Données sur l'éducation

Classées par thèmes, découvrez des statistiques sur l'éducation tant au niveau mondial que dans les pays partenaires du GPE, mettent en avant les défis et résultats liés à l'éducation dans les pays concernés.
Black Données mondiales
Orange Données pour les pays partenaires du GPE

Achèvement du 1er cycle du secondaire

  • Dans les pays partenaires du GPE, 50 % des enfants achèvent le premier cycle du secondaire, contre 38 % en 2002.
    Source : Rapport 2018 sur les résultats p. 3
  • Dans les pays partenaires du GPE, le taux d'achèvement du premier cycle du secondaire par les filles est passé de 35 % à 48 % et de 41 % à 52 % pour les garçons, entre 2002 et 2015.
    Source : Calculs du Secrétariat du GPE sur la base de données de l'ISU

Achèvement du primaire

76 % de taux d'achèvement du primaire dans les pays en développement partenaires du GPE en 2015
76 % de taux d'achèvement du primaire dans les pays en développement partenaires du GPE
en 2015
  • Dans les pays partenaires du GPE en 2015, 76 % des enfants ont terminé leurs études primaires contre 63 % en 2002.
    Source : Rapport sur les rsultats du GPE 2015/2016. P.28
  • 74  % des filles dans les pays en développement partenaires du GPE ont achevé le primaire en 2015, contre 57 % en 2002.
    Source : Calculs du Secrétariat du GPE sur la base des données de l'ISU
  • Depuis 2002, le nombre de filles qui achèvent le primaire pour 100 garçons est passé de 83 à 94, et le nombre d'adolescentes qui achèvent le premier cycle du secondaire est passé de 86 à 91.
    Source : Moyennes pondérées par la population calculées par l'Institut statistique de l'UNESCO en juillet 2016 pour 61 pays partenaires en février 2016

Alphabétisation

  • Dans les pays à revenu faible et moyen-inférieur, près d’un quart des jeunes est analphabète.
    Source: Rapport mondial de suivi sur l’éducation 2013/2014, p. 37
  • 75 % de taux d'alphabétisation des jeunes dans les pays partenaires du GPE pour la période 2008–2014, contre 71 % entre 2000 et 2005.
    Source: Secrétariat du GPE
  • Environ 1 jeune sur 4 est analphabète dans les pays à faible et à moyen revenu moyen.
    Source : GEM Report 2013/2014, p.208
  • Les femmes représentent près des deux tiers des analphabètes du monde (2014).
    Source : ISU

Apprentissage et littératie

  • L'ISU estime qu’en 2017, plus de 617 millions d'enfants et d'adolescents en âge de fréquenter le primaire et le premier cycle du secondaire (soit six sur dix) n'atteignent pas les niveaux de compétence minimum en lecture et en mathématiques.
    Source : UIS Fact Sheet N°48, February 2018 p.12
  • Plus de 80 % des 617 millions d'enfants et d'adolescents qui n'apprennent pas suffisamment pour atteindre les niveaux de compétence minimum se trouvent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire, bien que ces pays ne représentent que 60 % de la population mondiale en âge scolaire.
    Source : UIS Fact Sheet N°48, February 2018 p.12
  • À l'échelle mondiale, deux tiers des enfants – 68 % ou 262 millions sur 387 millions - vont à l'école et atteindront la dernière année du primaire mais, n'acquerront pas les compétences minimales en lecture. Près de 60 % (137 millions) des adolescents en âge de fréquenter le premier cycle du secondaire sont scolarisés, mais incapables d’atteindre les seuils minimaux de compétence en lecture.
    Source : Institut de statistique de l'UNESCO
  • 91 % des enfants en âge d'aller à l'école primaire dans les pays à faible revenu n'acquerront pas les compétences de base en lecture, 87 % les bases en mathématiques, contre respectivement 5 et 8 % dans les pays à revenu élevé.
    Source : UIS, Factsheet 46, September 2017
  • 93 % des adolescents en âge de fréquenter le secondaire dans les pays à faible revenu n'atteindront pas le niveau de compétence minimal en lecture, contre 27 % dans les pays à revenu élevé.
    Source : UIS Fact Sheet 46, p.11
  • 274 millions d’enfants du niveau du primaire, dans le monde, n'acquièrent pas les compétences de base nécessaires pour mener une vie productive et saine.
    Source : Calculé sur la base de données dans le rapport The Learning Generation, Education Commission, p. 33
  • En moyenne, les pays à revenu faible et moyen dépensent 2 % de leur PIB chaque année dans des frais liés à l'éducation qui ne mènent à aucun apprentissage.
    Source : Calculé sur la base de données dans le rapport The Learning Generation, executive summary, p. 7
  • Environ 1 jeune sur 4 est analphabète dans les pays à revenu faible ou intermédiaire.
    Source : GEM Report 2013/2014. P. 208
  • Les femmes représentent près des deux tiers des analphabètes dans le monde (2014).
    Source : ISU
  • Le GPE a soutenu l'éducation de 18,5 millions d'enfants depuis 2015.
    Source : Rapport sur les résultats du GPE 2018. P.14
  • 1,6 milliard de manuels scolaires ont été distribués avec l'aide du GPE dans les pays partenaires.
    Source : Note d’orientation : L'action du GPE à l'appui de l'enseignement et des apprentissages
  • Plus de 29 millions de manuels scolaires ont été distribués et plus de 4 000 salles de classe construites ou réhabilitées grâce aux financements du GPE en 2017.
    Source : Rapport sur les résultats du GPE 2018. P.92

