Népal

Népal

  • Partenaire du GPE depuis : 2009
  • Agence de coordination: UNICEF
  • Responsable pays au GPE: Aya Kibesaki

Zoom sur...

A l'occasion de la Journée mondiale des enseignants, découvrez comment les enseignants dans le monde entier façonnent l'avenir de millions d'enfants, en particulier ceux qui en ont le plus besoin.
Dans ce diaporama, découvrez les nombreux défis auxquels sont confrontés enfants et jeunes du monde entier dans leur quête d’une éducation de qualité
Alice Albright, Directrice générale du Partenariat mondial pour l'éducation, exprime ses condoléances aux pays affectés par les récentes catastrophes naturelles qui ont touchés des milliers de...

L'éducation au Népal

Pour poursuivre ses efforts en vue d'assurer un accès équitable à une éducation de qualité pour tous, le gouvernement du Népal a élaboré son plan de développement du secteur scolaire pour la période 2016-2023. Le plan vise à :

  • Veiller à ce que le système éducatif soit inclusif et équitable en termes d'accès, de participation et de résultats d'apprentissage,
  • Améliorer l'apprentissage des élèves en améliorant la pertinence et la qualité de l'environnement d'apprentissage, du programme scolaire, du matériel d'enseignement et d'apprentissage (y compris les manuels scolaires), les méthodes d'enseignement, l'évaluation et les examens,
  • Renforcer et réorienter les systèmes de gouvernance et de gestion dans le secteur de l'éducation afin de les rendre solides et responsables vis-à-vis des gouvernements locaux, tout en assurant des normes minimales globales convenues dans les processus d'enseignement et d'apprentissage et l'environnement d'apprentissage.
  • Adapter la restructuration politique et administrative du secteur de l'éducation en fonction des besoins identifiés et du contexte fédéral; et assurer un financement durable et une gestion financière solide, en introduisant une modalité de partage des coûts entre les gouvernements centraux, provinciaux et locaux,
  • Intégrer la sécurité à l'école et des mécanismes de réduction des risques de catastrophe dans le secteur de l'éducation, en renforçant la gestion des catastrophes scolaires et la résilience des écoles, les élèves et les communautés, et s'assurer que les écoles sont à l'abri des conflits

Ci-dessous les principaux éléments du plan avec leurs objectifs respectifs :

  1. L'éducation de base vise à développer un potentiel physique, socio-émotionnel, cognitif, spirituel et moral pour tous les enfants de 4 à 12 ans, en assurant la préparation scolaire et l'accès universel à une éducation de base de qualité, afin de pour promouvoir les compétences de la vie et l'éducation fondée sur des valeurs,
  2. L'enseignement secondaire vise à préparer les élèves au monde du travail en développant des ressources humaines qualifiées; à fournir des options entre l'enseignement secondaire technique et secondaire; à renforcer les liens institutionnels et à faciliter la transition vers l'enseignement supérieur,
  3. L'alphabétisation et l'apprentissage tout au long de la vie visent à améliorer l'alphabétisation fonctionnelle et à cultiver des habitudes de lecture et d'apprentissage chez les jeunes et les adultes.

Financements

Tous les montants sont en dollars US.

Type de financement Années Allocations Décaissements Agent partenaire
Mise en oeuvre du programme 2016-2018 59 300 000 36 687 006 BIRD
2010-2014 117 760 473 117 760 473 BIRD
Préparation d'un plan sectoriel 2015 465 774 365 559 UNICEF
Préparation d'un programme 2014 179 700 155 322 BIRD
  TOTAL 177 705 947 154 968 360  

Données

Source: Banque mondiale - Données sur l'éducation

Les données sur l'éducation sont compilées par l'Institut de statistique de l'UNESCO à partir des réponses officielles à des enquêtes et à partir de rapports fournis par les autorités de l'éducation de chaque pays.

Accès

Taux brut de scolarisation au primaire (%)

Taux d’achèvement du primaire (%)

Taux d’achèvement du 1er cycle du secondaire (%)

Taux d’enfants non scolarisés (%)

Financement domestique

Dépenses publiques pour l’éducation en % du PIB (%)

Dépenses publiques pour l’éducation en % des dépenses publiques

Dépenses publiques pour l’éducation primaire en % des dépenses publiques pour l’éducation

Enseignants

Ratio élèves/enseignants formés

Pourcentage d’enseignants formés (%)

Le GPE au Népal

Shakuntala Badi a 13 ans et élève en classe 5B à l'école secondaire supérieure d'Adarsha Saula Yubak, à Bhainsipati au Népal. Elle est la seule élève non-voyante dans sa classe. Crédit: GPE/NayanTara Gurung Kakshapati

Le premier financement du GPE au Népal s'élevait à 117,8 millions de dollars et couvrait la période 2010-2014. Il a été mis en place en collaboration avec huit autres partenaires pour soutenir le système national à travers le Plan de développement du secteur scolaire qui a été bénéfique à environ 7 millions d'élèves, 180 000 enseignants et facilitateurs de l'éducation et du développement de la petite enfance dans plus de 30 000 écoles et centres communautaires à travers le pays.

Le programme était centré sur l'accès, l'inclusion et la qualité, et s'articulait autour (i) de l'éducation de base pour les niveaux 1 à 8, y compris l'éducation et le développement de la petite enfance, l'alphabétisation et l'apprentissage tout au long de la vie; ii) l'enseignement secondaire pour les classes de la neuvième à la douzième année, y compris les projets pilotes de formation technique et professionnelle; et (iii) le renforcement des capacités institutionnelles pour la planification, la fourniture et le suivi des services et produits éducatifs.

