Fondations philanthropiques

Le partenariat mondial pour l’éducation s’implique auprès des fondations philanthropiques afin de fournir un ensemble unique d’aides d'ordre stratégique, technique et financier en soutien aux innovations pour améliorer les résultats dans les pays en développement.

Des partenariats dynamiques entre le GPE et les fondations philanthropiques mobilisent l’expertise technique et les réseaux, catalysent les capacités de sensibilisation et de responsabilisation, ainsi que les financements pour trouver des réponses innovantes, durables et systémiques face aux défis que connaît le secteur de l’éducation dans les pays en développement. Cette collaboration contribue à un dialogue politique plus inclusif et éclairé, génère des approches créatives en termes de planification, de mise en œuvre et de suivi des plans sectoriels, et permet un financement mieux coordonné et plus efficace.

Le GPE, qui a déjà établi des liens avec un ensemble croissant de fondations, prévoit d’étendre cette collaboration grâce au développement d’une stratégie d’engagement, élaborée conjointement, qui sera présentée au Conseil d’administration du GPE en décembre 2017.

Objectifs

L'engagement du GPE avec les fondations philanthropiques est encadré par le GPE 2020 et le Cadre de mobilisation et d’allocation de financements du partenariat. Par son action auprès des fondations, le GPE vise à :

  • explorer des méthodes innovantes pour renforcer le secteur éducatif.
  • impliquer les fondations dans les cycles et processus nationaux et internationaux.
  • accroître l’implication des fondations dans le déploiement de projets pilotes dans des zones clés, notamment pour le développement de la petite enfance, l’évaluation des acquis scolaires, la planification de plans sectoriels de l’éducation favorisant l’égalité des sexes et le financement du risque de catastrophe.
  • approfondir la compréhension des intérêts et expériences, de l’expertise technique et des capacités de sensibilisation des fondations au sein de l’architecture mondiale de l’aide à l’éducation.
  • élaborer conjointement un plan stratégique pour une éducation de qualité et inclusive pour tous à l’horizon 2030.
  • mobiliser de nouveaux et meilleurs plans de financement afin de contribuer à l’objectif du GPE de 2 milliards de dollars annuels d’ici 2020 en vue d’améliorer les acquis scolaires de 870 millions d’enfants dans 89 pays du monde.

L’action du GPE auprès des fondations

Au niveau international, les fondations partagent un siège avec le secteur privé au Conseil d’administration du GPE. Elles siègent également au Comité des financements et performances et au Comité des stratégies et de l’impact.

La relation avec les fondations est gouvernée par la Charte du GPE, qui souligne le rôle unique et complémentaire que peuvent jouer les fondations en termes de plaidoyer, de dialogue politique et de processus de planification sectorielle dans les pays partenaires.

Le GPE œuvre avec le Groupe international des bailleurs de fonds pour l’éducation (GIBFE), le groupe constitutif des entreprises et fondations privées et des fondations individuelles à un ensemble d’initiatives, notamment :

L’évaluation au service des apprentissages (A4L). Cette initiative vise à renforcer les capacités pour développer des systèmes nationaux d’évaluation des acquis scolaires en vue de mesurer et d’améliorer l’apprentissage. A4L fournit une aide technique et financière en soutien à la planification et à l'analyse sectorielles, au renforcement des capacités et à l'échange de connaissances au niveau régional, et favorise des mesures plus globales de l'apprentissage dans le monde. Les fondations contribuent au développement d’outils de diagnostic pour référencer les systèmes d’évaluation des acquis scolaires afin de soutenir l'échange des connaissances entre ministères de l'Éducation et partenaires techniques.

Fondations soutenant A4L :

L’Initiative pour un meilleur apprentissage de la petite enfance à grande échelle (Better Early Learning and Development at Scale -BELDS). Grâce à l'échange de connaissances avec les pays en développement partenaires, le GPE partage et développe de bonnes pratiques pour le déploiement de programmes d’éducation de la petite enfance de qualité et équitables. Il s’agit de soutenir le développement d’outils analytiques, de méthodologies, de données et le partage des enseignements tirés afin de stimuler une intégration ferme et plus efficace de la protection et de l’éducation de la petite enfance dans les plans et politiques sectoriels de l’éducation.

Fondations soutenant BELDS :

Planification sectorielle de l’éducation favorisant l’égalité des sexes. Le GPE œuvre auprès des États et des acteurs nationaux pour améliorer la prise en compte de l’égalité des sexes dans les stratégies et politiques sectorielles nationales grâce à la formation au financement et l'assistance technique apportées aux équipes nationales ; à la mobilisation entre pays des connaissances et des plaidoyers visant à influer sur les politiques ; à la collaboration avec le Fonds mondial et d’autres organisations pour satisfaire les besoins des adolescentes ; et à une meilleure évaluation et communication des données relatives à l’égalité des sexes dans l’éducation.