Développement économique

Éducation des filles et égalité des sexes

  • 132 millions de filles dans le monde ne sont pas scolarisées (2016). Cela inclut 34,3 millions de filles en âge de fréquenter le primaire, 30 millions en âge de fréquenter le premier cycle du secondaire et 67,4 millions en âge de fréquenter le second cycle du secondaire.
    Source : UIS/GEM Report Policy Paper 32/Fact Sheet 48, p.5
  • Les filles sont 1,5 fois plus susceptibles que les garçons d'être exclues de l'école primaire. Cela équivaut à 15 millions de filles en âge de fréquenter le primaire qui n'auront jamais l'opportunité d'apprendre à lire, écrire et compter, contre environ 10 millions de garçons.
    Source : UIS/GEM Report Policy Paper 27/Fact Sheet 37, p.5
  • Chaque année d’étude du niveau secondaire réduit de cinq points de pourcentage ou plus, la probabilité de se marier avant l'âge de 18 ans.
    Source : Economic impacts of child marriage: Global synthesis report (2017), p.5
  • Une année de scolarité de plus peut augmenter les revenus d’une femme de 10 à 20 %
    Source : World Bank, Returns to Investment in Education (2002)
  • Certains pays perdent plus d’1 milliard de dollars par an, du fait de pas mettre l’éducation des filles au même niveau que celle des garçons.
    Source : Plan International: Paying the price: The economic cost of failing to educate girls, p.10
  • Dans les pays à revenu faible et ceux de la tranche inférieure des pays à revenu intermédiaire, les femmes ne représentent qu'un tiers ou moins de la richesse en capital humain.
    Source : Unrealized potential: the high cost of gender inequality in earnings, p.5
  • La richesse du capital humain pourrait augmenter de près de 22 % à l'échelle mondiale, si les revenus des femmes étaient égaux à ceux des hommes.
    Source : Unrealized potential: the high cost of gender inequality in earnings, p.7
  • Eduquer des filles a permis d’éviter plus de 30 millions de décès d'enfants de moins de cinq ans et 100 millions de décès d’adultes de 15 à 60 ans.
    Source : The Learning Generation, p.34
  • L'enseignement secondaire universel pourrait pratiquement mettre fin au mariage des enfants.
    Source : Missed opportunities: the high cost of not educating girls, p.52
  • À l'échelle mondiale, 9 filles sur 10 terminent leurs études primaires, mais seulement 3 sur 4 terminent leurs études secondaires. Dans les pays à faible revenu, moins des deux tiers des filles terminent leurs études primaires et seulement une sur 3 termine ses études secondaires.
    Source : Missed opportunities: the high cost of not educating girls, p.2
  • Les femmes ayant fait des études primaires (partielles ou complètes) gagnent 14 à 19 % de plus que celles n'ayant pas fait d'études du tout. Les femmes ayant fait des études secondaires peuvent s'attendre à gagner presque deux fois plus, et les celles ayant fait des études supérieures, près de trois fois plus que celles n'ayant pas fait d’étude du tout.
    Source : Missed opportunities: the high cost of not educating girls, p.4
  • Si chaque fille dans le monde bénéficiait de 12 années de scolarisation de qualité, les revenus des femmes pourraient augmenter de 15 à 30 trillions de dollars à l'échelle mondiale.
    Source : Missed opportunities: the high cost of not educating girls, p.5
  • En 2016, 41 millions de filles de plus étaient scolariséees dans les pays partenaires du GPE, par rapport à 2002.
    Source : Calculs du GPE sur la base des données de l’ISU
  • On dénombre 37 % de filles de plus que de garçons non scolarisées dans les pays partenaires du GPE touchés par la fragilité et les conflits, contre seulement 4 % de plus dans les autres pays partenaires du GPE.
    Source : Données de l'Institut de statistique de l'UNESCO pour 2014
  • En 2016, 66 % des pays partenaires du GPE comptaient autant de filles que de garçons achevant l'école primaire, contre 42 % en 2002.
    Source :Rapport sur les résultats du GPE 2018. P.11
  • 42 % des pays partenaires du GPE ont amélioré l'équité entre les filles, les enfants des zones rurales et ceux issus de familles pauvres entre 2010 et 2016, contre 32 % entre 2010 et 2014.
    Source :Rapport sur les résultats du GPE 2018. P.14

