Financements du GPE

Le GPE propose différents types de financements en soutien à l'éducation dans les pays partenaires et dans le monde.

Lorsqu’un pays en développement manque des ressources suffisantes pour développer ou mettre en œuvre son plan d’éducation, le GPE peut apporter une aide financière. Il accorde des financements dans le but de promouvoir la voix de la société civile et de générer de nouvelles connaissances sur les problèmes clés et les solutions dans le secteur éducatif.

Financements du secteur éducatif

Financements pour la préparation d’un plan sectoriel de l’éducation

Les pays en développement désirant intégrer le GPE peuvent recevoir jusqu’à 500 000 dollars afin d’élaborer un plan sectoriel de l’éducation solide ou d'améliorer un plan existant. Ce type de financement aide un pays à effectuer un travail stratégique, consultatif et analytique afin de préparer ou de réviser son plan sectoriel. Sur la totalité du financement, la moitié est utilisée pour mener une analyse sectorielle de l’éducation, et l’autre moitié pour des études supplémentaires ou la préparation du plan.

Éligibilité : tous les pays éligibles pour devenir partenaires du GPE, c’est-à-dire les pays à faible revenu, les pays de la tranche inférieure des pays à revenu intermédiaire ayant un taux d’achèvement inférieur à 85 % et les petites îles ou Etats enclavés en développement.

Financements pour la préparation de programmes

Les pays peuvent recevoir jusqu’à 200 000 dollars (ou de façon exceptionnelle 400 000 dollars) pour la conception d’un programme éducatif qui aidera le pays à mettre en œuvre sa stratégie sectorielle nationale.

Éligibilité : les pays éligibles auprès du GPE pour les requêtes de financement pour la mise en œuvre de programmes.

Financements pour la mise en œuvre d’un programme sectoriel de l’éducation

Les pays partenaires du GPE peuvent recevoir jusqu’à 100 millions de dollars en vue de financer un programme soutenant la mise en œuvre de leur plan sectoriel de l’éducation, notamment le financement de la construction et de la rénovation d’écoles, des manuels scolaires, de la formation des enseignants, des repas scolaires ou de la gestion sectorielle.

Éligibilité : elle repose sur trois domaines : le taux de pauvreté, la vulnérabilité de l’éducation et la fragilité. Un pays est éligible en vue d’un financement pour la mise en œuvre d’un programme sectoriel de l’éducation :

  • s’il a un plan sectoriel de l’éducation endossé par ses partenaires de développement, et
  • s’il est classé comme pays à faible revenu sur la base de son produit national brut par habitant, ou
  • s’il est classé comme petite île ou Etat enclavé en développement éligible pour l’aide de l’IDA, ou
  • s'il est classé comme pays de la tranche inférieure des pays à revenu intermédiaire sur la base de son produit national brut par habitant et si son taux d’achèvement du primaire est inférieur à 85 %.

Financements de la société civile

Le Fonds de la société civile pour l’éducation est un programme mondial afin de soutenir l’implication de la société civile en matière de politique, planification, budgétisation et suivi du secteur éducatif. Il est géré par la Campagne mondiale pour l’éducation au nom du GPE.

Il permet de proposer aux coalitions de la société civile des financements afin de soutenir leurs activités de plaidoyer, de renforcer leurs capacités de planification, de mise en œuvre et d’impact et de promouvoir les réseaux et le partage des connaissances inter-pays.

Le programme FSCE est actuellement financé par une allocation de 29 millions de dollars provenant du Fonds du GPE pour 2016 - 2018, qui soutiendra 62 coalitions ou réseaux nationaux dans le monde.

Financements pour la connaissance

Le Programme d’activités mondiales et régionales (AMR) soutient la recherche sur les acquis scolaires, le financement de l’éducation et les enfants non scolarisés. Il vise à améliorer les connaissances et promouvoir les pratiques basées sur des faits probants afin de résoudre les problèmes en matière d’éducation. Le Programme d’AMR a alloué 15 financements pour une valeur totale de 31 millions de dollars.