (%)

Le GPE au Bénin

Des enfants alignés devant la cantine d'une école au Bénin. Crédit : Cordelia Persen

Le financement actuel de 42,3 millions de dollars accordé au Bénin est versé dans un Fonds commun budgétaire (FCB), auquel contribue également l'Agence française de développement (AFD).

En 2017, le projet a été restructuré une deuxième fois pour refléter la prolongation de la date de clôture du projet pour onze mois supplémentaires, jusqu'à fin avril 2018. Le programme soutenu par le GPE a deux objectifs principaux : améliorer l'accès, l'équité et la qualité de l'enseignement au niveau de l'éducation de base, en mettant particulièrement l'accent sur les districts défavorisés.

Ces objectifs se décomposent en trois volets :

  1. Amélioration de la qualité de l’éducation de base, en mettant l’accent sur les écoles primaires des districts les plus démunis grâce à une formation continue et initiale des enseignants, et au subventionnement des écoles locales pour l’acquisition de matériels pédagogiques
  2. Amélioration de l’accès et de l’équité grâce à la construction d’écoles, à des programmes d’alimentation en milieu scolaire et à des mesures destinées à promouvoir l’éducation des filles dans les « districts défavorisés »
  3. Amélioration de la gestion et de la gouvernance du système éducatif grâce à la promotion du Système d’information sur la gestion de l’éducation (SIGE), à des évaluations des acquis des élèves, l’inspection scolaire et la gestion pédagogique, à un renforcement des inspections des écoles et une amélioration de la gestion pédagogique, à un renforcement des capacités, à la gestion de projet et aux études.

Source : World Bank project appraisal document. March 2014 et Restructuring paper, September 2015

Résultats

En décembre 2016, le programme financé par le fonds commun avait permis d’obtenir les résultats suivants :

  • Le taux d’achèvement des études primaires dans les districts ciblés a atteint 54 % en 2016, alors qu’il se situait à 40 % en 2011.
  • Le taux d'achèvement primaire par les filles est passé de 34,30 % en 2011 à 50,90 % en 2016 dans les districts ciblés.
  • 231 salles de classe supplémentaires ont été construites au niveau du primaire.
  • 178 188 élèves reçoivent au moins un repas par jour à l'école dans les districts défavorisés.
  • 10 699 enseignants du primaire et 460 cadres des ministères ont été formés.
  • 174 718 filles de 1re et 2e années dans les quartiers défavorisés ont chacune reçu un kit scolaire.
  • Des évaluations des élèves sur la base du Programme d'Analyse Des Systèmes Educatifs de la CONFEMEN (PASEC) ont été menées en 2014

Source : World Bank Implementation Status and Results Report

Dernière mise à jour 05 septembre 2017