Riposte au COVID-19

Allocation : 15 millions $US

Années : 2020-2021

Agent partenaire : Banque mondiale

Documents clés :

Le financement de 15 millions de dollars soutiendra :

  • la création de contenus éducatifs pour les programmes radio- et télédiffusés ;
  • la distribution de postes radios et de trousses d'apprentissage aux élèves les plus défavorisés, comme les filles vivant dans des zones où les activités pastorales sont dominantes, les élèves issus des ménages les plus pauvres et ceux ayant des besoins spéciaux ;
  • la mise en œuvre d'une campagne de retour à l'école pour annoncer la réouverture des écoles, tout en mettant en avant les mesures de sécurité mises en place à l'intention des parents et des élèves ;
  • la mise à disposition d'équipements d'hygiène et de salubrité de base dans les établissements d'enseignement primaire et secondaire publics, notamment des stations de lavage des mains portatives, du matériel de désinfection et des trousses de premiers soins ;
  • la mise en place d'un apprentissage accéléré en faveur des élèves et l'organisation de cours de rattrapage, afin d'atténuer les pertes d'apprentissage due à la fermeture prolongée des écoles.

Ces interventions sont basées sur le plan de riposte du ministère de l'éducation

Fin mars 2020, le bureau de l'UNICEF en Éthiopie a également reçu un financement du PME de 140 000 $ US pour aider le ministère de l'Éducation à planifier sa riposte à la pandémie. Les fonds ont été utilisés pour aider 3 régions à diffuser du contenu radiophonique à l’intention d’environ 200 000 enfants.

L'éducation en Éthiopie

L'Éthiopie a réalisé des progrès tangibles dans le secteur de l'éducation. Le système est passé de 10 millions d'apprenants il y a une décennie, à plus de 25 millions aujourd'hui. Le pays a pu maintenir et améliorer la réussite scolaire dans des matières clées. Par exemple, en 4ème année du primaire, le nombre total d'élèves acquérant des compétences de base ou plus élevées dans tous les sujets, est passé de 505 000 en 2011 à 792 000 en 2015 (57 % d'augmentation).

Pour renforcer cette tendance à la hausse, l'Éthiopie a élaboré un plan sectoriel couvrant la période 2015/16 à 2019/20. Le programme de développement du secteur de l’éducation V (ESDP V) est guidé par la vision de maintenir l'élan d'élargir l'accès équitable à une éducation générale de qualité, de créer des instituts d'enseignement et de formation techniques et professionnelles dans tous les domaines, de renforcer les établissements d'enseignement supérieur et offrir des possibilités d'apprentissage tout au long de la vie, de manière à ce que tous les enfants puissent contribuer et bénéficier d'une croissance rapide et du changement économique en Ethiopie.

Six programmes prioritaires ont été sélectionnés à cet égard, avec leurs objectifs respectifs, notamment :

  1. Améliorer la gestion du système éducatif, afin d'accroître le rendement des établissements et celui des élèves,
  2. Améliorer la qualité de l'enseignement général, afin de motiver les enfants à terminer leurs études primaires et secondaires et d'acquérir les connaissances, les compétences et les valeurs qui les aideraient à devenir des citoyens productifs et responsables,
  1. Assurer à tous les enfants l'accès à l'éducation préscolaire, afin de mieux préparer leur scolarisation, et l'accès à des institutions proches où ils pourront terminer huit années d'études dans le primaire et deux années d'enseignement général dans le secondaire
  2. Favoriser l'émergence d'une société plus instruite en assurant une éducation pour adultes et une éducation non-formelle favorisant des possibilités d'apprentissage tout au long de la vie qui contribueront au développement personnel, social et économique
  3. Produire une main-d'œuvre compétente, motivée et novatrice à tous les niveaux
  4. Former des diplômés compétents, possèdant des connaissances, compétences et attitudes adéquates, afin de promouvoir le transfert de connaissances et de technologies selon les besoins de la communauté, à travers la recherche ; et veiller à ce que l'éducation et la recherche favorisent les principes de liberté d'expression et d'opinions basés sur la raison, les valeurs démocratiques et multiculturelles.

Le ESDP V se concentre également sur huit thèmes transversaux qui touchent tous les sous-secteurs de l'éducation. Il s’agit des questions de genre, des besoins spéciaux, du VIH/SIDA, de la protection de l'environnement, de l'éducation dans les situations d'urgence, de la santé et de la nutrition en milieu scolaire, et de la prévention de la toxicomanie.

Infos et derniers blogs

05 octobre 2019
Célébrer tous les enseignants
La Journée mondiale des enseignants célébrée le 5 octobre de chaque année est l'occasion de rapeller le rôle fondamental que jouent les enseignants dans l'éducation des enfants à travers le monde.
26 juillet 2019
Habtam n'a plus peur d'aller à pied à l'école
Chaque jour, Habtam Asfaw se rend à l’école de Meskerem à Bahar Dar, en Éthiopie. Jusque-là, elle avait toujours peur de s'y rendre parce que des jeunes garçons et des hommes la harcelaient en chemin. Grâce...

Dernier financement

Des élèves travaillant en petits groupes à l’école d'Hidassie à Addis-Abeba, en Éthiopie. Novembre 2013.

Des élèves travaillant en petits groupes à l’école d'Hidassie à Addis-Abeba, en Éthiopie. Novembre 2013.

