Le GPE aide les pays partenaires à surmonter l'impact de la pandémie de COVID-19 sur l’éducation

Le financement du GPE appuie les efforts déployés par les pays partenaires pour s’adapter rapidement à la situation et modifier leur système éducatif de manière à mettre en place des modes de scolarité novateurs

17 juin 2021 par Secrétariat du GPE
|
Lecture : 5 minutes
|
Samantha, 17 ans, écoute les leçons à la radio à côté de sa mère, Kayirangwa Mary Assoumpta, devant leur maison. Rwanda
Samantha, 17 ans, écoute les leçons à la radio à côté de sa mère, Kayirangwa Mary Assoumpta, devant leur maison. Rwanda
© UNICEF Rwanda/2020/Saleh

Lorsqu’elle la pandémie a commencé, elle a profondément perturbé les systèmes éducatifs du monde entier et a menacé d’amplifier les inégalités dans le domaine de l’éducation ainsi que la crise de l’apprentissage qui sévissait déjà. Les enfants les plus vulnérables et marginalisés ont été les plus durement touchés et risquent de ne pas reprendre leur scolarité.

Dans le but d’enrayer la perte de connaissances et de potentiels, le GPE a lancé l’intervention d’urgence la plus rapide et la plus importante qu’il ait jamais menée pour aider les pays partenaires à poursuivre les activités d’apprentissage de quelque 355 millions d’enfants dans les pays les plus pauvres. En mai dernier, 399 millions de dollars provenant des 500 millions de dollars du financement COVID-19 avaient été décaissés.

Le financement du GPE appuie les efforts déployés par les pays partenaires pour s’adapter rapidement à la situation et modifier leur système éducatif de manière à mettre en place des modes de scolarité novateurs. Les pays partenaires font preuve de résilience et sont fermement résolus à assurer la poursuite de l’enseignement et de l’apprentissage.

Veiller à ce que les enfants continuent d’apprendre à distance

Lorsque les établissements scolaires ont fermé, il a fallu avant tout prendre des mesures pour assurer la poursuite de l’apprentissage des enfants.

À cette fin, les programmes bénéficiant de l’appui du GPE visent à renforcer les capacités dont disposent les ministères de l’Éducation pour concevoir et mettre en œuvre de vastes programmes d’apprentissage à distance ou à domicile.

Ces derniers font notamment intervenir des méthodes d’apprentissage non technologiques, de faible ou de haute technologie selon le contexte national : distribution de matériels imprimés aux élèves, boîtes aux lettres permettant aux élèves de soumettre leurs devoirs, diffusion de leçons à la radio, constitution de groupes sur WhatsApp permettant de poser des questions aux enseignants et d’obtenir des réponses de ces derniers, programmes télévisés et plateformes électroniques.

Ces différentes méthodes ont joué un rôle essentiel en permettant d’atteindre également les enfants les plus vulnérables.

95 % des financements COVID-19 du GPE s’attachent à soutenir des programmes d’apprentissage à distance ou à domicile pour aider les enfants durant la pandémie.

Au Pakistan, le programme financé par le GPE permet d’apporter des contenus éducatifs et des matériels d’apprentissage aux enfants les plus difficiles à atteindre et qui risquent le plus d’abandonner leurs études ou d’être exposés à des pressions sociales ou à des maltraitances.

Au Rwanda, le financement du GPE soutient l’expansion de possibilités équitables d’apprentissage à distance en diffusant à la radio des leçons alignées sur les programmes d’études, et en encourageant le recours à des matériels différents à la télévision et sur la chaîne YouTube du Conseil rwandais de l’enseignement.

“I enjoy studying on both radio and television. I particularly like the program “Study Time” and e-learning because there are questions and detailed explanations.”
« J'aime étudier tant avec la radio qu’avec la télévision. J'aime particulièrement le programme « Study Time » et les cours en ligne car ils proposent des questions et des explications détaillées. »
Yvette Marie
Élève s’exprimant durant la fermeture des écoles due à la COVID-19. Rwanda

Aider les enseignants à s’adapter aux nouveaux modes d’enseignement

La pandémie de COVID-19 a également forcé les enseignants à rapidement s’adapter à un nouveau paysage éducatif. Les financements COVID-19 du GPE facilitent leur transition en finançant des formations sur les méthodes d’enseignement à distance, des supports à cet effet et un soutien psychosocial. Il leur offre également des incitations financières pour éviter qu’ils n’abandonnent leur profession.

69% des financements COVID-19 du GPE offrentun appui aux enseignants durant la pandémie.

En Somalie, les enseignants, et plus particulièrement les enseignantes et ceux qui vivent dans des zones isolées et dans des situations d’urgence, ont reçu des incitations financières leur assurant une protection sociale temporaire durant la pandémie.

