Riposte au COVID-19

Allocation : 3,5 millions $ US

Années : 2020-2021

Agent partenaire : UNICEF

Documents clés :

Le financement de 3,5 millions de dollars servira à :

  • étendre l'accès à l'enseignement à distance grâce à un programme d'éducation par la radio, la télévision et Internet baptisé « L'école à la maison ». Les cours seront diffusés via des chaines nationales et locales et une plateforme en ligne ;
  • fournir du matériel d'apprentissage aux enfants inscrits dans l'enseignement préscolaire et l'enseignement de base. Les enfants handicapés recevront du matériel audio et tactile ; les enfants issus des communautés minoritaires recevront du matériel dans leur langue locale ;
  • préparer les enseignants à la réouverture des écoles, notamment à la disposition des salles de classe selon les nouveaux critères (effectifs réduits et respect des directives de distanciation sociale) ;
  • former les enseignants sur la façon de dispenser des cours accélérés ou de rattrapage et sur la façon d'évaluer l'apprentissage de manière plus globale ;
  • encourager les élèves à retourner à l'école, en leur garantissant principalement l'accès à des installations sanitaires de base, en développant des outils pour évaluer l'apprentissage et le bien-être des enfants et en initiant des cours de rattrapage pour les enfants ayant des difficultés d'apprentissage ;
  • aider les parents à soutenir l'apprentissage de leurs enfants, leur fournir un soutien sur l'utilisation de techniques de gestion des comportements non violents et sur les moyens de gérer l'anxiété ;
  • réviser les outils d'évaluation existants pour évaluer les gains et les pertes en termes d'apprentissage pendant la fermeture de l'école.

Ces initiatives découlent du plan de riposte du ministère de l'éducation.

Fin mars 2020, le bureau de l'UNICEF au Timor-Leste a également reçu un financement du PME de 70 000 $ US destiné à aider le ministère de l'Éducation à planifier sa riposte à la pandémie de coronavirus (COVID-19).

L'éducation au Timor-Leste

La vision globale du gouvernement du Timor-Leste pour le secteur de l'éducation vise à réaliser sa mission d'assurer l'accès de tous les individus à une éducation de qualité, qui leur permettra de participer au processus de développement économique, social et politique.

Le Timor-Leste a fait des progrès significatifs au cours des dernières années, notamment en ce qui concerne le nombre d’écoles et les niveaux de scolarisation. En 5 ans, le taux net de scolarisation est passé de 67 à 83 % et la disparité entre les sexes a diminué de manière significative dans l'éducation de base.

Malgré ces progrès, le secteur de l'éducation du Timor-Leste fait encore face à certains défis. Dans l'éducation de base, les taux d’abandon et de redoublement sont élevés, tandis que près de la moitié des enfants de six ans ne commence pas leur scolarité à l'âge approprié.

Le Plan stratégique de l'éducation nationale (PSEN) 2011-2030 vise à atteindre l'achèvement universel de l'éducation de base, à éliminer l'analphabétisme ainsi qu’à assurer la parité entre les sexes grâce à des programmes prioritaires, des stratégies et des activités pour la petite enfance, le primaire, le secondaire, le supérieur et l'éducation continue.

Les stratégies soulignées dans le PSEN comprennent :

L’éducation de la petite enfance

  1. Fournir des plans révisés pour l'utilisation des bâtiments scolaires et des salles de classe, ainsi que des fournitures et du matériel pédagogique adéquats.
  2. Préparer et mettre en œuvre une stratégie visant à stimuler les partenariats d'utilité publique pour le développement du secteur privé en faveur de nouvelles salles de classe et des politiques scolaires d'accréditation.
  3. Élaborer et mettre en œuvre un nouveau cadre de programme.
  4. Développer de nouvelles formations initiales et continues des enseignants, ainsi que le recrutement ou la réaffectation des enseignants.

L’éducation de base

  1. Fournir des plans révisés pour l'utilisation des bâtiments scolaires pour atteindre la qualité équitable et un faible ratio élèves/enseignant.
  2. Veiller à la remise en état du mobilier et des équipements scolaires pour répondre aux normes minimales.
  3. Développer des outils de politique d'inclusion sociale pour assurer la scolarisation et la rétention, mais aussi les transferts de fonds, les bourses scolaires et les solutions de transport.
  4. Introduire des programmes d'apprentissage accéléré pour soutenir les élèves en surnombre.

L’éducation secondaire

  1. Fournir un plan global en faveur du développement de l'infrastructure pour les écoles secondaires professionnelles et techniques.
  2. Établir des liens formels avec l'industrie et le marché du travail dans le but de fournir une expérience directe en milieu professionnel.
  3. Élaborer un programme pour recycler et attirer les enseignants de talent dans l'enseignement secondaire technique.
  4. Élaborer et mettre en œuvre un nouveau cadre de programme.