Éducation et protection de la petite enfance

Le GPE a investi 180 millions de dollars dans plus de 30 pays partenaires pour soutenir l’éducation et la protection de la petite enfance
Le GPE a investi
180 millions de dollars dans plus de 30 pays partenaires pour soutenir l’éducation
et la protection de la petite enfance

Enfants non scolarisés

262 millions d’enfants et de jeunes n’étaient pas scolarisés en 2017
262 millions d’enfants et de jeunes n’étaient pas scolarisés en 2017
  • En 2017, 262 millions d'enfants (soit 1 sur 5), d'adolescents et de jeunes n'étaient pas scolarisés, soit un enfant sur cinq de ces groupes d'âge. Ce chiffre comprend 64 millions d'enfants en âge de fréquenter l'école primaire (environ 6 à 11 ans), 61 millions d'adolescents en âge de fréquenter le secondaire (environ 12 à 14 ans) et 138 millions de jeunes en âge d'aller au lycée (environ 15 à 17 ans).
    Source : Institut de Statistique de l'UNESCO, 2018
  • Après une baisse initiale dans les années 2000, le taux de non-scolarisation dans le primaire a à peine dépassé les 9 % depuis 2008 et le taux de non-scolarisation dans le premier cycle de l'enseignement secondaire est de 16 % depuis 2012.
    Source : UIS Fact Sheet N°48, February 2018 p.7
  • Sur les 63 millions d'enfants non scolarisés en âge de fréquenter le primaire, 34 millions, soit plus de la moitié, vivent en Afrique subsaharienne. L'Asie du Sud enregistre le deuxième plus grand nombre d'enfants non scolarisés avec 10 millions.
    Source : UIS Fact Sheet N°48, February 2018 p.7
  • Avec 21 % des enfants en âge de fréquenter le primaire mais non scolarisés, l'Afrique subsaharienne a le taux d'exclusion le plus élevé, suivie de l'Afrique du Nord et de l'Asie de l’ouest (11 %) et de l'Océanie (7 %).
    Source : UIS Fact Sheet N°48, February 2018 p.7-8
  • L'Afrique subsaharienne est la région où le taux d'adolescents non scolarisés est le plus élevé (37 %), suivie par l'Asie du Sud (17 %) et l'Afrique du Nord et l'Asie occidentale (14 %).
    Source : UIS Fact Sheet N°48, February 2018 p.8
  • En Afrique subsaharienne, pour 100 garçons non scolarisés dans le primaire, on enregistre 123 filles dans la même situation.
    Source : UIS Fact Sheet N°48, February 2018 p.9
  • Le taux de non-scolarisation dans le primaire est de 20 % dans les pays à faible revenu et de 3 % dans les pays à revenu élevé. Dans le premier cycle du secondaire, ce taux est de 38 % dans les pays à revenu faible et de 2 % dans les pays à revenu élevé, et dans le second cycle du secondaire, il est respectivement de 59 % et 6 %.
    Source : UIS Fact Sheet N°48, February 2018 p.10
  • 41 % (4 sur 10, ou 25 millions) de tous les enfants non scolarisés de l'âge de l'école primaire n'ont jamais fréquenté l'école et ne commenceront probablement probablement que si les tendances actuelles se poursuivent. Deux tiers d'entre eux sont des filles.
    Source : UIS GEM Report, Education for people and planet, p.180 (2016)
  • Les pays touchés par les conflits ne comptent que 20 % des enfants en âge de fréquenter le primaire, mais 50 % des enfants non scolarisés dans le monde.
    Source : Fixing the broken promise of education for all. Executive summary, 2015, p.11
  • 35 millions d'enfants non scolarisés en âge de fréquenter le premier cycle du secondaire et 43 millions d'enfants non scolarisés en âge de fréquenter l'école primaire vivent dans 65 pays en développement partenaires de GPE (2014).
    Source : Calculs du GPE sur la base des données de l’Institut de la statistique de l’UNESCO
  • En 2015, on enregistrait 14 millions d'enfants non-scolarisés mais en âge d'aller à l'école primaire de moins dans tous les pays en développement partenaires du GPE, par rapport à 2002.
    Source : Calculs du GPE sur la base des données de l’Institut de la statistique de l’UNESCO
  • 19 % des enfants en âge d'aller à l'école primaire n'étaient pas scolarisés dans les pays partenaires en 2015, contre 33 % en 2002.
    Source : Calculs du GPE sur la base des données de l’Institut de la statistique de l’UNESCO
  • 33 % des adolescents en âge de fréquenter le premier cycle de l'enseignement secondaire n'étaient pas scolarisés dans les pays partenaires du GPE en 2015, contre 40 % en 2002.
    Source : Calculs du GPE sur la base des données de l’Institut de la statistique de l’UNESCO

