France

France

  • Partenaire du GPE depuis : 2005
  • Responsable au Secrétariat : Karen Schroh

Zoom sur

L'Agence française de développement se joint au GPE sur de nombreux enjeux stratégiques en Afrique. Mobiliser la communauté internationale pour soutenir l’éducation dans ces pays constitue donc...
En visite en Chine en début de semaine, le chef de l’Etat français a voulu s’assurer du soutien de la Chine au Partenariat mondial pour l’éducation dont la conférence de financement se tiendra à...
Il a été moins difficile de convaincre les pays bailleurs que le financement de la santé dans le monde est une question géostratégique; cependant les enjeux sont similaires pour le secteur de l’...
Engagement pour la 2e reconstitution des ressources du GPE 2015-2018:
17 000 000 EUR
Part du total des engagements pour la 2e reconstitution des ressources:
1 %
Contributions totales reçues:
115 827 740 $US
Part du total des contributions:
2,47 %

L’aide à l’éducation

Le ministère de l'Économie, de l'Industrie et de l'Emploi et le ministère des Affaires étrangères et européennes se partagent la responsabilité de définir la politique française d’aide au développement.

L'Agence française de Développement (AFD), une institution bilatérale de financement du développement, est techniquement une agence d'exécution, mais elle a de plus en plus apporté un leadership intellectuel relatif aux questions de développement.

Selon le Livre blanc 2016 du Comité interministériel de la coopération internationale et du développement, les efforts de la France en faveur de l’éducation continueront de se concentrer sur la francophonie, et le soutien à l'éducation de base augmentera de manière significative.

En 2015, parmi les cinq premiers bénéficiaires de l'aide française à l'éducation de base figuraient : Wallis et Futuna, le Maroc, le Niger, le Sénégal et la Tunisie.

La France et le GPE

La France fait partie du groupe constitutif « Bailleur 5 » au Conseil d’administration du GPE, avec la Commission européenne, l'Allemagne, l’Italie et l'Espagne.

La France a augmenté sa contribution au GPE, passant d’un million d'euros en 2015 à 8 millions d'euros en 2016, ce qui élève la contribution de la France pour la période de la reconstitution des ressources 2014-2018 à un montant total de 9 millions d'euros.

La France et le Sénégal co-parraineront la conférence de financement du GPE en février 2018.

Dernière mise à jour 21 novembre 2017