L’enseignement supérieur

  1. Développer un système interinstitutionnel, établir un cadre réglementaire et élaborer un programme de renforcement des capacités afin de mieux gérer, définir un système d'enseignement supérieur et soutenir les services administratifs.
  2. Mettre en place le système polytechnique notamment en définissant les fins, la structure, les programmes et la formation des enseignants.
  3. Développer des mesures visant à accroître la participation des étudiants et l'achèvement de l'enseignement supérieur.

L'éducation continue

  1. Augmenter la capacité des programmes d'alphabétisation initiale.
  2. Poursuivre la promotion communautaire à travers des campagnes nationales d'alphabétisation.
  3. Elargir l'utilisation de la télévision comme aide à l'éducation à distance grâce à l'introduction de cours d'alphabétisation et de programmes d'éducation.
  4. Fournir des centres communautaires d'éducation récurrente dans tous les sous-districts

Le PSEN détaille également les résultats et les activités spécifiques au sein de chaque sous-secteur de l'éducation qui soutiendront ces stratégies.

Infos et derniers blogs

Dernier financement

Des élèves au Timor Leste devant leur salle de classe.

Des élèves au Timor Leste devant leur salle de classe.

CREDIT: PME/Tara O'Connell
Objectif de développement: améliorer l'environnement d'apprentissage des écoles et accroître l'efficacité et l'équité des programmes relevant de l’éducation de base.
Allocations: 9 100 000 $US
Années: 2020-2025
Agent partenaire: WB
Décaissements: 0 $US

Le programme, baptisé Renforcement et transformation de l’éducation de base (BEST, du sigle en anglais) au Timor-Leste, bénéficie d’un financement de mise en œuvre de 4,1 millions de dollars et d’un financement du fonds à effet multiplicateur du GPE de 5 millions de dollars. Le déblocage de 2,73 millions de dollars du financement total est lié aux résultats.

La Banque mondiale (IDA) cofinance le programme à hauteur de 15 millions de dollars.

Le programme soutient la mise en œuvre du plan sectoriel éducation 2020-2024 et comporte 5 volets :

  1. Améliorer l'infrastructure scolaire à travers la construction et la réhabilitation de salles de classe, d'écoles et de l'infrastructure non académique associée.
  2. Améliorer l’efficacité des enseignants en développant et en déployant un outil d’observation de ces derniers en situation de classe dans les écoles du pays et en augmentant la part des enseignants de mathématiques et de langues dans les zones rurales qui utilisent des méthodes pédagogiques efficaces, par exemple.
  3. Améliorer le matériel d'enseignement et d'apprentissage et renforcer l'évaluation de l'apprentissage des élèves. Cela augmentera le nombre de manuels par élève.
  4. Renforcer le SIGE et le système d'information de gestion du personnel.
  5. Renforcer les capacités du personnel du ministère de l'Éducation en matière de planification, de budgétisation et de gestion fiduciaire, en utilisant les données du SIGE pour la préparation des budgets annuels et la prise des décisions d'investissement dans les infrastructures.

Financements

Tous les montants sont en dollars américains.

Type de financement Années Allocations Décaissements Agent partenaire  
COVID-19 2020 3 500 000 0 UNICEF  
Mise en œuvre d'un programme et multiplicateur 2020-2025 9 100 000 0 WB  
Mise en œuvre d'un programme 2012-2015 2 537 205 2 537 205 WB Rapport d'achèvement
2009-2010 4 861 428 4 861 428 WB Rapport d'achèvement
2006-2009 8 188 095 8 188 095 WB  
Préparation d'un plan sectoriel 2019-2020 250 000 0 WB  
2016-2018 250 000 250 000 WB  
Préparation d'un programme 2019-2020 200 000 33 432 WB  
  Total 28 886 728 15 870 160    
Dernière mise à jour : 02 décembre 2020

Le GPE a également octroyé à la Coalition pour l'éducation au Timor-Leste (TLCE), un financement dans le cadre du Fonds de la société civile pour l’éducation, afin de soutenir son engagement dans le dialogue sur les politiques, notamment en termes de qualité, d’équité, de financement et de réforme dans le secteur de l’éducation.

Évolution du secteur éducatif

Les graphiques ci-dessous montrent les progrès globaux réalisés dans le secteur de l'éducation au Timor oriental et les données du PME montrent les progrès réalisés par le pays pour 16 des indicateurs suivis dans le cadre de résultats du PME.

Taux d’achèvement du primaire

Taux d’achèvement du 1er cycle du secondaire

Taux d’enfants non scolarisés en âge du primaire

Taux d’adolescents non scolarisés en âge du 1er cycle du secondaire

Taux brut d’inscription au préscolaire

Indice de parité entre les sexes pour le taux de non-scolarisation

Dépenses publiques pour l’éducation en % du PIB

Ratio élèves/enseignants formés

Enseignants formés

Source: Banque mondiale - Données sur l'éducation
Les données sur l'éducation sont compilées par l'Institut de statistique de l'UNESCO à partir des réponses officielles à des enquêtes et à partir de rapports fournis par les autorités de l'éducation de chaque pays.

Dernière mise à jour 30 août 2020