Enseignants

69 millions d'enseignants doivent être recrutés, afin d’assurer à chaque enfant, une éducation primaire et secondaire d'ici 2030
69 millions d'enseignants doivent être recrutés, afin d’assurer à chaque enfant,
une éducation primaire et secondaire d'ici 2030
  • D'ici 2030, les pays devront recruter 69 millions d'enseignants pour offrir à chaque enfant l’accès à l’enseignement primaire et secondaire : 24,4 millions d’enseignants dans le primaire et 44,4 millions d’enseignants dans le secondaire.
    Source : Bulletin d'information de l'ISU n°39. Octobre 2016, p. 1
  • Sur les 24,4 millions d’enseignants nécessaires pour réaliser l’enseignement primaire universel, 21 millions remplaceront les enseignants qui quittent le corps enseignant. Les 3,4 millions restants sont les enseignants supplémentaires nécessaires pour élargir l’accès à l’école et garantir la qualité de l’éducation en diminuant le nombre d’enfants par classe à 40 maximum.
    Source : Bulletin d'information de l'ISU n°39. Octobre 2016, p.1
  • Dans un tiers de tous les pays, moins de 75 % des enseignants ont été formés conformément aux standards nationaux, en 2013.
    Source : EFA GMR 2015, p.122
  • Dans les pays ayant plus d’enseignantes dans le primaire, la probabilité d'obtenir de meilleurs taux de scolarisation des filles dans le secondaire est plus grande. Malheureusement, dans certains pays, moins de 25 % des enseignants du primaire sont des femmes.
    Source : eAtlas de l’UNESCO sur les enseignants du primaire
  • 69 % des enseignants du primaire et 65 % des enseignants du premier cycle du secondaire ont reçu une formation initiale ou continue dans les pays en développement partenaires du GPE, en 2015.
    Source : données de l'ISU
  • 238 000 enseignants ont reçu une formation grâce au soutien du GPE en 2016, contre près de 98 000 en 2014.
    Source : Secrétariat du GPE
  • 93 % des financements actifs du GPE investis dans le développement professionnel des enseignants en 2016, 76 % dans le matériel d'apprentissage, 67 % dans les systèmes d'évaluation de l'apprentissage et 52 % dans la gestion des enseignants.
    Source : Note d’orientation : L'action du GPE à l'appui de l'enseignement et des apprentissages. P.1
  • Plus de 400 000 enseignants ont été formés grâce aux financements du GPE en 2017.
    Source : Note d’orientation : L'action du GPE à l'appui de l'enseignement et des apprentissages. P.1

