Zoom sur...

Début août, Alice Albright, Directrice Générale du GPE, s'est rendue au Japon et en Australie, afin de discuter avec nos partenaires, de la meilleure façon de collaborer dans le contexte de la...
Photo de la semaine : les organisations de la société civile, souvent soutenues par le Fonds de la société civile pour l’éducation (FSCE) du GPE, jouent un rôle clé pour faire en sorte que les...

L'éducation au Timor-Leste

La vision globale du gouvernement du Timor-Leste pour le secteur de l'éducation vise à réaliser sa mission d'assurer l'accès de tous les individus à une éducation de qualité, qui leur permettra de participer au processus de développement économique, social et politique.

Le Timor-Leste a fait des progrès significatifs au cours des dernières années, en particulier concernant le nombre d’écoles et les niveaux de scolarisation. En 5 ans, le taux net de scolarisation est passé de 67 % à 83 % et la disparité entre les sexes a diminué de manière significative dans l'éducation de base.

Malgré ces progrès, le secteur de l'éducation du Timor-Leste fait encore face à certains défis. Dans l'éducation de base, les taux d’abandon et de redoublement sont élevés, tandis que près de la moitié des enfants de six ans ne commence pas leur scolarité à l'âge approprié.

Le Plan stratégique de l'éducation nationale (PSEN) 2011-2030 vise à atteindre l'achèvement universel de l'éducation de base, à éliminer l'analphabétisme ainsi qu’à assurer la parité entre les sexes grâce à des programmes prioritaires, des stratégies et des activités pour la petite enfance, le primaire, le secondaire, le supérieur et la formation continue.

Les stratégies soulignées dans le PSEN comprennent :

L’éducation de la petite enfance

  1. Fournir les plans révisés pour l'utilisation des bâtiments scolaires et des salles de classe, ainsi que des fournitures et du matériel pédagogique adéquats.
  2. Préparer et mettre en œuvre une stratégie visant à stimuler les partenariats d'utilité publique pour le développement du secteur privé en faveur de nouvelles salles de classe et des politiques scolaires d'accréditation.
  3. Élaborer et mettre en œuvre un nouveau cadre de programme.
  4. Développer de nouvelles formations initiales et continues des enseignants, ainsi que le recrutement ou la réaffectation des enseignants.

L’éducation de base

  1. Fournir les plans révisés pour l'utilisation des bâtiments scolaires pour atteindre la qualité équitable et un faible ratio élèves / enseignant.
  2. Veiller à la remise en état du mobilier et des équipements scolaires pour répondre aux normes minimales.
  3. Développer des outils de politique d'inclusion sociale pour assurer la scolarisation et la rétention, mais aussi les transferts de fonds, les bourses scolaires et les solutions de transport.
  4. Introduire des programmes d'apprentissage accéléré pour soutenir les étudiants ayant du retard.

L’éducation secondaire

  1. Fournir un plan global en faveur du développement de l'infrastructure pour les écoles secondaires professionnelles et techniques.
  2. Établir des liens formels avec l'industrie et le marché du travail dans le but de fournir une expérience directe en milieu professionnel.
  3. Élaborer un programme pour recycler et attirer les enseignants de talent dans l'enseignement secondaire technique.
  4. Élaborer et mettre en œuvre un nouveau cadre de programme.

L’éducation supérieure

  1. Développer un système interinstitutionnel, établir un cadre réglementaire, et élaborer un programme de renforcement des capacités afin de mieux gérer, de définir un système d'enseignement supérieur, et de soutenir les services administratifs.
  2. Mettre en place le système polytechnique notamment en définissant les fins, la structure, les programmes et la formation des enseignants.
  3. Développer des mesures visant à accroître la participation des élèves et l'achèvement de l'enseignement supérieur.

La formation continue

  1. Augmenter la capacité des programmes d'alphabétisation initiale.
  2. Poursuivre la promotion communautaire à travers les campagnes nationales d'alphabétisation.
  3. Elargir l'utilisation de la télévision comme aide à l'éducation à distance grâce à l'introduction de cours d'alphabétisation et de programmes d'éducation.
  4. Fournir des centres communautaires d'éducation récurrente dans tous les sous-districts

Le PSEN détaille également les résultats et les activités spécifiques au sein de chaque sous-secteur de l'éducation qui soutiendront ces stratégies.

Financements

Tous les montants sont en dollars américains.

Type de financement Années Allocations Décaissements Agent partenaire
Mise en oeuvre d'un programme 2012-2015 2 537 205 2 537 205 BIRD
2009-2010 4 861 428 4 861 428 BIRD
2006-2009 8 188 095 8 188 095 BIRD
  TOTAL 15 586 728 15 586 728  

Données

Source: Banque mondiale - Données sur l'éducation
Les données sur l'éducation sont compilées par l'Institut de statistique de l'UNESCO à partir des réponses officielles à des enquêtes et à partir de rapports fournis par les autorités de l'éducation de chaque pays.

