Aichetou Mint Mohamed Ali, au tableau sous le regard de son enseignant et directeur de son école. Crédit : GPE/Kelley Lynch

Partenaire depuis :

Financements reçus : 51 902 665 $US

Éligibilité aux financements :

  • Multiplicateur
  • Renforcement des capacités du système
  • Transformation du système

Plan sectoriel de l'éducation

Objectifs : améliorer la qualité et la pertinence de l'éducation ; élargir l'accès à l'éducation de bas  ; améliorer la gestion et la gouvernance du secteur.

Autres documents clés

Agence de coordination : Agence française de Développement

Responsable au GPE : Adria Rakotoarivony

Transformer l’éducation en Mauritanie

La Mauritanie s'est résolument engagée à développer son secteur de l'éducation depuis 1999, lorsque le gouvernement a entamé une réforme structurelle du système éducatif.

La vision à moyen terme du gouvernement est de parvenir à l'achèvement universel de l'enseignement primaire, ainsi qu’à la régulation et l’amélioration de la pertinence et de la qualité dans les niveaux post-primaires.

Le secteur de l'éducation en Mauritanie a connu des progrès significatifs ces dernières années, notamment en termes d'accès et d’achèvement du primaire. Entre 2000-2001 et 2012-2013, les taux bruts de scolarisation ont augmenté de 88 % à 97 %. Les taux d'achèvement du primaire ont également augmenté de 53 % en 2002 à 71 % en 2013.

Malgré ces progrès, divers problèmes liés au secteur persistent et ont encore besoin d'être traités. Cela inclut :

  • La faible qualité de l'éducation de base ;
  • Le faible accès et la faible qualité de l'enseignement secondaire ;
  • La faible implication de la société civile, des communautés locales et du secteur privé ;
  • Le faible taux de passage dans le secondaire (seulement 55 % pour les filles et 61 % pour les garçons en 2013) ;
  • Le manque d'enseignants qualifiés dans le secondaire.

Pour résoudre ces problèmes, le pays a développé son deuxième plan sectoriel de l'éducation (PNDSE II), qui couvre la période 2011-2020. Ce plan englobe 11 objectifs à savoir :

  1. Développer l'accès des groupes défavorisés des zones urbaines et rurales à l'éducation préscolaire publique et communautaire ;
  2. Promouvoir l'accès à l'éducation pour les enfants non-scolarisés et favoriser la rétention de ceux déjà scolarisés en vue d'atteindre l'achèvement universel du primaire d'ici 2020 ;
  3. Réaliser des progrès vers l'achèvement universel de l'enseignement secondaire et la réduction des disparités liées au genre, aux conditions géographiques et socio-économiques ;
  4. Réguler les flux d'élèves et d'enseignants du secondaire, afin de mieux aligner les résultats du système éducatif sur les besoins du marché ;
  5. Développer une offre de formations techniques et professionnelles adaptées à la demande sociale et aux besoins des secteurs formel et informel de l'économie ;
  6. Mettre en place une politique pour le développement équilibré de l'enseignement supérieur et promouvoir la recherche scientifique ;
  7. Améliorer la qualité de l'apprentissage et la pertinence de l'éducation à tous les niveaux ;
  8. Lutter contre l'analphabétisme grâce à des programmes fonctionnels d'alphabétisation et de post-alphabétisation ;
  9. Promouvoir l'enseignement traditionnel et renforcer sa contribution à l'éducation de base ;
  10. Élaborer et mettre en œuvre une nouvelle stratégie de gestion des ressources humaines et matérielles pour une répartition équitable des débouchés liés à l'éducation et une transformation efficace des apports fournis en résultats obtenus ;
  11. Renforcer la gestion du secteur en poursuivant le processus de décentralisation, en impliquant toutes les parties prenantes, et en développant des outils de gestion.

Parcours de réussite

Mauritanie : la distance ne devrait pas empêcher les filles d'aller à l'école

  • En 2015, en Mauritanie, seules 55 filles sur 100 ont pu poursuivre leurs études au 1er cycle du secondaire, principalement du fait de l’éloignement des écoles de leurs domiciles.
  • Le gouvernement, avec le soutien du GPE, a construit plus d'écoles dans des zones reculées à forte concentration de population pour répondre à la demande.
  • Aujourd’hui, davantage de filles peuvent fréquenter le premier cycle du secondaire, augmentant ainsi leurs chances d’accéder à un avenir meilleur.

Financements

(dernière mise à jour le 01 mars 2024)

 
  • Type : Renforcement des capacités du système

    Années : 2023 - 2024

    Allocation : 165 082 $US

    Utilisation : 0

    Agent partenaire : AFD

  • Type : Renforcement des capacités du système

    Années : 2021 - 2024

    Allocation : 700 000 $US

    Utilisation : 361 841 $US

    Agent partenaire : UNESCO

  • Type : Mise en œuvre d'un programme et multiplicateur

    Années : 2020 - 2026

    Allocation : 12 500 000 $US

    Utilisation : 4 270 875 $US

    Agent partenaire : Banque mondiale

Soutien à la société civile

Dans le cadre de son investissement dans les efforts de plaidoyer et de responsabilité sociale de la société civile, L'Éducation à voix haute du GPE soutient la Coalition des Organisations Mauritaniennes pour l’Éducation (COMEDUC) pour la période 2020-2023. Ce soutien s’inscrit dans la continuité d’un appui antérieur du Fonds de la société civile pour l'éducation (FSCE).

En savoir plus

Connaissances et innovation

Infos et derniers blogs