Enseignement secondaire

Environnement

Financement intérieur

  • Les pays en développement couvrent 88 % du financement nécessaire à la réalisation de l'ODD 4, le financement extérieur devrant couvrir les 12 % restants.
    Source : GEMR Policy Paper 18, July 2015
  • En 2016, 79 % des pays partenaires du GPE ont maintenu leur budget pour l'éducation à plus de 20 % des dépenses publiques, ou l'ont augmenté.
    Source : Rapport 2018 sur les résultats
  • En moyenne, entre 2002 et 2013, les pays partenaires de GPE ont augmenté leurs dépenses intérieures en éducation à un rythme beaucoup plus rapide que les autres pays en développement :
    • Les pays partenaires du GPE ont augmenté les dépenses liées à l'éducation en pourcentage des dépenses publiques totales de 15,2 % à 16,6 % ou de 1,46 point de pourcentage, contre 0,42 point de pourcentage dans d'autres pays en développement.
    • Les pays partenaires du GPE ont augmenté leurs dépenses liées à l'éducation en pourcentage du PIB de 2,9 % à 3,9 %, soit de 0,90 point de pourcentage, contre 0,43 point de pourcentage dans d'autres pays en développement.
      Source : Policy brief. GPE's engagement on domestic financing for education, p.10

Financement extérieur

5,2 milliards de dollars de contributions de nos bailleurs au fonds du GPE depuis 2003
5,2 milliards de dollars de contributions de nos bailleurs
au fonds du GPE depuis 2003
  • On note un déficit de financement extérieur annuel de 39 milliards de dollars pour assurer à tous les enfants une éducation préscolaire, primaire et secondaire de qualité d'ici 2030.
    Source : GEM Report Policy Paper 18, July 2015, p.1
  • L'aide à l'éducation a augmenté de 13 % entre 2015 et 2016, une première après une baisse consécutive de six ans. La majeure partie de cette augmentation a été allouée à l'éducation de base.
    Source : GEM Report Policy Paper 36, May 2018, p.2
  • Cependant, moins du quart de l'aide à l'éducation de base (22 %) a été allouée aux pays à faible revenu en 2016, contre 36 % en 2002.
    Source : GEM Report Policy Paper 36, May 2018, p.5
  • En 2015, l'aide à l'éducation a connu une baisse de 4 % par rapport à son niveau de 2010, et la part allouée à l'éducation de base était de 6 % inférieure par rapport à son niveau de 2010.
    Source : GEM Report, Policy Paper 31, p.1,2
  • Cela coûte en moyenne 1,25 dollars par jour et par enfant pour assurer un cycle complet d'éducation, du préprimaire à l'enseignement secondaire (13 ans), dans les pays en développement (à revenu faible et moyen-inférieur). La plus grande part de ce coût, 88 %, sera supportée par les pays en développement eux-mêmes. L’écart de financement international n’est que de 15 cents par jour et par enfant, en moyenne.
    Source : Calculs du secrétariat du GPE basés sur les estimations du rapport mondial de suivi de l'éducation
  • Les pays à faible revenu ont reçu 19 % de l'aide totale à l'éducation et 23 % de l'aide à l'éducation de base en 2015.
    Source : GEM Report, Policy Paper 31, p.4
  • On enregistre 5,2 milliards de dollars de contributions des donateurs au Fonds du GPE depuis 2003 (Données de juillet 2018).
    Source : Secrétariat du GPE. Voir toutes les contributions
  • Les contributions des donateurs au fonds du GPE ont presque doublé entre les exercices 2016 et 2017, passant de près de 250 millions de dollars à 462 millions de dollars.
    Source : Rapports sur les résultats 2018. P.17
  • Seulement 20 % de l’aide à l’éducation est allouée aux pays à faible revenu, mais 70 % des financements du GPE soutiennent l’éducation des enfants dans les pays à faible revenu .
    Source : Calculs du GPE