« Au début, nous nous inquiétions de ce qui arrivera à nos élèves. Mais, avec ce système d’apprentissage en ligne et hors ligne, de nombreux enfants peuvent poursuivre leur apprentissage depuis leur domicile. Avec le soutien des parents et de l’instituteur à distance, je crois que cette expérience permettra aux enfants de continuer à suivre des cours pendant la période de fermeture des écoles. »
Najma Ali, institutrice, Somalie

À Cabo Verde, les financements du GPE appuient la formation dispensée aux enseignants pour leur apprendre à utiliser les plateformes numériques, ainsi que la création de contenus adaptés à l’apprentissage en ligne.

Un retour à l’école en toute sécurité

Lorsque les établissements scolaires ont commencé à rouvrir leurs portes, il était essentiel de veiller à ce que les enfants se retrouvent dans un environnement sûr et sain. Les financements du GPE soutiennent les efforts déployés pour garantir que les élèves, en particulier ceux qui risquent le plus d’abandonner leurs études, c’est-à-dire les filles et les enfants handicapés, retrouvent le chemin de l’école.

Le GPE finance également des équipements d’approvisionnement en eau et d’assainissement ainsi que des installations sanitaires, de même que des activités de promotion de la santé pour assurer un retour à l’école dans de bonnes conditions de sécurité.

À Zanzibar, des postes de lavage des mains et d’autres installations sanitaires ont été construits en même temps qu’une campagne a été lancée dans le but de faire prendre conscience aux parents, aux membres de la collectivité et aux enseignants de l’importance du retour des enfants à l’école.

En RDP lao, de rapides enquêtes en ligne ont été organisées dans le but de réduire les craintes suscitées par le retour à l’école. Elles ont permis aussi de fournir des informations utiles à la formulation par les ministères de l’Éducation et de la Santé de directives claires et de supports de communication pour un retour à l’école dans de bonnes conditions.

Ketsavan Chalensouk, 18, was able to finish grace 12 after schools reopened. Credit - UNICEF Laos-2020-AKarki.png
« Nous sommes restés trop longtemps à la maison. C’est ma dernière année au lycée et je craignais que nous ne puissions pas passer les examens officiels. Je suis tellement soulagée d’être de retour à l’école. »
Ketsavan Chalensouk
élève, RDP lao

Renforcer la résilience des systèmes éducatifs

La fermeture des établissements scolaires ralentira les progrès dans le domaine de l’apprentissage, malgré les mesures d’atténuation adoptées. Les financements du GPE soutiennent la réalisation d’une évaluation de vaste portée conçue dans le but d’identifier les lacunes scolaires et d’apporter des éléments d’information pour la formulation d’actions correctrices qui aideront les enfants à rattraper plus rapidement leur retard.

Au Niger, cette aide a permis d’élaborer des matériels pour les cours de rattrapage et des modules de formation conçus à l’intention des enseignants du primaire et du secondaire pour les aider à remettre les élèves à niveau.

En Zambie, les enseignants ont appris comment atténuer les pertes accumulées durant la fermeture des écoles et accélérer l’apprentissage maintenant que les écoles sont rouvertes et que les taux d’inscription ont augmenté dans de nombreuses circonscriptions.

Coordination de la riposte mondiale grâce à un consortium

Au début de la pandémie, le GPE a accordé 25 millions de dollars à un a consortium formé par la Banque mondiale, l’UNESCO et l’UNICEF pour permettre à ces institutions de coordonner et de mobiliser leurs compétences spécialisées, et de concevoir des options d’apprentissage et d’enseignement pouvant être partagées à l’échelle mondiale. À ce jour, le partenariat a produit et diffusé divers instruments et matériels d’apprentissage, notamment :

  • Imaginécoles, plateforme d’apprentissage établie pour l’Afrique francophone, à laquelle ont accès 6 millions d’élèves et 200 000 enseignants de 11 pays
  • Une trousse à outils pour l’éducation des filles contenant des méthodes concrètes qui ont fait leurs preuves ou sont mises à l’essai en situation de crise
  • Le Passeport d'apprentissage, plateforme électronique, mobile et utilisable hors ligne permettant d’avoir continuellement accès à une éducation de qualité.

Les interventions poursuivies par le GPE en réponse à la pandémie de COVID-19 préparent la voie à l’établissement de systèmes éducatifs plus résilients permettant d’atteindre tous les enfants grâce à des méthodes d’enseignement et d’apprentissage adaptées, qui pourront de surcroît servir lors de crises futures.

#######

Le GPE appelle actuellement les dirigeants du monde entier à « Lever la main » et à s’engager à contribuer à au moins 5 milliards de dollars pour les cinq prochaines années afin d'aider le GPE à transformer l'éducation dans 90 pays et territoires, où vivent plus d'un milliard d'enfants.

Lire notre plaidoyer pour l'investissement

Laisser un commentaire ou

Derniers blogs

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas divulguée. Tous les champs sont requis

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

Texte brut

  • Global and entity tokens are replaced with their values. Explorer les jetons disponibles.
  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.