Accès

Taux d’achèvement du primaire

Taux d’achèvement du 1er cycle du secondaire

Taux d’enfants non scolarisés en âge du primaire

Taux d’adolescents non scolarisés en âge du 1er cycle du secondaire

Taux brut d’inscription au préscolaire

Indice de parité entre les sexes pour le taux d’enfants non scolarisés – Primaire et 1er cycle du secondaire

Dépenses publiques pour l’éducation en % du PIB

Dépenses publiques pour l’éducation en % des dépenses publiques (%)

Ratio élèves/enseignants formés

Enseignants formés

Le GPE au Timor-Leste

Des élèves en classe de mathématiques au Timor-Leste. Credit: GPE/Tara E. O'Connell

Le dernier programme de 2,5 millions de dollars financé par le GPE au Timor-Leste se concentrait sur le renforcement de la capacité et des systèmes du ministère de l'éducation. Le projet a soutenu directement le personnel du ministère, en vue de bénéficier aux étudiants et aux enseignants dans le système éducatif.

Les cinq éléments du financement étaient :

  1. Renforcer les systèmes de gestion supérieure et générale dans les directions de gestion de base pour soutenir la mise en œuvre du PSEN.
  2. Renforcer la gestion des finances publiques et la capacité de planification fondées sur des données concrètes en fournissant un appui technique pour renforcer la capacité des systèmes de politique et de planification, des systèmes de gestion financière transparente et de qualité, des fonctions d'approvisionnement et de gestion de contrat, ainsi que le suivi et l'évaluation du PSEN.
  1. Soutenir la capacité des équipes de gestion des écoles Cluster éducation de base en fournissant un appui technique dans le développement et le renforcement de modules de formation, pour le matériel, ainsi que pour les systèmes et les procédures dans les domaines de subventions aux écoles, de cantines scolaires et de matériel d'apprentissage. Cet élément fournira également une formation aux directeurs d'école et directeurs adjoints.
  2. Renforcer la gestion des enseignants à travers la mise en œuvre et le suivi du programme de formation initiale et continue, en soutenant les activités de gestion de l'Institut national de formation des enseignants et des professionnels de l'éducation, en développant des systèmes de planification des politiques relatives aux enseignants basés sur des faits, ainsi qu’en soutenant la mise en œuvre et le suivi de la formation des enseignants.
  3. Renforcer le suivi et l'évaluation de manière efficace et opportune en fournissant un appui technique pour renforcer le système d'information de gestion de l'éducation (SIGE), étendre sa couverture, et former du personnel à son utilisation.

Le ministère de l'Éducation a dirigé le programme en coordination avec la Banque mondiale, agent partenaire et l'UNICEF, agence de coordination.

Source : Document d'évaluation de la Banque mondiale. Juin 2012

Résultats

Le dernier programme du GPE a porté sur le renforcement de la gestion du secteur de l'éducation par le renforcement des capacités du ministère de l'Éducation. Le financement du GPE a contribué à renforcer le secteur de l'éducation à travers les résultats suivants :

  • La transparence et la concurrence se sont améliorées au sein du ministère de l'Éducation en publiant ouvertement les informations relatives aux appels d’offres et en établissant des mécanismes de traitement des plaintes.
  • Un rapport annuel de suivi a été produit et un cadre d'évaluation de la performance a été développé, afin d'établir un système de planification et de suivi axé sur les résultats.
  • Un soutien aux écoles Cluster pour l’enseignement de base a été fourni par le biais d’un guide pour les subventions scolaires, d’un guide pour un programme d'alimentation scolaire, et de guides pour les associations parents-enseignants, ainsi que d'un programme pilote d'éducation multilingue fondée sur la langue maternelle.
  • Le personnel de la gestion financière a été formé en comptabilité, en gestion d'actifs et en gestion financière scolaire afin de promouvoir un système de budgétisation et de financement plus transparent.
  • Le personnel SIGE a été formé aux lignes directrices et à l’analyse des données.

Source: World Bank Implementation completion report. Août 2015

Les programmes précédents du GPE au Timor-Leste ont contribué à des progrès dans le secteur de l'éducation, notamment :

  • Augmentation des inscriptions pour les 1ères et 3e années de 13,2 % en un an dans les écoles des régions éloignées.
  • Établissement d’un Centre de ressources en éducation inclusive et d’un bureau en éducation inclusive.
  • Élaboration d'une évaluation de la lecture dans les petites classes dans le but de fournir des données de base en lecture.
  • Diminution des taux d’abandon en primaire de 10-11 % pour l'année scolaire 2008-2009 à 3-4 % en 2010.
  • Fourniture de 520 000 livres et 6 000 guides pour la lecture, l’écriture et le calcul.

Source: Timor-Leste Education For All Fast Track Initiative Catalytic Fund Grant – Implementation Completion and Results Report (March 31, 2011)

Dernière mise à jour 14 janvier 2018