Fondation soutenant la planification sectorielle favorisant l’égalité des sexes :

Le financement du risque de catastrophe. Le GPE explore la possibilité d’appliquer le financement des risques à l’éducation comme outil de protection des investissements sectoriels face à l’impact des catastrophes naturelles et humaines qui touchent des millions d’enfants chaque année. Ces catastrophes entraînent la perte de nombreuses salles de classe, de fournitures scolaires et de jours d’enseignement, ce qui a un impact direct sur le taux de décrochage et constitue une entrave à des bénéfices sociaux plus larges.

Fondation soutenant le financement du risque :

Les différents modes d’implication des fondations auprès du GPE

Le GPE encourage les discussions avec les fondations portant sur des partenariats mutuellement bénéfiques.

  1. En tant que partenaires de réflexion technique
    • En tant qu’acteurs de l’échange de connaissances et de solutions innovantes. Les fondations peuvent s’impliquer dans les programmes d’investissement pilotes relatifs à la petite enfance, à l’initiative A4L et à la planification sectorielle favorisant l’égalité des sexes. Il est également possible de bâtir conjointement de nouvelles initiatives d'échanges et d’innovations pour la période 2018 – 2020 sur des thèmes restant à déterminer, de faire une demande de financement pour un programme innovant et de soutenir le développement de la plateforme de connaissances.
    • En tant qu’acteur de la sensibilisation et de la responsabilisation sociale Les fondations peuvent s’impliquer dans la conception et la mise en œuvre des trois fenêtres d’action en termes de sensibilisation et de responsabilisation sociale en tant que partenaires de réflexion fournissant de nouveaux outils, approches et modes de soutien aux plaidoyers entrepris au niveau local, national, international et trans-sectoriel.
    • Le financement du risque en matière d'éducation. Les fondations spécialisées dans la gestion de risque et les instruments de transfert de risque peuvent contribuer à protéger des chocs les investissements dans l’éducation. Les fondations peuvent fournir partage des connaissances, assistance au personnel et financement initial pour renforcer le soutien qu’apporte le GPE à ses pays partenaires.
  2. En tant que partenaires de sensibilisation
    • Des campagnes de sensibilisation de haut niveau. Le financement mondial de l’éducation est sous pression, et des campagnes coordonnées mobilisant le capital social et politique à fort impact médiatique des fondations peuvent contribuer à générer des financements supplémentaires pour le secteur, ainsi qu'à aider les États pour faire du financement de l’éducation une priorité.
    • Sensibilisation thématique au niveau national. Les fondations possédant une expertise sous-sectorielle et thématique peuvent collaborer avec les acteurs nationaux afin de générer des données et informations permettant des réponses politiques et programmatiques dans des domaines prioritaires.
  3. En tant que partenaires des pays
    • La philanthropie au niveau national. L’implication directe dans les cycles politiques nationaux au moyen des groupes locaux des partenaires de l’éducation apporte des connaissances contextuelles, une expertise des programmes et améliore l'efficacité financière. Des partenariats philanthropie – pouvoirs publics peuvent être formés autour de la collecte, de l’exploitation et de l’analyse de données non conventionnelles, permettant ainsi un dialogue politique plus éclairé et des cadres de suivi et évaluation cohésifs et complets. Par ailleurs, les fondations ont souvent des liens solides avec les communautés locales et les pouvoirs publics. Il existe donc un tremplin qui permettrait de développer des liens renforcés avec les provinces ou districts individuels au sein des pays.
  4. En tant que financiers
    • Le Fonds du GPE. Les fondations peuvent fournir un financement illimité au fonds commun du GPE en soutien à son modèle opérationnel dans 89 pays partenaires.
    • Le Fonds à effet multiplicateur du GPE. Les fondations peuvent s’appuyer sur le financement du GPE en cofinançant les plans sectoriels de l’éducation nationaux.
    • L’échange de connaissances et de solutions innovantes et la sensibilisation et la responsabilisation sociale. Le GPE cherche un soutien financier ciblé de 30 millions de dollars, ainsi que des collaborations techniques pour développer et lancer l'échange de connaissances et de solutions innovantes. Il cherche également 10 millions de dollars supplémentaires pour soutenir les acteurs de la société civile afin qu'ils entreprennent des programmes de responsabilisation sociale et de sensibilisation dans les pays partenaires du GPE.

Pour de plus amples renseignements, merci de contacter Ian Macpherson au Secrétariat du GPE : imacpherson@globalpartnership.org