Japon

Japon

  • Partenaire du GPE depuis : 2008
  • Responsable au Secrétariat : April Golden
Engagement pour la 2e reconstitution des ressources du GPE 2015-2018:
5 850 197 $US
Part du total des engagements pour la 2e reconstitution des ressources:
0,32 %
Contributions totales reçues:
24 771 797 $US
Part du total des contributions:
0,53 %

L’aide à l’éducation

Le Conseil de Coopération économique avec l’étranger est chargé de l’orientation stratégique d’ensemble de la politique d’APD du Japon. Sous cette égide, le ministère des Finances, le ministère des Affaires étrangères et le ministère de l’Économie, du Commerce et de l’Industrie proposent et recommandent les politiques d’aide, tandis que L'Agence japonaise de Coopération internationale (JICA) et la Banque du Japon pour la Coopération internationale (JBIC) mettent en œuvre le programme d’aide.

La JICA et le Ministère des affaires étrangères considèrent l'éducation comme un secteur clé du développement qu'ils intègrent à leurs efforts pour promouvoir la sécurité humaine dans les pays en développement. :

En 2015, JICA a publié un nouvel exposé de principe sur la coopération en matière d’éducation afin d'orienter ses efforts dans le secteur pour les cinq prochaines années.

Dans cet exposé, la JICA privilégie quatre domaines prioritaires :

  • la qualité de l’éducation pour une amélioration de l’apprentissage
  • l’éducation en faveur d’une croissance équitable et durable
  • l’éducation pour la cocréation de connaissances dans les sociétés
  • l’éducation pour la construction de sociétés inclusives et pacifiques.

En 2015, les cinq principaux bénéficiaires de l’APD japonaise pour l’éducation de base étaient la Mongolie, l’Éthiopie, le Burkina Faso, le Népal et le Sénégal.

Le Japon et le GPE

Le Japon fait partie du groupe constitutif des pays donateurs 6 au Conseil d'administration du GPE, avec l’Australie, la Corée et les États-Unis.

En 2017, le Japon a fourni une aide supplémentaire au Fonds du GPE en soutien à l'éducation d'urgence pour les enfants déplacés du Tchad.

Dernière mise à jour 21 novembre 2017