En 2016, le Népal a reçu du GPE un financement supplémentaire de 59,3 millions de dollars pour soutenir davantage le programme de réforme du secteur scolaire et le nouveau plan de développement du secteur scolaire, mettant l'accent sur les objectifs suivants :

  • Assurer un accès équitable et une éducation de base de qualité à tous les enfants de 5 à 12 ans, préparer les enfants d'âge préscolaire à travers le développement de l'éducation de la petite enfance pour l'éducation de base, et fournir des connaissances et favoriser l'alphabétisation de base aux jeunes et aux adultes - en particulier les femmes et les groupes marginalisés
  • Améliorer l'accès, l'équité, la qualité et la pertinence de l'enseignement secondaire, ciblant les enfants de 13 à 16 ans
  • Améliorer la capacité des organismes de mise en œuvre du Programme de réforme du secteur scolaire et ses partenaires à améliorer la prestation et le suivi des services et des produits éducatifs.

L'agence de coordination actuelle est l'UNICEF, et le groupe local des partenaires de l'éducation est présidé par deux entités: (i) le ministère de l'éducation, qui définit les politiques, et (ii) le secrétariat à l'éducation, responsable de la mise en œuvre des stratégies éducatives.

Sources :

  • World Bank Project Appraisal Document on two proposed additional grants: A Global Partnership for Education Grant and Results in Education for All Children (REACH) grant. January 2016,
  • World Bank Restructuring Paper on two proposed additional grants: a Global Partnership for Education grant and REACH grant. August 2017

Résultats

Les financements octroyés par le GPE au Népal ont contribué aux résultats significatifs suivants :

  • En 2017, les enseignants ont mené des évaluations normalisées en lecture pour les classes de 2e et de 3e année dans 2 605 écoles communautaires, sous l'œil des représentants des parents,
  • Le nombre d'écoles est passé de 32 130 à 35 222 entre 2009 et 2016,
  • 32 000 salles de classe ont été construites pour accueillir 950 000 élèves,
  • 12 472 écoles ont été gérées par les communautés depuis 2014,
  • Un indice d'équité a été élaboré pour identifier les districts enregistrant le taux le plus élevé d'enfants non scolarisés, et le suivi des enfants non scolarisés a été mis en œuvre dans 53 districts,
  • Des stratégies visant à rendre l'éducation de base gratuite ont été mises en œuvre dans 12 régions encore à la traine,
  • La capacité à mettre en place une cartographie du système d'information géographique a été établie, afin de faciliter une planification scolaire basée sur les besoins de la population,
  • 800 000 élèves ont bénéficié d'un programme scolaire à mi-temps,
  • 32 millions de manuels scolaires ont été distribués,
  • Les programmes scolaires ont été numérisés et mis à disposition sur les sites Web et à travers des applications mobiles pour une plus grande accessibilité à l'échelle nationale,
  • Les programmes d'enseignement primaire et des manuels scolaires ont été développés en 21 langues,
  • 42 supports de lecture supplémentaires ont été produits dans 15 langues,
  • 69 langues locales ont été utilisées comme moyen d'instruction pour 850 831 élèves du primaire dans plus de 7 676 écoles,
  • 82 % des écoles disposaient de toilettes (dont 85 % de toilettes séparées pour les filles),
  • 15 000 enseignants ont été payés sur la base d'un quota annuel par habitant,
  • En 2015/16, plus de 900 000 dalits (membres de la classe sociale la plus basse du système des castes hindous), près de 40 000 enfants handicapés, plus de 150 000 enfants d'autres communautés défavorisées et 1,8 million de filles ont reçu des bourses d'étude,
  • En 2015/16, près de 20 % des élèves du secondaire ont reçu des bourses, dont plus de 80 000 Dalits et 15 401 élèves issus d'autres groupes marginalisés,
  • Le taux net de scolarisation dans le primaire pour les niveaux 1 à 5 est passé de 92 % en 2009 à 97 % en 2016,
  • Le taux net de scolarisation pour les niveaux 1 à 8 est passé de 73 % en 2009 à 91 % en 2016,
  • Le taux net de scolarisation dans l'enseignement secondaire est passé de 21 % en 2009 à 39 % en 2016,
  • La moyenne du taux net de scolarisation dans l'éducation de base dans les 15 districts classés parmi les zones les plus en retard est passé de 73,6 % en 2009 à 85,6 % en 2016,
  • Le ratio élèves/enseignant est passé de 32 à 22 pour l'enseignement primaire, de 34 à 24 pour les élèves de la 1ère à la 8e année, de 40 à 34 pour les élèves de la 6e à la 12e année et de 27 à 24 pour les niveaux 9 et 10 entre 2009 et 2016,
  • L'indice de parité entre les sexes dans les inscriptions de la 1ère à la 8e année est passé de 95 % en 2009 à 100 % en 2016,
  • L'indice de parité entre les sexes dans les inscriptions dans l'enseignement secondaire est passé de 91 % en 2009 à 98 % en 2016.

Sources : World Bank Implementation Completion Report Review. June 2017 and World Bank Implementation Status Report, January 2018

Dernière mise à jour 13 mars 2018