Les revues sectorielles conjointes, un instrument de changement en matière d'éducation
Le GPE vient de publier un guide pratique destiné à aider les pays partenaires à organiser des revues sectorielles conjointes efficaces, leur donnant une nouvelle ressource à utiliser dans leurs contextes spécifiques.
28 novembre 2018 par Raphaelle Martinez Lattanzio, Global Partnership for Education, Janne Kjaersgaard Perrier, GPE Secretariat et Wenna Price, Global Partnership for Education|
|
Deux enfants lisant un livre dans un hamac au Honduras.
CREDIT: GPE/Paul Martinez

Le Secrétariat du GPE vient de publier le Guide pratique pour l’organisation de revues sectorielles conjointes efficaces qui fournit des éléments de base, des orientations et des outils aux acteurs de l'éducation qui souhaitent s'engager dans un processus collaboratif d'évaluation, de révision et de correction des efforts déployés en matière d'éducation nationale.

Le guide a été élaboré en consultation avec les pays en développement partenaires, les acteurs de développement multilatéraux et bilatéraux, les ONG internationales, la société civile et les milieux universitaires. Il vise à aider les équipes des pays à identifier les possibilités de suivi conjoint et à surmonter certains des problèmes auxquels elles peuvent être confrontées lors de l'organisation d’une revue sectorielle conjointe.

Le guide fournit :

  • un cadre d’efficacité pour les revues sectorielles conjointes
  • des instructions pratiques pour la préparation, la réalisation et le suivi d’une revue sectorielle conjointe, illustrées par des exemples de pays, et
  • des outils visant à faciliter la collaboration multipartite autour du processus de la revue sectorielle conjointe.

« La revue sectorielle conjointe est un moment clé pour évaluer la mise en œuvre de nos politiques et programmes, en tirer des enseignements et anticiper les prochaines étapes pour l’année suivante. C’est aussi l’occasion d’avoir des échanges de fond avec nos partenaires, qu’ils soient des partenaires sociaux, techniques ou financiers. C'est également un moment essentiel pour mesurer l'impact de nos actions et redéfinir de nouvelles. Cela permet d'impliquer tous les acteurs ».

Chef de la division de la planification dans
un pays en développement partenaire

Plutôt que de préconiser une approche unique, le guide encourage les parties prenantes à utiliser les orientations et les outils pour atteindre les objectifs spécifiques de leurs revues sectorielles conjointes, tout en veillant à ce que les efforts d’examen s’harmonisent autour d’un cadre politique convenu, qu’ils soient fondés sur des données probantes, qu’ils soient inclusifs et participatifs.

Des revues sectorielles conjointes efficaces éclairent la prise de décision

Le guide s'appuie sur les enseignements tirés des catalyseurs et des goulots d'étranglement des revues sectorielles conjointes, résumés dans le document intitulé des revues sectorielles conjointes efficaces comme plateformes de responsabilité (mutuelle), qui souligne leur importance comme outil de suivi et comme instrument de changement.

De nombreux pays investissent un temps et des ressources considérables dans les diagnostics sectoriels et dans la préparation de ces plans et les partenaires s'engagent à soutenir techniquement et financièrement la mise en œuvre des plans sectoriels de l’éducation. Lorsqu'elle est organisée régulièrement, la revue sectorielle conjointe peut aider à garantir la bonne mise en œuvre du plan et son ajustement chaque année si nécessaire en fonction des leçons qui y sont tirées.

Elles permettent une planification opérationnelle plus souple et plus réactive pour résoudre les problèmes rencontrés lors de la mise en œuvre. Elles peuvent donc être considérées comme un moyen de tirer profit des investissements réalisés plus tôt dans le processus.

Ces avantages sont liés aux deux fonctions essentielles que remplissent les revues sectorielles conjointes. Premièrement, bien que les revues sectorielles conjointes fassent partie du bilan régulier de la performance dans la mise en œuvre d’un plan sectoriel national, le fait de revenir sur les résultats et les lacunes antérieurs constatés dans la revue sectorielle conjointe permet d’évaluer si les objectifs ont été atteints à temps et comme prévu.

Deuxièmement, lorsqu'elles sont intégrées de manière effective au cycle politique, les revues sectorielles conjointes peuvent apporter une réponse aux goulots d'étranglement, aux changements de système et aux besoins émergents, et elles peuvent également remplir une fonction prospective. La discussion et le consensus de la revue sectorielle conjointe, éclairés par diverses perspectives, aident à affiner la planification et à influencer le financement national et externe en fonction des priorités et des actions convenues entre les parties prenantes. Une revue sectorielle conjointe efficace peut donc servir de soutien à la gestion et aux politiques pour la planification sectorielle, la programmation et la préparation du budget.