CREDIT: GPE/Midastouch
Objectif de développement: améliorer la qualité de l'enseignement général (niveaux 1 à 12) dans tout le pays.
Allocations: 14 800 000 $US
Années: 2020
Agent partenaire: Banque mondiale
Décaissements: 0 $US

Le financement actuel de 100 millions de dollars du GPE est destiné à améliorer les conditions d'apprentissage dans les établissements relevant du primaire et du secondaire, et à renforcer les institutions à différents niveaux de l'administration de l'éducation. Sept autres partenaires de développement participent au soutien du programme d'éducation en Ethiopie aux côtés du GPE. Il s'agit de la Banque mondiale, du DFID, de la Finlande, l'UNICEF, l'Italie, la Norvège et USAID.

Le programme financé par le GPE renferme six composantes :

  1. La mise en œuvre d'un programme d'étude, du matériel d'enseignement et d'apprentissage, mettant l'accent sur l'amélioration de la qualité de l'apprentissage et la pertinence du curriculum ; et l'augmentation de l'offre de matériel d'enseignement et d'apprentissage de la maternelle au niveau 12.
  2. Un programme de perfectionnement des enseignants, qui vise à améliorer la qualité de l'enseignement général grâce à la formation initiale et continue des enseignants et à un développement professionnel continu
  3. Un programme d'amélioration scolaire, qui soutient le renforcement de la planification scolaire pour améliorer les résultats d'apprentissage et pour financer en partie les plans d'amélioration scolaire par le biais de bourses scolaires
  4. Un programme de gestion du système et de renforcement des capacités, incluant un système d'information sur la gestion de l'éducation (EMIS), les systèmes d'assurance de la qualité et les programmes de renforcement des capacités
  1. L'intégration des TIC dans l'éducation, afin de développer l'infrastructure et les compétences en TIC dans le secteur de l'éducation en :
    • soutenant l'élaboration d'un cadre politique qui régira toute initiative visant l'intégration des TIC dans l'éducation en créant une institution nationale
    • fournissant des infrastructures E-cloud pour améliorer les conditions d'apprentissage dans 300 établissement d'enseignement secondaire et 10 établissements de formation des enseignants
    • intégrant les TIC dans l'enseignement et l'apprentissage grâce à un système de gestion de l'apprentissage.
  2. La planification et la coordination du programme, le suivi, l'évaluation et la communication, mettant l'accent sur le renforcement des institutions, en développant les capacités dans tous les aspects de la coordination des programmes, du suivi et de l'évaluation, afin de renforcer la sensibilisation et l'appropriation, et d'assurer une participation effective de toutes les parties prenantes.

Les objectifs pour la partie du financement portant sur les variables pour atteindre les résultats d'apprentissage, l'équité et l'efficacité, sont les suivants :

  • réduire la proportion d'écoles primaires à faible rendement (Niveau 1 dans les normes d'inspection) dans la région avec la plus grande part de ces écoles ;
  • améliorer l'environnement d'apprentissage des cours dans le pré-primaire dans deux régions émergentes, en augmentant la capacité des animateurs à offrir un programme d'éducation pour la petite enfance ;
  • améliorer l'équilibre entre les sexes dans le leadership scolaire, en augmentant notamment le nombre de directrices d'écoles primaires formées ;
  • encourager des environnements d'apprentissage plus inclusifs en augmentant les subventions scolaires pour soutenir les enfants ayant des besoins particuliers ;
  • réduire les taux de décrochage dès la 1ère année dans la région affichant le taux d'abandon le plus élevé.

Le Ministère fédéral de l'éducation dirige le programme, en partenariat avec la Banque mondiale, qui en est l'agent partenaire.

Source : World Bank project appraisal document. September 2016

Financements

Tous les montants sont en dollars américains.

Type de financement Années Allocations Décaissements Agent partenaire  
COVID-19 2020 14 800 000 0 Banque mondiale  
Mise en œuvre d'un programme 2017-2019 100 000 000 88 547 426 Banque mondiale Rapport d'achèvement (part variable)
2014-2018 100 000 000 100 000 000 Banque mondiale Rapport d'avancement
2008-2013 69 535 734 69 535 734 Banque mondiale  
2010-2013 97 828 573 97 828 573 Banque mondiale  
Préparation d'un plan sectoriel 2019-2020 500 000 0 UNESCO  
2016 187 170 187 170 UNICEF  
Préparation d'un programme 2019-2021 200 000 23 943 Banque mondiale  
2016-2017 199 000 199 000 Banque mondiale  
  Total 383 250 477 356 321 846    
Dernière mise à jour : 27 juillet 2020

Le GPE a également octroyé au Réseau pour l'éducation de base en Ethiopie (BEN-E) un financement dans le cadre du Fonds de la société civile pour l’éducation, afin de soutenir son engagement dans le dialogue sur les politiques, notamment en termes de qualité, d’équité, de financement et de réforme dans le secteur de l’éducation.

Évolution du secteur éducatif

Les graphiques ci-dessous montrent les progrès globaux réalisés dans le secteur de l'éducation en Éthiopie et les données du PME montrent les progrès réalisés par le pays pour 16 des indicateurs suivis dans le cadre de résultats du PME.

Primary Completion Rate (%)

Taux d’achèvement du 1er cycle du secondaire

Taux d’enfants non scolarisés en âge du primaire

Taux d’adolescents non scolarisés en âge du 1er cycle du secondaire

Taux brut d’inscription au préscolaire

Indice de parité entre les sexes pour le taux d’enfants non scolarisés – Primaire et 1er cycle du secondaire

Public Expenditure on Education as Share of GDP (%)

Ratio élèves/enseignants formés

Teachers Trained (%)

Source : Banque mondiale - Données sur l'éducation
Les données sur l'éducation sont compilées par l'Institut de statistique de l'UNESCO à partir des réponses officielles à des enquêtes et à partir de rapports fournis par les autorités de l'éducation de chaque pays.

Dernière mise à jour 16 juin 2020