Financements du GPE

  • 4,9 milliards de dollars ont été alloués par le GPE en soutien à la mise en œuvre de plans sectoriels de l’éducation depuis 2003 (août 2018).
    Source : Secrétariat du GPE
  • Entre 2004 et 2018, le GPE a déboursé 4 milliards de dollars pour soutenir le secteur de l'éducation dans les pays en développement à travers de plus de 300 financements.
    Source : Secrétariat du GPE
  • Depuis 2009, le GPE a versé 66,1 millions de dollars au fonds de la société civile pour l'éducation, soit 37,1 millions de dollars pour la période 2009-2015 et 29 millions de dollars pour la période 2016-2018, permettant ainsi de soutenir 62 coalitions nationales de la société civile au total.
    Source : Secrétariat du GPE
  • Le GPE a octroyé 15 financements d'une valeur totale de 31 millions de dollars en faveur du Programme d’activités mondiales et régionales en guise de soutien au financement de la recherche, au renforcement des capacités et au partage des connaissances sur l'apprentissage, au financement de l'éducation et aux enfants non scolarisés.
    Source : Secrétariat du GPE
  • 2,4 milliards de dollars ont été alloués en guise de financements aux pays partenaires touchés par la fragilité et les conflits depuis 2003.
    Source : Secrétariat du GPE
  • Le GPE est le plus important bailleur de fonds international en matière d'analyse et de planification sectorielle de l’éducation dans les pays en développement. Il a ainsi consacré 8,9 millions de dollars pour l’analyse de 27 plans sectoriels rien qu'en 2016.
    Source : L'action du GPE à l'appui de l'enseignement et des apprentissages. P.3

Handicap

Inégalités

  • Dans les pays en développement, le fossé séparant les taux d'achèvement du primaire entre les enfants issus des ménages les plus riches et ceux issus des ménages les plus pauvres dépasse les 30 points de pourcentage
    Source : La génération d’apprenants. Résumé exécutif. P.10
  • Dans les pays à faible revenu, environ 46 % des ressources publiques allouées à l'éducation profitent uniquement aux 10 pour cent des élèves les plus instruits.
    Source : La génération d’apprenants. Résumé exécutif. P.10
  • Dans les pays pauvres disposant de données, les enfants en âge de fréquenter le primaire issus des 20 % des ménages les plus riches, ont quatre fois plus de chance d’être scolarisés dans des niveaux appropriés que les enfants issus des 20 % des ménages les plus pauvres, en moyenne.
    Source : The Learning Generation, p. 41
  • Les jeunes issus des 20 % des ménages les plus pauvres sont presque six fois plus susceptibles d'être incapables de lire que ceux issus des 20 % des ménages les plus riches.
    Source : GEM Report, Policy Paper 20, p. 7
  • Dans les pays où les inégalités scolaires sont deux fois plus importantes, la probabilité d'éclatement d'un conflit fait plus que doubler.
    Source : The Learning Generation, p. 14

Inscriptions

  • En 2016, 77 millions d'enfants de plus étaient scolarisés dans les pays partenaires de GPE, par rapport à 2002.
    Source : Calculs du Secrétariat du GPE. Différence dans le nombre d'enfants scolarisés entre 2002 et 2016. Données de l'ISU.
  • 24 millions d'enfants de plus, dont 13 millions de filles, étaient inscrits au premier cycle du secondaire en 2014 par rapport à 2002.
    Source : Calculs du GPE sur la base des données de l’ISU

Langue maternelle

Paix et tolérance

Pauvreté

Pays touchés par la fragilité ou les conflits

En 2016, 2,7 % de l'aide humanitaire a été allouée à l'éducation en situation d'urgence
En 2016,
2,7 % de l'aide humanitaire a été allouée à l'éducation en situation d'urgence

Planification de l’éducation

Ratio élève-enseignant formé

Réfugiés

4 millions d'enfants réfugiés ne vont pas à l'école
4 millions d'enfants réfugiés ne vont pas à l'école

Revenu

Santé

Un enfant dont la mère sait lire a 50 % de chances de plus de vivre au-delà de 5 ans
Un enfant dont la mère sait lire
a 50 % de chances de plus de vivre au-delà de 5 ans

Technologie

Travail des enfants