Toutes les revues sectorielles conjointes ne remplissent pas d’emblée ces fonctions de base de suivi et de planification réactive. Les revues sectorielles conjointes évoluent souvent d'une à l'autre. C’est pourquoi le guide introduit la notion de « maturité » (Échelle de maturité des revues sectorielles conjointes). Cela signifie que le niveau de maturité de chaque revue sectorielle conjointe diffère selon le point de départ et le contexte du pays, mais que chaque revue sectorielle conjointe peut toujours évoluer et améliorer son efficacité, sur la base des enseignements tirés de la précédente revue sectorielle conjointe et/ou des pratiques d’examen en vigueur dans d’autres pays.

L’exemple du Lesotho

Le forum a été marqué par des discussions et des débats ouverts et animés, ainsi que par des discussions de groupe sur les problèmes les plus critiques auxquels le secteur est confronté – signe que la relation constructive sur le développement avec les partenaires continue de mûrir.

Rapport de la revue sectorielle conjointe
Ministère de l’Éducation et de la Formation, Lesotho

Le Lesotho, pays partenaire depuis 2005, s'est engagé à dynamiser le suivi et la planification sectoriels en rétablissant un bilan annuel des progrès impliquant de nombreux partenaires. Depuis janvier 2018, le pays renforce les dispositifs de suivi du Plan stratégique du secteur de l'éducation 2016-2026 avec la participation des ministères concernés, des partenaires de développement, des organisations de la société civile et d'autres groupes d’acteurs clés.

Le Secrétariat du GPE a collaboré avec l'unité de planification du ministère de l'Éducation et de la Formation afin de fournir des conseils pour l'organisation de la revue, notamment pour cartographier les connaissances existantes, formaliser les objectifs clés de la revue sectorielle conjointe et concevoir une feuille de route pour l'exercice 2018, dirigée par un comité de haut-niveau et des sous-comités techniques. La réunion a eu lieu en juin 2018. L'équipe a bénéficié des conseils et des options figurant dans le guide lors de la préparation de la réunion et a utilisé l'outil d'auto-évaluation de la revue sectorielle conjointe après la réunion pour évaluer les aspects à améliorer lors de l'examen de 2019.

L’expérience du Lesotho met en évidence la nécessité d’un processus adapté au contexte du pays et d’outils permettant aux pays de renforcer et d’améliorer leurs pratiques actuelles. Elle a également réaffirmé l’utilité de réunir diverses parties prenantes pour partager et analyser les données sectorielles et discuter des progrès accomplis.

Avec une confiance renouvelée, le Lesotho met à l'essai une nouvelle solution technologique pour son système d'information de gestion de l'éducation, qui devrait accroître la disponibilité et la précision des données pour la prise de décision pendant et après ses revues sectorielles conjointes.

Construire des communautés de pratique autour des revues sectorielles conjointes

L'équipe impliquée dans l'organisation de la revue sectorielle conjointe au Lesotho a exprimé son intérêt pour l'échange d'expériences avec d'autres pays sur la manière d’organiser et d’améliorer son efficacité. Les pays partenaires souhaitent de plus en plus apprendre des expériences d’autres pays.

Des communautés de pratique émergent. En 2017, des cadres de l’administration malgache et tchadienne ont assisté en tant qu'observateurs à la troisième revue sectorielle conjointe du plan intérimaire pour le secteur de l’éducation en République démocratique du Congo. Cela a été suivi par d’échanges transnationaux autour de la revue sectorielle conjointe au Tchad, et plus récemment au Cameroun.

Le Secrétariat du GPE a soutenu les premiers efforts d’initiatives de partage d'expériences dans le cadre de ses travaux sur l'efficacité des revues sectorielles conjointes, grâce auxquels ils ont également testé les outils du guide avec les équipes des pays, désormais disponible sous forme de boîte à outils visant à faciliter les échanges et l'apprentissage transnationaux entre pairs.

Étant donné que les revues sectorielles conjointes sont essentielles au suivi des progrès du secteur de l’éducation, le GPE les a placés au cœur de ses objectifs stratégiques et de son cadre de résultats. Cela reflète l’importance que le partenariat accorde au dialogue politique sectoriel à travers les revues sectorielles conjointes comme moyen de suivre la performance, assurer un mécanisme de planification réactif et mettre en pratique la responsabilité mutuelle.

Laisser un commentaireou
Suivi et évaluation

Derniers blogs

Tous les blogs
Ce n’est que lorsque l’égalité des sexes fera partie de l’ADN des systèmes éducatifs que nous pourrons obtenir des résultats d'apprentissage plus équitables en faveur des filles.
Alors que nous célébrons la Journée internationale de la fille, nous sommes heureux de partager les histoires de ces trois filles du Népal, d’Éthiopie et de Mauritanie qui, malgré les obstacles...
Avec l'adoption de l'ODD 4 sur l'éducation et de la cible 4.c qui reconnait les enseignants comme étant indispensables à la réalisation du programme Éducation 2030, la Journée mondiale des enseignant...

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas divulguée. Tous les champs sont requis