L'éducation à Haïti

Haïti rencontre des problèmes tant au niveau de l’offre que de la demande en matière d'éducation. En ce qui concerne l’offre, il n’y a pas suffisamment de places pour inscrire les enfants dans les écoles. Pour ce qui est de la demande, le coût moyen des frais de scolarité, qui s’élève à 80 dollars par enfant et par an, hormis les coûts des livres, des uniformes et du transport, rend l’éducation de base inaccessible pour de nombreux enfants.

Le système scolaire haïtien est dominé par le secteur non-public, l’enseignement étant dans ce cas dispensé par des organismes religieux, non gouvernementaux ou à but lucratif. Plus de 80 % des écoles primaires ne sont pas publiques et accueillent plus de 80 % de l’ensemble des élèves.

Le gouvernement a fait de l’accès à une éducation de qualité l’une de ses priorités. En août 2014, le gouvernement a annoncé 12 mesures destinées à stabiliser et améliorer la gouvernance et la qualité du système éducatif.

L’actuel plan sectoriel couvre la période 2013-2016 et vise à promouvoir le développement de l’éducation de la petite enfance et de l’enseignement préscolaire, ainsi que l’alphabétisation des enfants et des adultes. Il a également pour objectif d’améliorer :

  • l’accès et la qualité dans l’enseignement primaire
  • l’accès et l’achèvement du premier cycle de l’enseignement secondaire
  • l’accès et la rétention dans l’enseignement secondaire général
  • l’accès et la gouvernance dans l’enseignement supérieur et la formation professionnelle et technique
  • l’éducation spécialisée
  • les systèmes d’information et les capacités de pilotage du ministère de l’Éducation
  • la gestion des ressources humaines et l’amélioration des conditions de travail pour les professionnels du secteur de l’éducation.

Une base de données des enseignants est en cours de préparation. Elle fournira des données fondamentales sur les 200 000 enseignants que compte le pays. Ceux qui seront inscrits dans le système recevront une autorisation d’enseigner et disposeront de deux ans pour prouver qu’ils disposent des qualifications de base.

De même, la collecte des données relatives aux 20 000 écoles du pays est en cours : des cartes d’identité scolaires seront délivrées et chaque école concernée disposera alors de deux ans pour satisfaire à certaines normes de qualité. Si une école n’y parvient pas, elle ne sera plus autorisée à fonctionner ou à recevoir une aide de l’État. Ces deux mesures constituent les priorités actuelles du ministère.

Selon les données nationales, en 2014-2015, les dépenses dans le secteur de l’éducation représentaient 19,8 % du total des dépenses du gouvernement d’Haïti, soit 9 % du produit intérieur brut.

Haïti a transmis à l’Institut de statistique de l’UNESCO les données sur les taux de scolarisation pour l’année 2011-2012. Le ministère de l’Éducation renforce son système d’information grâce à l’appui technique et financier des partenaires (notamment la BID, l’UNESCO et l’AECID) dans le but d’effectuer une mise à jour annuelle des indicateurs de l’éducation à compter de juillet 2011.

Infos et derniers blogs

Dernier financement

Objectif de développement: promouvoir le développement de la petite enfance et de l'éducation préscolaire, ainsi que l'alphabétisation des enfants et des adultes.
Allocations: 24 100 000 $US
Années: 2014-2018
Agent partenaire: Banque mondiale
Décaissements: 24 100 000 $US

Le premier financement octroyé par le GPE à Haïti (couvrant la période 2010-2015) comprenait trois composantes : l’amélioration de l’accès et de l’équité dans l’enseignement primaire, l’amélioration de la performance des établissements scolaires dans l’enseignement primaire et le renforcement des capacités pour améliorer la gouvernance du système éducatif.

Associé aux contributions d’autres partenaires, le second financement accordé par le GPE, d’un montant de 24,1 millions de dollars pour la période 2014-2018, soutient :

  1. la scolarisation de 102 000 élèves la première année et de 35 444 la deuxième année, grâce à un programme d’exonération des frais de scolarité, afin qu’ils puissent fréquenter des écoles non publiques.
  2. un programme de repas scolaires pour 34 000 élèves dans les écoles ciblées des zones défavorisées.

Les fonds du GPE sont supervisés par la Banque mondiale et sont versés dans un fonds commun auquel contribuent d’autres partenaires de développement.

Suite aux ravages causés par l'ouragan Matthew en octobre 2016, un million de dollars du financement actuel du GPE a été réaffecté pour couvrir les repas scolaires de 13 888 élèves dans les zones touchées.

En avril 2017, le financement a été prorogé jusqu'au 30 juin 2018 et 2,7 millions de dollars ont été réaffectés pour soutenir le programme de dispense des frais de scolarité.

L'UNESCO est l’agence de coordination pour l’éducation en Haïti et le groupe local des partenaires de l’éducation inclut les principaux partenaires bilatéraux et multilatéraux qui soutiennent le secteur de l’éducation en Haïti.

Source : World Bank project appraisal document. October 2014.

Financements

Tous les montants sont en dollars US.

Type de financement Années Allocations Décaissements Agent partenaire  
Mise en œuvre d'un programme 2014-2018 24 100 000 24 100 000 Banque mondiale Rapport d'achèvement
2010-2015 21 999 969 21 999 969 Banque mondiale Rapport d'achèvement
Préparation d'un plan sectoriel 2013 169 000 157 202 Banque mondiale  
Préparation d'un programme 2012 120 200 107 507 Banque mondiale  
  TOTAL 46 389 169 46 364 678    

Le GPE a également octroyé au Regroupement Education pour Toutes et Tous (REPT), un financement dans le cadre du Fonds de la société civile pour l’éducation, afin de soutenir son engagement dans le dialogue sur les politiques, notamment en termes de qualité, d’équité, de financement et de réforme dans le secteur de l’éducation.

Évolution du secteur éducatif

Les graphiques ci-dessous montrent les progrès globaux réalisés dans le secteur de l'éducation à Haïti et les données du PME montrent les progrès réalisés par le pays pour 16 des indicateurs suivis dans le cadre de résultats du PME.

Primary Completion Rate (%)

Taux d’achèvement du 1er cycle du secondaire

Taux d’enfants non scolarisés en âge du primaire

Taux d’adolescents non scolarisés en âge du 1er cycle du secondaire

Taux brut d’inscription au préscolaire

Indice de parité entre les sexes pour le taux d’enfants non scolarisés – Primaire et 1er cycle du secondaire

Public Expenditure on Education as Share of GDP (%)

Student/Teacher Ratio

Teachers Trained (%)

Source : Banque mondiale - Données sur l'éducation
Les données sur l'éducation sont compilées par l'Institut de statistique de l'UNESCO à partir des réponses officielles à des enquêtes et à partir de rapports fournis par les autorités de l'éducation de chaque pays.

Dernière mise à jour 06 février 2020